En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sarkozy condamne les propos de Luca sur Trierweiler


le 26 avril 2012 à 19h16 , mis à jour le 26 avril 2012 à 23h08.
Temps de lecture
3min
Lionnel Luca en 2010.

Lionnel Luca en 2010. / Crédits : AFP

À lire aussi
Dossier Election présidentielleLe député UMP Lionnel Lucca s'en est pris en meeting à la compagne du candidat PS, Valérie Trierweiler, la surnommant "Rottweiler" en allusion au chien féroce. François Hollande juge "ces propos indignes" et le chef de l'Etat les a condamnés sur France 2 .

Nicolas Sarkozy a condamné jeudi soir sur France 2 les propos du député UMP Lionnel Luca surnommant "rottweiler" la compagne de son rival François Hollande, Valérie Trierweiler, ajoutant qu'il "détesterait qu'on fasse ça avec (son épouse) Carla". "Je condamne, je ne m'associe en rien à ça, je suis même prêt à dire à Valérie Trierweiler, que je connais voyez-vous parce qu'elle est journaliste, que je suis désolé si elle a été blessée", a-t-il déclaré. 
 

François Hollande a jugé jeudi "indignes" ces propos. A la question : Nicolas Sarkozy devrait-il condamner ces propos ?, le candidat PS a répondu, sur TV5Monde : "Je pense que ça devrait être immédiat, sans que j'aie à le demander". "C'est indigne ce qu'il a fait", a-t-il ajouté, en parlant de ses déclarations. "On peut m'attaquer autant qu'il est nécessaire de le faire dans le débat politique, parce que moi je suis candidat. Il est normal, si je puis dire, de prendre des coups des adversaires. Mais ma compagne qu'a t-elle à voir?", s'est indigné le député de Corrèze."Elle a été comparée à un animal de compagnie, pas le plus sympathique, un rottweiler je crois, par une espèce d'assimilation de son nom de famille...", a-t-il poursuivi.

"Je n'aurais pas aimé être élève dans sa classe"

A droite, certains ont réagi à ces propos. Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du président-candidat Nicolas Sarkozy, a "condamné" sur Twitter les attaques du député UMP. "Misogynie et insultes ne peuvent tenir lieu d'argumentaire politique. Je condamne les propos à votre encontre", a-t-elle écrit sur son compte Twitter à l'adresse de Valérie Trierweiler.   Je condamne fermement les propos inadmissibles de Lionnel Luca à l'égard de Valérie Trierweiler. Scandaleux", a écrit Roselyne Bachelot en fin de journée sur son compte Twitter. La direction de l'UMP n'a pas souhaité réagir à ces propos.


C'est lors d'un meeting de Nicolas Sarkozy mardi soir dans les Alpes-Maritimes, que Lionnel Lucca, membre de la Droite populaire, aile droite de l'UMP, s'en est pris à la compagne de François Hollande. "Hollande qui a retrouvé une femme, Valérie Rottweiler. Et c'est pas sympa pour le chien, ça !", a dit l'élu niçois d'après des propos rapportés par le quotidien Nice-Matin. François Hollande est un pour sa part un "candidat édredon" sur lequel on "peut toujours taper : il répondra toujours noir ou blanc", estime Lionnel Luca. Le député s'en est aussi pris à l'ancien secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy, Fadela Amara, qui soutient désormais François Hollande. "Fadela Amara, ben moi, j'ai toujours préféré Rachida Dati, d'abord parce qu'elle est moins moche et parce qu'elle a fait campagne pour le président", a-t-il dit en meeting.

L'ancien Haut commissaire aux Solidarités actives, Martin Hirsch, également soutien du candidat PS, a lui aussi eu droit à ses attaques : "j'ai été le premier à le dénoncer. Martin Hirsch et sa tête de bon apôtre, finalement c'est Judas qui appelle à voter Hollande", a-t-il dit.Toujours pendant le meeting, Lionnel Luca est revenu sur l'affaire DSK : "on a loupé le lupanar rose". Il n'a pas épargné d'autres candidats à la présidentielle, notamment les deux "d'extrême gauche". "Le premier, la haine sympa",a-t-il dit à propos de Philippe Poutou (NPA). "La deuxième, la bave aux lèvres. Je n'aurais pas aimé être élève dans sa classe", a-t-il lancé à propos de la professeur d'économie Nathalie Arthaud (LO).

Commenter cet article

  • alain-paris : @modigliani : Sarkozy est assez grand pour se discréditer tout seul.

    Le 27/04/2012 à 12h50
  • modigliani11 : Il n'aurait peut être pas du dire çà, mais Hollande n'arrête pas tous les jours de discréditer Sarkozy, vous êtes d'accord qu'il complètement incompétent.

    Le 27/04/2012 à 10h13
  • jghttc1 : On vient généralement à discréditer (ou calomnier) son adversaire politique lorsqu'on est incapable de se positioner sur son propre programe électorale ou celui de son adversaire. Cette attitude exprime plutôt un manque de compétence...

    Le 27/04/2012 à 09h03
  • thierrymeylan : Il y a une différence entre les attaques entre candidats (et ils ne se sont pas privés, de tous bords) et les attaques envers les proches familles des candidats (une personne de gauche a t'elle attaqué Carla ?) Si le fils fait (mal) de la politique, là c'est différent, on peut se lacher ;-) (dans le respect de la personne, bien sur)

    Le 27/04/2012 à 08h36
  • armada92 : Pascalcaen : quand Mme Belkacem compare NS à Poutine et Berlusconi. Quand le maire PS du 14é de Paris compare NS à Hitler. On ne vous a pas entendu vous offusquer... la morale n'est pas toujours dans votre camp

    Le 27/04/2012 à 08h28
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience