En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Politique

"Hé Oh La Gauche !", quand les socialistes se mobilisent

"Hé Oh La Gauche !", quand les socialistes se mobilisent

Politique

Pour réveiller une gauche assoupie et à un an de la présidentielle lors de laquelle François Hollande n'arrive pas dans une position favorable, cinq ministres, dont Stéphane Le Foll, ont décidé de lancer un cri de guerre, de ralliement, appelé "Hé Oh La Gauche". Pour les militants venus tôt dans l'amphi d'une faculté parisienne de médecine, le candidat pour 2017 est tout choisi : c'est François Hollande. Le gouvernement et les 25 ministres présents lancent donc la contre-offensive pour défendre le bilan des quatre années du mandat de François Hollande.

"Hé oh la gauche", déjà un échec ? le mouvement est raillé par certains militants PS

"Hé oh la gauche", déjà un échec ? le mouvement est raillé par certains militants PS

Politique

À un an de la présidentielle, les fidèles de François Hollande organisent un rassemblement ce lundi soir à Paris. "Hé Oh la gauche", c'est le nom de ce mouvement auquel participent une vingtaine de ministres. À l'initiative de cette offensive concertée pour soutenir le chef de l'État, Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. Manuel Valls en déplacement sera absent tout comme Ségolène Royal. Emmanuel Macron, en déplacement également, n'était pas convié. Du côté de certains militants PS, le mouvement provoque surtout des railleries.

Juppé en tête : "Une droite "vintage" est utile pour que la gauche se retrouve "

Juppé en tête : "Une droite "vintage" est utile pour que la gauche se retrouve "

Politique

A un an de la présidentielle, les partisans de François Hollande, emmenés par Stéphane Le Foll, vont tenter de défendre leur bilan et de remobiliser les sympathisants de gauche déçus. Invité du 12/14 de LCI, le conseiller départemental Jérôme Guedj s'est exprimé sur la question de la candidature de Alain Juppé pour 2017. "Il est classiquement, affreusement, banalement de droite, qu'il a vocation à réveiller une gauche", a-t-il déclaré.

"Hé ho la gauche" : Macron pas "invité"... à cause de son mouvement "En marche" ?

"Hé ho la gauche" : Macron pas "invité"... à cause de son mouvement "En marche" ?

Politique

A un an de la présidentielle, les partisans de François Hollande, emmenés par Stéphane Le Foll, vont tenter de défendre leur bilan et de remobiliser les sympathisants de gauche déçus. Invité du 12/14 de LCI, le conseiller départemental Jérôme Guedj a évoqué l'absence d'Emmanuel Macron. "Je ne crois pas que "En marche" contribue au rassemblement de la gauche", a-t-il déclaré.

Conférence environnementale : Hollande lance "l'opération séduction" auprès des écologistes

Conférence environnementale : Hollande lance "l'opération séduction" auprès des écologistes

Politique

Ce lundi se tient à la 4e Conférence environnementale. Le président François Hollande, qui a salué l'accord historique obtenu à Paris en marge de la COP21, en a profité pour faire des appels du pied aux écologistes. "Ensemble, nous avons été capables à Paris de faire cet accord", a-t-il déclaré, les rassurant en laissant entendre qu'il allait tenir ses engagements sur le nucléaire.

Un coiffeur à 8000 euros pour Trierweiler à l'Elysée ? L'intéressée dément !

Un coiffeur à 8000 euros pour Trierweiler à l'Elysée ? L'intéressée dément !

Politique

ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission de LCI, le député de l'Aisne apparenté PS René Dosière a présenté son livre "L'argent caché de l'Élysée" (édition Seuil). Il a commenté une information de "L'Élysée off" sorti chez Fayard. Alors Première dame, Valérie Trierweiler aurait embauché un coiffeur à 8000 euros. Cette dernière n'a pas tardé à démentir, estimant que l'Élysée devait en faire de même.

Législative partielle : "Les Verts reviennent 20 ans en arrière" fustige François de Rugy

Législative partielle : "Les Verts reviennent 20 ans en arrière" fustige François de Rugy

Politique

L'INVITÉ POLITIQUE. Invité d'Arlette Chabot sur LCI, le président du parti Écologistes ! François de Rugy a commenté la victoire du PS lors de la législative partielle dans la troisième circonscription de Loire-Atlantique. Il est revenu sur la "rupture" entre son ancien parti EELV et le parti au pouvoir le PS. "Les électeurs n'ont pas suivi la consigne du vote blanc. Il faut saluer cette élection", a-t-il dit.

