En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fillon appelle à la mobilisation face à "une gauche qui croit la partie gagnée"

Edité par
le 24 janvier 2012 à 21h34
Temps de lecture
3min
François Fillon

François Fillon/Image d'archives - 15 juillet 2011 / Crédits : ABACA

A lire aussi
Politique
François Fillon a appelé les militants à la mobilisation contre une "gauche qui croit la partie gagnée" et s'attache à "peindre la France tout en noir", mardi lors des voeux du maire (UMP) du XVe arrondissement, Philippe Goujon. Le Premier ministre avait déjà accusé mardi, devant les députés UMP, le candidat PS à l'Elysée, François Hollande, d'avoir "recours au bouc-émissaire" en désignant la finance comme son adversaire, jugeant "assez criminel d'utiliser cet argument qui existe depuis le Moyen Age". Dans la soirée, devant des militants UMP, le Premier ministre est revenu à la charge contre une gauche qui "peint tout en noir, comme si notre pays était celui de tous les échecs, de toutes les inégalités, de toutes les bassesses". "Libre à M. Hollande de désigner le monde de la finance comme étant à l'origine de tous les maux, libre à lui de vouloir réenchanter le rêve français... Mais il ne suffira pas d'un slogan pour faire plier la réalité", a-t-il lancé devant des militants parisiens acquis à sa cause. Il a également reproché à M. Hollande de vouloir renégocier l'accord européen du 9 décembre ou de ne programmer un retour à l'équilibre des finances publiques qu'en 2017, et non en 2016 comme le prévoit la majorité. "Lorsque j'entends cela, je suis inquiet pour notre pays", a-t-il glissé. Après avoir vanté le bilan du quinquennat - autonomie des universités, service garanti dans les transports...- M. Fillon a plaidé pour la poursuite des réformes en dépit du calendrier électoral, à quelques jours de la présentation par Nicolas Sarkozy de mesures pour réformer le financement de la protection sociale et l'organisation du travail. A trois mois du premier tour de l'élection présidentielle, il a appelé les militants à se mobiliser contre un "gauche qui croit la partie gagnée" et en dépit de sondages qui donnent toujours M. Hollande vainqueur contre le président sortant.
Commenter cet article

  • drimup : Non, dans un pays ou la majorité des électeurs sont des moutons prêts à suivre n'importe quel âne du moment qu'il leur promet monts et merceilles, un peu de pédagogie ne fait pas de mal.

    Le 25/01/2012 à 12h37
  • yzae84 : Monsieur aciery je vous répond certainement mais il va manquer deux élément essentiel au PS le recul et le temps !!!!

    Le 25/01/2012 à 11h41
  • aciery : Yzae84 nous ferons pareil avec le programme de Sarko !

    Le 25/01/2012 à 09h42
  • patou-55 : A date pour date en 2007 Ségolène avait 50.50% et Sarko 49.50%...

    Le 25/01/2012 à 09h04
  • kalck : Mais Monsieur FILLON nous savons tous dans quel monde nous vivons, celui de la dictature de la finance. Alors la gauche ou la droite, peu importe, nous allons changer de tête...Moi, je rêve d'un gouvernement qui aime les français et la France.

    Le 25/01/2012 à 09h01
      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience