En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nicolas Hulot sort de son silence

Edité par
le 08 février 2012 à 16h52 , mis à jour le 13 février 2012 à 11h22.
Temps de lecture
3min
Nicolas Hulot

Nicolas Hulot/Image d'archives / Crédits : ABACA

A lire aussi
PolitiqueDans un entretien au "Monde" daté de jeudi, Nicolas Hulot raconte être "parti loin" pour digérer sa défaite et estime qu'il n'est "pas sain que l'écologie politique soit à ce point marginalisée". Il confirme qu'il ne s'engagera pas directement au côté d'Eva Joly pour la présidentielle 2012.

"Sans amertume". Absent des médias depuis son cuisant échec à la primaire écologiste, en juillet 2011, face à Eva JolyNicolas Hulot a réservé son premier entretien au quotidien Le Monde, daté de jeudi. L'écologiste n'envisage pas de se retrouver au côté d'Eva Joly pour faire entendre ses idées. Au passage, il regrette  la marginalisation de l'écologie politique.

A la question de savoir si on le verra dans un meeting à côté d'Eva Joly, il répond : "J'ai pris une autre voie ce qui n'empêchera peut-être pas de se retrouver sur le chemin des idées. Je n'ai nulle intention de nuire aux écologistes, ni à leur candidate.". Il dresse un constat sans appel de la campagne politique d'Eva Joly : "au passage, je trouve qu'il n'est pas sain que l'écologie politique soit à ce point marginalisée, surtout en regard de l'indigence des autres formations politiques sur le sujet". Tout en reconnaissant qu'il serait "présomptueux d'imaginer" que sa présence "puisse modifier le cours des choses".

Il avoue avoir vécu un moment difficile après son échec à la primaire écologiste. Il reconnaît être "parti loin pour remettre les choses à leur juste place" et pour "s'extraire du bruit médiatique". Depuis, il a repris en novembre la présidence de sa fondation ce qui "l'empêche de tout soutien politique", alors que les candidats à la primaire EELV s'étaient engagés à soutenir le vainqueur. 

Convergence avec Jean-Luc Mélenchon ?
 
En étant à la présidence de la Fondation Nicolas Hulot, il entend "faire la démonstration intransigeante que l'enjeu écologique conditionne tous les enjeux de solidarité". "On sait ce qu'il faut faire: agir, au niveau européen, pour réformer les excès du capitalisme, mettre fin aux spéculations sur les matières premières", dit-il. "Pour que l'Etat retrouve des marges de manoeuvre et ait d'autres alternatives que l'austérité, ma fondation propose entre autre que la Banque centrale européenne lui prête à taux nul ou très faible pour financer un grand plan d'investissement écologique et social", précise-t-il.
 
Comme on lui fait remarquer que ce discours n'est pas très éloigné de celui de Jean-Luc Mélenchon, il parle de "convergence évolutive" avec le candidat du Front de Gauche. "Mais faut-il forcément être très à gauche pour avoir cette pertinence de point de vue ?" demande celui qui regrette d'avoir "baissé la tête" au moment de la polémique autour d'un éventuel rapprochement avec Jean-Louis Borloo, le président du Parti radical.

Quant à savoir s'il a discuté avec François Hollande, Nicolas Hulot reconnaît qu'il a très peu discuté avec le candidat PS à la présidentielle 2012 et regrette que les "socialistes occultent comme les autres les enjeux centraux". Une dernière question : pourrait-il "replonger" en politique ? Il ne "va pas le jurer" mais a-priori il est parti pour "un travail au long cours" avec sa fondation.

Commenter cet article

  • atomiq : Nicolas Hulot mauvais perdant et quoi d'autre?

    Le 11/02/2012 à 22h28
  • alain-paris : Ah s'il avait la bonne idée d'appeler à voter Sarko, ce serait un génie !

    Le 09/02/2012 à 14h06
  • __camille__ : Ce pauvre Nicolas ne représente qu'une poignée de bobos parisiens, écologistes de comptoir.

    Le 09/02/2012 à 12h48
  • lamamouche54 : Pas que en 2007 pour les socialistes, ils viennent encore de se tromper, et pas qu'un peu................. ils ont pris le pire de tous............... quant à eva joly, lol..... on ne peut qu'en rire.... je comprend que nicolas hulot soit amer, qu'on l'ait mis plus bas que cette femme, c'est effectivement peu flatteur..............

    Le 09/02/2012 à 12h28
  • djaksonne : Et l'UMP , vous connaissez leur programme ?? Moi à part critiqué sous tous les angles celui des Socialistes ( pour qui je ne vote pas ) je ne les ai pas entendu en parler . D'Ailleurs comment pourraient ils en parler puisqu'ils n'ont même pas encore trouver un candidat pour les représenter ,

    Le 09/02/2012 à 12h04
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience