En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

EXCLUSIF TF1 - "Casse-toi, pauv'con !", désamour des Français, mea-culpa, 2017... : ce qu'il faut retenir de l'interview de Sarkozy

Fabrice Aubert par
le 24 janvier 2016 à 19h47
Temps de lecture
5min
Nicolas Sarkozy dans "Sept à Huit" sur TF1, le 24/1/16
A lire aussi
Politique SEPT A HUIT - Dans un entretien exceptionnel accordé à Thierry Demaizière pour le "Portrait de la semaine" de l'émission Sept à Huit, l'ancien président de la République est notamment revenu sur ses erreurs alors qu'il était à l'Elysée. Il a admis avoir abaissé la fonction présidentielle" en lançant "Casse-toi, pauv'con !"" à l'homme qui l'avait insulté en 2008.
C'est un exercice rare, voire inédit : un ancien président de la République, encore en activité dans la vie politique qui plus est, qui se livre à une autocritique et à un examen de conscience.

A l'occasion de la sortie lundi de son livre "La France pour la vie", dans lequel il dresse un bilan sans complaisance de ses cinq années à la tête de l'Etat, Nicolas Sarkozy a accordé un entretien exceptionnel à TF1. Thierry Demaizière et Léo Monnet l'ont ainsi rencontré en exclusivité pour le "Portrait de la semaine" de l'émission Sept à Huit.


"Avoir du tempérament n'autorise pas tout"

Dans cet entretien de 19 minutes, Nicolas Sarkozy est notamment interrogé sur le célèbre épisode du "Casse-toi, pauv'con" au Salon de l'Agriculture en 2008. "Jamais je n'aurais dû dire ça. En disant ça, j'ai abaissé la fonction présidentielle", admet-il.

Refusant de qualifier cet acte de "grave", il reconnaît cependant que "c'est une erreur". "J'ai compris à ce moment-là qu'avoir du tempérament n'autorisait pas tout (...) La, c'est l'homme qui, insulté, répond. Alors que le président, insulté, ne répond pas", ajoute-t-il.
VIDEO. Sarkozy sur le "casse-toi, pauv'con !" : "Jamais je n'aurais dû dire ça"

Voici les autres principaux points abordés lors de cette interview avec le président des Républicains :


Aurait-il effectué un tel examen de conscience s'il n'avait pas perdu en 2012 ? "Vous savez, ça fait bien longtemps que l'échec, qui est toujours une souffrance, est fondateur. J'ai vu que l'on n'apprenait rien de ses succès. Le succès, c'est chaud, c'est bon, mais c'est tellement fugace. L'échec, ça prend plus de temps, ça peut faire mal, mais on apprend. Et c'est chaque échec surmonté qui peut donner du bonheur".

VIDEO. Sarkozy : "L'échec, ça peut faire mal, mais on apprend"

   

Comment a-t-il vécu la passation de pouvoirs avec François Hollande ? "J'ai vu à quel point on était différent avec lui. J'ai été surpris par sa capacité double : chaleureux en privé, et tout à coup glacé en public. Comme s'il avait un rôle à jouer. (...) Je l'ai trouvé un peu mal élevé à l'égard de Carla (ndlr : Carla Bruni Sarkozy, sa femme). Car avec Jacques Chirac, je savais que c'était un moment difficile pour lui (...) Donc j'ai voulu le raccompagner à sa voiture C'est important de donner un peu d'humanité. Et c'est la fameuse scène où François Hollande tourne les talons et n'attend même pas qu'on s'en aille (...) Carla ne méritait pas ça".

 

VIDEO. Sarkozy : "Lors de la passation de pouvoirs, j'ai trouvé Hollande mal élevé avec Carla"


 


Que est le principal ennemi en lui ?

"Le sentiment d'être illégitime (...) C'est un long processus. Je n'ai jamais appartenu à une forme de bourgeoisie, à une forme d'élite. Je suis me toujours senti, je ne sais pas pourquoi, illégitime. Et j'ai toujours pensé que, pour moi, il fallait que je démontre plus que les autres".

 

VIDEO. Sarkozy : "Je me suis toujours senti illégitime"

 

   

Le désamour actuel des Français à son égard et les mauvais sondages  ?
"C'est la question de la vie de chacun. Et c'est une question que je me pose bien sûr. Bien sûr, c'est normal de se la poser. Et c'est d'ailleurs ni vous ni moi qui y répondront. C'est les Français qui répondront".

VIDEO. Sarkozy face au désamour des Français : "C'est la question que je me pose"



Sera-t-il candidat si les sondages ne sont toujours pas bon avant la primaire des Républicains ou bien pourrait-il jeter l'éponge ?
"La question de ma candidature ou de ma non-candidature, ce n'est pas une question automatique. Les semaines et les mois qui viennent vous donneront la réponse, bien sûr (...) Je n'irai que si c'est utile, bien sûr. Et puis, encore une fois, l'accueil sur ce livre, l'intérêt apparemment que vous manifestez pour ce qu'il y a dedans, montre quoi ? Qu'il y a encore de l'eau qui sort de la source".

 

VIDEO. Sarkozy : "La question de ma candidature n'est pas automatique"


Se sent-il seul, sur le plan politique, depuis le 1er tour des Régionales ?
"Non. Mais beaucoup ont tourné casaque, oui, bien sûr. Mais je ne leur en veux pas. Je ne suis pas quelqu'un qui a de l'amertume. Je sais qu'ils retourneront casaque bientôt".

VIDEO. Sarkozy : "Je ne me sens pas seul aujourd'hui"

   

La remarque de Bruno Le Maire comme quoi il aurait "fait son temps" et que "la France est le seul pays où les battus reviennent" :
"Bruno ne devrait pas dire ça comme ça puisque à ma connaissance, il a été battu à l'élection de la présidence de l'UMP. Par moi".

VIDEO. Sarkozy :"J'ai battu Bruno à la présidence de l'UMP"

  

ANALYSE. "Sarkozy a urgence à corriger le tir" 

ANALYSE. "Le nouveau personnage de Sarkozy"

 

 

Commenter cet article

  • loin75 : Ce monsieur se permet de donner des leçons de "savoir vivre" non mais.........je rêve!

    Le 25/01/2016 à 17h29
  • bob420 : Jafak, vous vous souvenez quand Sarkozy nous avait promis avant 2007 le plein emploi ? à la fin c'est un million de chômeur en plus!

    Le 25/01/2016 à 13h08
  • bob420 : Jafak, vous ne voyez donc pas quel fourbe est ce Sarkozy?

    Le 25/01/2016 à 13h03
  • bob420 : Cessez donc d' idolatrer ce type qui nous a tous taper dessus pendant 5 ans et qui revient en nous promettant qu' il ne recommencera plus...sortez du déni M fradin, vous êtes en train de développer un syndrome de Stockholm

    Le 25/01/2016 à 13h00
  • desgiffles : Intègre.....ça reste a prouver !!!!!

    Le 25/01/2016 à 12h43

      Euro 2016 : Patrice Evra répond à vos questions

      logAudience