En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Hollande confirme la pénalisation prochaine de la négation du génocide arménien


le 07 juillet 2012 à 22h04 , mis à jour le 07 juillet 2012 à 22h12.
Temps de lecture
3min
UE : "nous avons franchi des pas importants", dit Hollande

François Hollande a aussi estimé vendredi matin que l'accord conclu dans la nuit par les pays de la zone euro sur la recapitalisation et la surveillance des banques avait déjà des "effets heureux". / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
PolitiqueHollande a confirmé samedi son intention de proposer une nouvelle loi pénalisant la négation du génocide arménien en s'adressant à des représentants de cette communauté qui redoutaient un revirement après les propos de Fabius.

François Hollande a confirmé samedi son intention de proposer une nouvelle loi pénalisant la négation du génocide arménien en s'adressant à des représentants de cette communauté qui redoutaient un revirement après les propos de Laurent Fabius sur la relation franco-turque. 

"Le président a fait part de ses engagements pendant la campagne. Il les tiendra", a indiqué l'Elysée à l'AFP en confirmant un échange téléphonique dans la journée entre François Hollande et un représentant du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF). Le chef de l'Etat a "toujours la volonté de proposer un projet de loi visant à réprimer le négationnisme du génocide arménien", selon un communiqué du CCAF publié dans l'après-midi rapportant cet échange.

"Le président a fait part de ses engagements pendant la campagne. Il les tiendra", a fait valoir l'Elysée, "il n'y a aucune modification même s'il faut trouver une chemin, une route qui permette d'avoir une texte compatible avec la Constitution".

Inquiétude après les propos de Laurent Fabius

Les représentants de la communauté arménienne de France avaient fait part de leurs inquiétudes et parlé même de "trahison" après les déclarations du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius évoquant une "nouvelle étape" des relations entre Paris et Ankara. 

Après s'être entretenu jeudi avec son homologue turc, le chef de la diplomatie française avait semblé exclure l'adoption prochaine par la France d'une nouvelle loi punissant la négation des génocides, dont celui des Arméniens, après la censure par le Conseil constitutionnel d'un texte voté en ce sens fin 2011 par l'Assemblée nationale.

Cette instance "a décidé que la proposition de loi qui avait été présentée par les parlementaires (de la précédente majorité de droite) était contraire à notre Constitution donc il n'est pas possible de reprendre le même chemin sinon le résultat sera évidemment le même", avait constaté Laurent Fabius.
 

Commenter cet article

  • lap89 : Tres tres bien repondu,j'suis d'accord avec vous.

    Le 09/07/2012 à 15h35
  • 60corlau : Fermez les yeux, n'écoutez rien, ne voyez rien, et soyez heureux !!!!!!!!!!!

    Le 09/07/2012 à 15h07
  • 60corlau : Non pas du tout !!!!! C'était déjà prévu depuis longtemps mais M. SARKOSY avait devancé les choses pour les prendre à "son avantage" tout en sachant que sa façon de procéder serait vouée à l'échec !!!!!!! Attendons voir la proposition de M. HOLLANDE !!!!!!

    Le 09/07/2012 à 15h04
  • shooby02470 : J'ai bien peur tiznit que voter une loi comme celle-ci soit plus rapide à faire, car elle ne demande pas de réformer le pays de fond en comble comme celles qui permet de limiter le chômage ou la dette. D'autant que ces dernières ont plus inerties, leurs actions ne se voient pas tout de suite. Enfin, vouloir faire des réformes importantes comme celles qui veut lutter contre le chômage n'implique pas qu'on doivent laisser de côté celles qui sont moins importantes

    Le 09/07/2012 à 14h42
  • vinebaut : Copieur !!!

    Le 09/07/2012 à 11h23
      Nous suivre :
      Une famille découvre un trésor sur une épave en Floride

      Une famille découvre un trésor sur une épave en Floride

      logAudience