En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le FN, un parti comme les autres pour un Français sur deux


le 01 juin 2012 à 15h29 , mis à jour le 01 juin 2012 à 15h33.
Temps de lecture
3min
Lors du défilé Front national le 1er mai 2012/Image d'archives

Lors du défilé Front national le 1er mai 2012 / Crédits : A.Ga.

À lire aussi
Politique51% des Français estiment que le Front national "est un parti comme les autres", mais une majorité plus nette est hostile à des alliances entre ce parti et l'UMP, selon un sondage TNS Sofres/Sopra group pour i>TELE publié vendredi.

51% des Français considèrent le FN comme un parti comme les autres - 24% "tout à fait", 27% "oui, plutôt -, alors que 42% estiment que la formation de Marine Le Pen n'est pas un parti comme les autres ("plutôt pas" pour 20%, "pas du tout" pour 22% -, selon un sondage TNS Sofres/Sopra group pour i>TELE publié vendredi. 7% n'ont pas d'opinion.
  
A en croire cette enquête, 65% des sympathisants de l'UMP considèrent le FN comme un parti comme les autres, une indication à prendre avec prudence en raison de la faible taille de ce sous-échantillon. 64% des sondés ne souhaitent pas qu'il y ait un accord électoral national entre l'UMP et le Front national (47% ne le souhaitent "pas du tout", 17% "plutôt pas"). Seuls 20% le souhaitent, tandis que 16% n'ont pas d'opinion. 62% des électeurs FN et 32% des électeurs UMP souhaitent un tel accord.
 
Une nette majorité des personnes interrogées est aussi hostile à des alliances "au cas par cas, au plan local" entre les deux formations, pour les élections législatives. 43% ne souhaitent "pas du tout" un tel scénario, et 13% ne le souhaitent "plutôt pas". Mais ce cas de figure est envisagé favorablement par 64% des électeurs FN et 55% des électeurs UMP.
  
Par ailleurs, 37% des sondés (-5 par rapport à l'enquête précédente) estiment que le FN est "en train de gagner des points pour les élections législatives". Pour 44% (stable), c'est le PS qui est dans cette situation. Seuls 20% (+3) pensent que l'UMP est en train de marquer des points.

Commenter cet article

  • axioma3 : Ce qui ne laisse pas de m'étonner, c'est qu'on parle volontiers du "bloc des gauches" et qu'il est formellement proscrit de parler du bloc des droites ! Peut-on penser que les thèses de l'extrême-gauche soient admises par un socialiste, surtout s'il se rapproche du centre ? Il n'empêche que les socialistes pactisent avec elle. Alors, est-il républicain, démocratique, de refuser un bloc des droites ?

    Le 02/06/2012 à 11h56
  • midi52 : Ne réussir à s'entendre avec AUCUN parti qui représente 82% du restant de l'electorat pour gagner des élus, personne ne trouve cela louche ou révélateur que le FN n'a peut-être que peu de possibilités dans l'écoute, la concession pour trancher au mieux et non dans l'intransigeance d'un point de vue unique non-négociable?

    Le 02/06/2012 à 10h05
  • dom145 : Au risque de vous décevoir, un parti de l'extrême ne sera JAMAIS majoritaire dans notre pays, et donc, l'élysée, elle le pourra le visiter par internet !!! Un parti extrême doit rester à sa place, et donc, toujours minoritaire !!!

    Le 02/06/2012 à 09h59
  • midi52 : @Fimadou. LE PEN+ MELANCHON= 00.

    Le 02/06/2012 à 08h58
  • vigouden : @pamina78: Des exemples?

    Le 02/06/2012 à 08h54
      Nous suivre :
      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      PSG-Barça : Jay-Z, Beyoncé et ... Sarkozy ensemble dans les tribunes

      logAudience