En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Politique

Départementales : "On ne s'en sortira qu'en déconstruisant un par un les points du programme du FN"

Départementales : "On ne s'en sortira qu'en déconstruisant un par un les points du programme du FN"

Politique -

Invité de "La Newsroom" de lundi sur LCI, Jean-Yves Camus, spécialiste de l'extrême droite, a livré son analyse au lendemain du premier tour des élections départementales. "La manière dont le Premier ministre a mis la stigmatisation du Front national au centre de la campagne, semble avoir profité dans la mesure d'un ou deux points à la mobilisation des lecteurs de gauche" a-t-il expliqué.

Eric Giuily plaide pour une redéfinition du rapport commune-intercommunalité

Eric Giuily plaide pour une redéfinition du rapport commune-intercommunalité

Politique -

Dans son livre, "Pour en finir vraiment avec le millefeuille territorial" qui analyse la refonte de la carte territoriale, Eric Giuily propose tout simplement de réduire le nombre de communes et de s'appuyer sur les nouvelles intercommunalités. L'idée ne serait donc pas de supprimer les communes existantes mais de changer leur fonctionnement. Le maire aurait un simple rôle de relais avec l'intercommunalité. Un changement de rapport donc, où les intercommunalités désigneraient désormais les maires.

Réforme territoriale : "Rompre avec l'uniformité napoléonienne" pour Eric Giuily

Réforme territoriale : "Rompre avec l'uniformité napoléonienne" pour Eric Giuily

Politique -

Eric Giuily, mâitre des requêtes honoraires au Conseil d'Etat, présente dans son livre "Pour en finir vraiment avec le millefeuille territorial" (coécrit avec Olivier Régis) le point fondamental de ses propositions, à savoir créer une carte "à la carte" et rompre avec l'uniformité napoléonienne. La carte actuelle n'étant plus adaptée à la diversité du territoire français, il propose notamment de garder les départements dans les zones rurales mais de les enlever dans les zones urbaines.

Réforme territoriale : un fond extrêmement difficile à définir

Réforme territoriale : un fond extrêmement difficile à définir

Politique -

A l'occasion de la sortie du livre "Pour en finir vraiment avec le millefeuille territorial", qu'il a coécrit avec Eric Giuily, Olivier Régis revient sur la difficile instauration de la réforme territoriale. Une réforme qui aura traversé 24 lois, à chaque fois abrogées par les gouvernements qui se sont succédé, et plus de quinze années. Raison aussi pour laquelle les Français s'y retouvent mal et expriment un certain désintérêt pour cette réforme.

Départementales : Les Verts comme alternative au PS

Départementales : Les Verts comme alternative au PS

Politique -

Carls Meeus, journaliste au Figaro Magazine, revient sur l'ambiguïté autour des chiffres accordés à EELV après ces départementales. Crédités de 2%, les Ecologistes pourraient en réalité monter à hauteur de 9% si leurs alliances avec le Front de gauche avaient été comptabilisées. Une autre manière de voir les résultats qui pourrait profiter au PS si ce dernier parvenait à s'entendre avec les Ecologistes.

Le 20 heures du 23 mars 2015 : Départementales : le premier tour en chiffres - 157.065

Départementales : les chiffres clés pour comprendre les enjeux du second tour

Politique -

Ce n'est pas une débâcle, mais un terrible revers pour le Parti socialiste qui dirige la France depuis mai 2012. Certes, les élections départementales sont locales, mais le signal envoyé par les électeurs est sans doute parvenu jusqu'à l'Hôtel Matignon et à l'Elysée. L'UMP, avec ses alliés de l'UDI, arrive en tête avec 28,8% des suffrages, devant le Front National, 25,2%. Le Parti socialiste, allié aux Radicaux de gauche, est troisième avec 21,9 %.

En campagne, Juppé et Fillon se positionnent à nouveau contre le "ni-ni"

En campagne, Juppé et Fillon se positionnent à nouveau contre le "ni-ni"

Politique -

Alain Juppé et François Fillon étaient en meeting à Pessac ce lundi soir. Après le premier tour des départementales, ils se sont exprimés sur le vote le plus adequat pour dimanche prochain. Si Alain Juppé a réaffirmé ses convictions sans les nommer, François Fillon a vivement incité les électeurs de droite à voter contre le FN, notamment pour "redonner de l'oxygène à François Hollande".

"Le jeu politicien anime l'essentiel du débat", pour Michel Soudais

"Le jeu politicien anime l'essentiel du débat", pour Michel Soudais

Politique -

Michel Soudais, journaliste à Politis, regrette aujourd'hui le jeu des politiques, alors que les électeurs n'écoutent plus les consignes. Un jeu politicien caractérisé par exemple par Jean-Marie Le Guen et Manuel Valls qui considèrent l'UMPS comme "la République". Il y a désormais un tripartisme qui devrait s'ancrer, selon Michel Soudais, dans une période où François Hollande réhabilite la politique de Nicolas Sarkozy qu'il avait critiquée en 2012.

"L'électeur de droite fait ce qu'il a envie de faire", répond un journaliste

"L'électeur de droite fait ce qu'il a envie de faire", répond un journaliste

Politique -

Est-ce qu'il est important de faire attention à la politique du "ni-ni" à droite ? Non répond François D'Orcival, journaliste à Valeurs Actuelles. Même si cela semble renforcer "l'UMPS", l'électeur de droite fait ce qu'il veut, raison pour laquelle l'UMP se défend du Front Républicain. Si l'UMP décidait de se prononcer contre le FN, ce dernier lui tirerait dessus à boulets rouges. Toute une stratégie à droite.

Le 20 heures du 23 mars 2015 : Départementales : « un remaniement gouvernemental à minima s’il y a » - 1062.3020000000001

Départementales : "un remaniement gouvernemental à minima, s’il y a"

Politique -

Pour Christophe Jakubyszyn, spécialiste politique de TF1, la leçon à tirer pour le PS est simple : quand la gauche est divisée, elle perd. Elle sera donc absente dans beaucoup de cantons la semaine prochaine lors du second tour. Pour François Hollande, il faut avant tout rassembler mais pas trop vite : EELV est à terre, idem pour Martine Aubry et les frondeurs. L’heure pour le Président est donc à l’attente jusqu’à l’épuisement, afin de pouvoir ensuite leur tendre la main.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. Suivant →
Nous suivre :
Ce bébé panthère va vous faire craquer

Ce bébé panthère va vous faire craquer

logAudience