En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le moral des Français au plus bas pour une après-présidentielle


le 01 septembre 2012 à 10h06 , mis à jour le 01 septembre 2012 à 10h08.
Temps de lecture
3min
Personne interrogée lors d'un sondage

Personne interrogée lors d'un sondage / Crédits : Digital Vision/Thinkstock

À lire aussi
PolitiqueLe moral des Français est au plus bas pour une période d'après-élection présidentielle, avec 68% de personnes se disant pessimistes pour leur avenir malgré l'alternance politique, selon un sondage Ifop réalisé pour Dimanche Ouest France.

Près de sept Français sur dix (68%) pessimistes pour leur avenir : le chiffre approche le pic historique de pessimisme mesuré par l'Ifop. C'était en août 2005, et 70% des sondés voyaient alors l'avenir en noir. Le sondage réalisé cette semaine (1) pour Dimanche Ouest France se distingue toutefois par un autre "record" : celui du "blues" collectif après une alternance politique. "C'est la première fois que l'inquiétude est aussi vive en début de mandat présidentiel : en août 2002 et août 2007, après la réélection de Jacques Chirac et l'élection de Nicolas Sarkozy, respectivement 34% et 50% des Français se disaient inquiets pour eux et leurs enfants", relève l'Ifop.

Phénomène inédit pour cette vague d'enquête créée en 1995, l'élection présidentielle ne s'est donc pas traduite par une embellie dans le moral des Français. Bien au contraire. Lors de la précédente vague, début janvier, 65% des sondés se disaient pessimistes pour leur avenir et celui de leurs enfants. Ils étaient 66% il y a un an.

Les sympathisants du PS pas épargnés par le "blues"

Autre symptôme notable de ce mal français : le pessimisme n'épargne pas les sympathisants du PS, avec 58% d'idées noires, qui se trouvent donc à peine dix points en-deçà de la moyenne nationale. Si le pessimisme prime dans toutes les catégories de population interrogées, il touche prioritairement les Français âgés de 65 ans et plus (74%), les artisans et commerçants (70%) et les inactifs (72%), relève l'Ifop. L'optimisme a en revanche, "sensiblement" cru auprès des ouvriers (33%, +4 points depuis janvier).

A l'instar des trois vagues d'enquête précédentes, la confiance accordée par les Français au nouveau gouvernement apparaît minoritaire, sauf pour la protection de l'environnement (50%, +7 points), souligne l'institut. Quelque 45% des personnes interrogées font confiance dans le gouvernement concernant l'intégration des personnes issues de l'immigration (+17), 42% pour la lutte contre l'insécurité (-1) et 42% également pour la lutte contre la pauvreté et l'exclusion (+21).

(1) sondage réalisé les 30 et 31 août par téléphone auprès d'un "échantillon de 1004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus", selon la méthode des quotas.

Commenter cet article

  • avecsarko30 : Belialgoth : genre Concordia ?

    Le 17/09/2012 à 11h05
  • avecsarko30 : Et si c'était vraiment des imbéciles ?

    Le 17/09/2012 à 11h03
  • a1n2n2e3 : @totovel : et Hollande vous hante jours et nuits ...

    Le 03/09/2012 à 18h20
  • tautavel57 : Tiens! c'est la rentrée...des immaturités psycho-affective...ils sont de retour....

    Le 03/09/2012 à 18h15
  • tautavel57 : A/n/n/e3--Sarkozy vous hante encore les nuits .....

    Le 03/09/2012 à 17h52
      Nous suivre :
      Des clichés officiels pour le premier anniversaire de Baby George

      Des clichés officiels pour le premier anniversaire de Baby George

      logAudience