En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Politique

Nicolas Sarkozy : “Le projet européen doit être refondé”

Nicolas Sarkozy : “Le projet européen doit être refondé”

Politique

En marge d'une rencontre avec la chancelière allemande, Angela Merkel, mardi à Berlin, Nicolas Sarkozy s'est prononcé pour une refonte complète du projet européen. “Le projet européen doit être refondé. Je crois en l’Europe mais nous ne pouvons pas rester dans la situation actuelle. L’Europe est faite pour protéger, mais aujourd’hui elle ne protège pas, nous n’avons plus de politique d’immigration, la zone euro ne fonctionne pas comme elle devrait fonctionner”, déplore l’ancien chef de l’Etat.

Marine Le Pen : “Je réclame un référendum en France” pour sortir de l’UE

Marine Le Pen : “Je réclame un référendum en France” pour sortir de l’UE

Politique

Interrogée au journal de 20h de TF1, Marine Le Pen, la présidente du FN, a affirmé qu’elle voterait “Oui” pour le Brexit si elle était citoyenne britannique. “Oui je voterai pour le Brexit, même si je considère que la France a 1000 fois plus de raison de sortir de l’Union Européenne car nous subissons Schengen et l’Euro. L’UE craque de partout. Je réclame un référendum en France.”

“La vraie question, c’est la capacité du gouvernement à incarcérer des casseurs” pour Dupont-Aignan

“La vraie question, c’est la capacité du gouvernement à incarcérer des casseurs” pour Dupont-Aignan

Politique

Pour Nicolas Dupont-Aignan, “on est dans une situation intenable” au sujet de la tenue ou non d’une manifestation, jeudi, contre la loi Travail. “Soit il y a une manifestation, mais avec son lot de casseurs donc on ne peut pas l’accepter. Soit on interdit la manifestation et en démocratie ce n’est pas acceptable”. Selon lui, “la vraie question c’est la capacité du gouvernement a maintenir l’ordre public en France. Je ne comprends pas comment on ne peut pas arrêter quelques dizaines de casseurs. La vraie question c’est la capacité à incarcérer les casseurs.”

Incidents en marge de manifestations : “Le gouvernement n’a pas le courage de s’attaquer aux casseurs”

Incidents en marge de manifestations : “Le gouvernement n’a pas le courage de s’attaquer aux casseur

Politique

“Le gouvernement n’a pas le courage de s’attaquer aux casseurs, ou même favorise les casseurs pour décrédibiliser le mouvement social.” a commenté mardi Wallerand de Saint Just, président du groupe Front national au conseil régional d’Ile-de-France, sur LCI au sujet d’incidents qui sont survenus en marge des manifestations contre la loi Travail. Selon lui, les casseurs “en tête du cortège de la dernière manifestation ont fait ce qu’ils ont voulu”.

EXCLU LCI. Sarkozy sur le Brexit : "Laissons les Anglais se prononcer"

EXCLU LCI. Sarkozy sur le Brexit : "Laissons les Anglais se prononcer"

Politique

INTERVIEW - Dans une entrevue accordée à Vincent Hervouët pour l'émission de LCI "Ainsi Va Le Monde", Nicolas Sarkozy estime qu'appeler les Anglais à faire un choix ou un autre a été "contre-productif". "Laissons les 60 millions d'Anglais se prononcer. On respectera leur choix. Si, ce que j'espère profondément, les Anglais restent, nous devrons poser sur la table un nouveau traité pour refonder le projet européen", ajoute-t-il.

Philippe Martinez : “On maintient les journées d'actions du 23 et du 28"

Philippe Martinez : “On maintient les journées d'actions du 23 et du 28"

Politique

Le numéro un de la CGT Philippe Martinez a estimé dimanche que c'était "au gouvernement de donner des signes d'une volonté de sortie de crise" dans le conflit sur le projet de loi Travail. Il était interrogé sur les propos du Premier ministre Manuel Valls qui, dans une interview au Journal du Dimanche, a appelé les opposants à la loi travail à "annuler eux-mêmes" les rassemblements, compte tenu du contexte de fortes tensions. "On maintient les actions du 23 et du 28" a-t-il ajouté.

“Le gouvernement n’est pas pas capable d’assurer la sécurisation d’une manifestation” dénonce le député Philippe Goujon

“Le gouvernement n’est pas pas capable d’assurer la sécurisation d’une manifestation” dénonce le dép

Politique

“François Hollande a commencé son quinquennat avec ‘mon ennemi c’est la finance’, il va le terminer avec ‘mon ennemi ce sont les syndicats’ “a ironisé mardi le député LR Philippe Goujon au sujet du bras de fer entre le gouvernement et les syndicats pour le maintien ou non, jeudi, de la manifestation contre la loi Travail. “Cela dénonce un affaiblissement de l’autorité de l’Etat puisque le gouvernement n’est pas capable d’assurer la sécurisation d’une manifestation et de mettre hors d’état de nuire une centaine de casseurs”.