Présidentielle 2017 : les hashtag #FH2017 et #GOFH2017 font leur apparition

Présidentielle 2017 : les hashtag #FH2017 et #GOFH2017 font leur apparition

Politique

À un an de la présidentielle, les fidèles de François Hollande organisent un rassemblement ce lundi soir à Paris. "Hé Oh la gauche", c'est le nom de ce mouvement auquel participent une vingtaine de ministres. Sur les réseaux sociaux, on tente aussi de mobiliser avec les hashtag #lFH2017 et #GOFH2017 qui ont fait leur apparition. Une offensive concertée pour soutenir le chef de l'État et son bilan.

"Hé Oh la gauche", un mouvement pour défendre le bilan de François Hollande

"Hé Oh la gauche", un mouvement pour défendre le bilan de François Hollande

Politique

À un an de la présidentielle, les fidèles de François Hollande organisent un rassemblement ce lundi soir à Paris. "Hé Oh la gauche", c'est le nom de ce mouvement auquel participent une vingtaine de ministres. À l'initiative de cette offensive concertée pour soutenir le chef de l'État et aussi défendre son bilan, Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement. "Un rendez-vous pour faire le bilan de ce qui est fait, une envie de se mettre en mouvement", a-t-il dit.

Conférence environnementale : "Une occasion de rendre des comptes" pour Ségolène Royal

Conférence environnementale : "Une occasion de rendre des comptes" pour Ségolène Royal

Politique

Dimanche, la ministre de l'Environnement et de l'Énergie Ségolène Royal a estimé sur TV5 Monde que la 4e conférence environnementale, qui se tient lundi et mardi, va être pour le gouvernement "l'occasion de rendre des comptes devant la société civile". La transition énergétique et l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes seront autant de dossiers, sur lesquels les ONG et associations attendent des réponses.

Emmanuel Macron ou l’ascension d’un ministre qui dérange

Emmanuel Macron, ou l’ascension d’un ministre qui dérange

Politique

Emmanuel Macron est partout : en Une des magazines, à la télé, mais surtout au cœur des conversations. Depuis qu’il a créé son mouvement politique, "En marche", qu’il dit ni de gauche, ni de droite, le ministre de l’Économie fait débat. On lui reproche d’avoir notamment trop d’ambition politique. Alors quand il déclare : "La gauche d'aujourd’hui ne me satisfait pas", les critiques fusent et le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le rappelle à l’ordre.

"La gauche ne me satisfait pas", dit Macron, "la réciproque est vraie", répond un membre du PS

"La gauche ne me satisfait pas", dit Macron, "la réciproque est vraie", répond un membre du PS

Politique

"La gauche ne me satisfait pas", a déclaré Emmanuel Macron dans une interview à Arte, diffusée ce dimanche soir. Sur le plateau de LCI, Jérôme Guedj, membre du bureau national du PS et las des sorties à répétition du ministre de l'Économie, lui répond que "la gauche ne se satisfait pas d'un ministre d'un gouvernement de gauche [...] qui s'assied sur l'histoire et la tradition" du parti.

Emmanuel Macron "pas satisfait" de la gauche : la petite phrase qui fait réagir

Emmanuel Macron "pas satisfait" de la gauche : la petite phrase qui fait réagir

Politique

Alors que sa popularité s’affirme dans tous les sondages, le ministre de l’Economie adopte depuis quelques temps une liberté de ton qui suscite des commentaires au plus haut niveau. Emmanuel Macron, qui a récemment lancé son mouvement "En Marche !", continue sur sa lancée en affirmant, dans une interview télévisée : "la gauche française actuelle ne me satisfait pas". Des déclarations qui pourraient, selon le Premier secrétaire du parti socialiste, affaiblir le chef de l’Etat.

"Pourquoi les ministres n'ont pas démissionné comme en Belgique ?" : la réponse agacée de Le Foll

"Pourquoi les ministres n'ont pas démissionné comme en Belgique ?" : la réponse agacée de Le Foll

Politique

Invité dimanche à répondre à une question d'un internaute sur la non-démission de ministres français à l'instar des belges après les attentats de Bruxelles, Stéphane Le Foll a estimé qu'il n'y avait pas eu de failles du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. "Sur ce sujet, il faut quand même bien mesurer ce qu'on dit", a lancé le porte-parole du gouvernement à l'internaute.

Nous suivre :

D'Alain Delon à Muhammad Ali : les photos mythiques de Paris Match

logAudience