ARCHIVES

Entre "bonnes" et "mauvaises" dépenses, Marine Le Pen chiffre son projet


le 12 janvier 2012 à 15h31 , mis à jour le 12 janvier 2012 à 23h09.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
PolitiqueLa candidate du FN à la présidentielle a présenté jeudi le chiffrage de son projet, opposant "bonne" et "mauvaise" dépense publique, et promettant de désendetter la France grâce à la sortie de l'euro et au protectionnisme national. Inventaire.

Pour son projet présidentiel, Marine Le Pen jongle avec les milliards. La candidate du FN à la présidentielle a présenté jeudi le chiffrage de son projet, opposant "bonne" et "mauvaise" dépense publique, et promettant de désendetter la France grâce à la sortie de l'euro et au protectionnisme national.
 
Au chapitre de la "bonne" dépense publique, Marine Le Pen a promis des budgets en hausse à horizon 2017 notamment pour la sécurité (+1,2 milliard d'euros), la justice (+8,5 mds d'euros) ou le pouvoir d'achat (+64,6 mds d'euros). Ainsi, elle a réaffirmé sa volonté d'augmenter de 200 euros net tous les salaires inférieurs à 1,4 fois le Smic (environ 1.500 euros net par mois), grâce à une exonération de charges sociales du même montant que l'Etat prendrait en charge. La mesure serait financée par une taxe de 3% "sur l'ensemble des biens et des services importés" en France, qui rapporterait 74 mds EUR. A noter que selon l'Institut de l'Entreprise, citée par Le Figaro, cette seule mesure coûterait 20 milliards d'euros aux finances publiques.
 
Au chapitre des économies sur la "mauvaise" dépense publique, une moindre contribution de la France au budget de l'Union européenne est censée rapporter 11,7 milliards d'euros à horizon 2017, le retour à la monnaie nationale 87,6 mds EUR, la lutte contre les fraudes sociales et fiscales 67,2 mds d'euros et l'immigration 40,8 mds EUR. Le total des gains grâce au protectionnisme atteindrait 115 mds d'euros. Sur le volet immigration, "l'expulsion systématique de tout clandestin" est censée rapporter 2,5 milliards d'euros sur cinq ans. La suppression des allocations familiales aux étrangers rapporterait pas moins de 18 mds EUR.

Sortie de l'euro et planche à billets
 
Marine Le Pen a fait valoir qu'elle avait un "projet complet, cohérent et fourni" face au "flou des autres" candidats, accusés d'entretenir "volontairement l'opacité". Alors que l'un de ses conseillers économiques, Thibaut de la Tocnaye, a parlé de "sortie de l'Europe de Bruxelles", elle a plutôt promis de "déconstruire" ce modèle européen à travers des "renégociations" des traités.
 
Pour résorber la dette de l'Etat français -environ 1.700 mds d'euros aujourd'hui-, le projet frontiste passe par le retour au franc et la possibilité pour la banque de France de créer de la monnaie à hauteur de 100 mds d'euros par an. Marine Le Pen a réfuté les risques d'inflation mis en avant par les économistes en cas de fonctionnement de "la planche à billets". De même, le projet ne prend pas en compte les éventuelles mesures de rétorsion que pourraient prendre d'autres pays contre une France protectionniste. "Mettre en place un protectionnisme intelligent est une mesure de rétorsion. Nous sommes les seuls à ne pas le faire", a répondu Mme Le Pen.

Commenter cet article

  • rockchris : @usbek75, Je vous signale que la France y est déjà en faillite... Alors le constat que je fais, c'est que ce sont tous les grands économistes et hommes politiques au pouvoir depuis 30 ans qui sont évidement responsables. Mais au fait qu'elles sont donc leurs solutions, à ces génies pour réparer leurs âneries? Il va peut être falloir faire quelque chose un jour, non? Vu les résultats minables de toute cette clique, je donnerais bien sa chance à Marine Lepen, après tout elle a de la marge elle, et n'est encore responsable d'aucun déficit...

    Le 14/01/2012 à 17h22
  • dany03doe : Qui a signe les accords d'evian en 1962 le 19 septemBre? qui donne du travail a notre jeunesse qui s'occupe vraimen d'eux qui???

    Le 13/01/2012 à 17h09
  • syberya : @alkira---MERCI alkira, mais pour cette fois vous êtes passé (e) à côté de la boutade :o) Bonne journée :o)

    Le 13/01/2012 à 10h54
  • zen1494 : La France est un des composants de l'économie mondiale, 5ème puissance économique mondiale. Avec un tel programme, la France serait marginalisée, repliée sur elle même. Ce programme est calculé en euros sans tenir compte de la très forte dévaluation du franc, inévitable si on supprimait l'euro. Il y a fort à parier que les entreprises du CAC, et d'autres quitteraient la France, et en cascade, le chômage ! Comment M. Le Pen fera t elle pour imposer une augmentation des salaires dans un tel contexte ? Ce n'est pas raisonnable non plus de supprimer toutes les prestations sociales des travailleurs immigrés, ils paient leurs impôts et leurs charges. Quant au côté humain...L'expulsion immédiate de tous les clandestins, cela veut dire, pour certains de les envoyer à la mort, sans aucun scrupule. Bref, j'ai du mal à comprendre comment certains peuvent adhérer à un tel programme.

    Le 13/01/2012 à 09h58
  • versil08 : "Mentir" on en a pas encore la preuve et loin de la, par contre on a bien la preuve que Mr Sarkozy est un bon menteur! Et pour info kikigigi44, vous ne connaissez pas "l'UMPS", preuve que l'UMP gouverne main dans la main avec le PS!

    Le 13/01/2012 à 09h38
      Nous suivre :

      Quand on croise un zèbre et un âne, ça donne...

      logAudience