A la recherche des électeurs perdus de François Hollande

A la recherche des électeurs perdus de François Hollande

Politique

En 2012, 18 millions de Français ont accordé leur vote à François Hollande. Que sont-ils devenus ? Devant le siège du PS, à Paris, des soutiens à Jean-Luc Mélenchon et des activistes de Nuit Debout donnent de la voix pour la gauche… mais pas pour le PS, alors que beaucoup d'entre eux avaient voté François Hollande en 2012. S’estimant déçus, trahis et mécontents, ils ne cachent pas leur colère. Mais d'autres restent fidèles au chef de l’Etat…

Comme un lundi : la primaire de la gauche, l'actualité politique vue par Frédéric Delpech

Comme un lundi : la primaire de la gauche, l'actualité politique vue par Frédéric Delpech

Politique

COMME UN LUNDI. Cette semaine, Frédéric Delpech, vous propose un tour d'horizon de l'actualité politique en se penchant, bien sûr, sur l'organisation de la primaire de la gauche, en janvier prochain. Pour le chef du service politique de LCI, cette primaire "va permettre à François Hollande de retrouver un peu d'air" et "de gagner du temps", même si elle sonne pour le chef de l'Etat comme "un aveu de faiblesse".Une aubaine pour l'opposition qui tire ainsi "à boulet rouge" sur cette primaire, qu'elle voit comme un signe indiscutable de l'échec du chef de l'Etat.

Le pass Navigo plus cher ? “Nous serons obligés si le gouvernement ne tient pas ses engagements”

Le pass Navigo plus cher ? “Nous serons obligés si le gouvernement ne tient pas ses engagements”

Politique

“Je n’ai pas du tout envie d’augmenter le prix du pass Navigo, mais si le gouvernement ne tient pas ses engagements nous serons obligé de mettre en place une taxe Valls de 10 à 15 euros pour mettre plus de sécurité, pour mettre de nouveaux bus sur les lignes, car les Franciliens sont trop mal transportés aujourd’hui” argumente lundi Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France.

hollandeprimaire

Primaire de la gauche : "éloge à la démocratie" ou "aveu de faiblesse" ?

Politique

Si Manuel Valls et Jean-Christophe Cambadélis évoquent une "innovation démocratique" concernant la possibilité d'une primaire à gauche, la droite, elle, y voit un signe de faiblesse de François Hollande. Les soutiens du président parlent d'un "éloge à la démocratie" tandis que ses détracteurs, eux, sont unanimes : une primaire à gauche est synonyme de revers conséquent pour le chef de l'Etat.

Référendum, la solution? : "Je suis pour des mandats représentatifs"

Référendum, la solution? : "Je suis pour des mandats représentatifs"

Politique

ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Pierre-Yves Bournazel s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Pour gouverner, il faut une stabilité, je suis pour une société apaisée", a expliqué le conseiller régional (LR) d'Île-de-France.

Référendum, la solution? : "On ne nait pas citoyen, on le devient"

Référendum, la solution? : "On ne nait pas citoyen, on le devient"

Politique

ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Dominique Rousseau s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Le peuple se construit, il faut qu'on réinvente des institutions permettant au peuple de peser en continue dans la fabrication des règles", a expliqué le professeur de droit constitutionnel à l'université Paris 1.

Référendum, la solution? : "Il y a une crise de la représentation"

Référendum, la solution? : "Il y a une crise de la représentation"

Politique

ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Dominique Rousseau s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Les institutions actuelles de la représentation ne sont plus pertinentes, elles ne représente plus la société d'aujourd'hui", a expliqué le professeur de droit constitutionnel à l'université Paris 1.

Référendum, la solution? : "Je souhaite une VIe République qui redonne plus de souveraineté"

Référendum, la solution? : "Je souhaite une VIe République qui redonne plus de souveraineté"

Politique

ÇA NOUS CONCERNE. Invité de l'émission ce lundi matin, Alexis Corbière s'est exprimé sur le recours à un référendum pour faire intervenir le peuple alors que le Conseil d'Etat doit décider lundi si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. "Je suis favorable à tous les outils qui donnent plus de souveraineté au peuple", a estimé le secrétaire national du parti de gauche.

Hollande face à la primaire : un signe de faiblesse pour la droite ?

Hollande face à la primaire : un signe de faiblesse pour la droite ?

Politique

S'il veut rassembler les Français en 2017, François Hollande va devoir rassembler dans son propre camp. Jean-christophe Cambadélis l'a annoncé, la primaire à gauche aura bien lieu. Un signe de faiblesse opour un Président de la République sortant, et de fraction du parti socialiste selon la droite. Le scrutin dévaloriserait t-il le statut du président ? La réponse est non pour Manuel Valls et le secrétaire général du PS, qui voient dans cette primaire, une innovation démocratique. L'occasion de relégitimer un président menacé et dont seulement 14% des français se disent satisfaits.

Eric Woerth (20/06)

Loi Travail : journée d'action le 23 juin, "il faut interdire cette manifestation"

Politique

Le député de l'Oise, secrétaire général des Républicains, Éric Woerth, était l'invité politique de LCI, ce lundi. Selon lui, la CGT et le gouvernement portent une part de responsabilité", dans les débordements liés aux manifestations contre le projet de loi Travail. "La vraie liberté c'est de s'exprimer mais pas au détriment des autres", a-t-il ajouté. Deux journées d'action sont prévues les 23 et 28 juin prochains.

Nous suivre :

Avant son ouverture au public, des volontaires testent la solidité d'un pont en verre suspendu

logAudience