En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le président de l'UMP sera connu le 25 novembre


le 04 juillet 2012 à 10h27 , mis à jour le 04 juillet 2012 à 11h24.
Temps de lecture
3min
Le siège de l'UMP

Le siège de l'UMP / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
PolitiqueUne source UMP a annoncé mercredi matin que le nouveau président de l'UMP sera connu après les élections programmées les 18 et 25 novembre prochains.

Les militants UMP se réuniront les dimanches 18 et 25 novembre pour élire le nouveau président de leur parti, un poste "gelé" pendant tout le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a indiqué mercredi une source UMP. Sur proposition de la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales (Cocoe) de l'UMP, le bureau politique, réuni mercredi matin, a décidé que le premier tour aurait lieu le 18 novembre et le second, si nécessaire, une semaine plus tard, selon un participant à la réunion.

Pourront voter à ce congrès les militants à jour de leurs cotisations au moment du vote. Ils sont actuellement 260.000, selon l'UMP. L'élection sera organisée au niveau départemental par les fédérations, par vote papier. Le bureau politique, instance exécutive du parti, a également acté que la campagne officielle auprès des militants débuterait le 5 octobre et s'achèverait le 17 novembre à minuit. Ceux qui veulent se lancer dans la course ont jusqu'au mardi 18 septembre, soit deux mois jour pour jour avant la date prévue pour le congrès, pour transmettre leur candidature au BP et à la Cocoe, a également décidé l'UMP.

Xavier Bertrand prendra position "à la fin de l'été"

Pour pouvoir se présenter, chacun des candidats devra avoir recueilli un certain nombre de parrainages de militants. Le nombre exact (qui pourrait être de l'ordre de 8.000 à 10.000) sera arrêté par la Cocoe le 18 juillet au plus tard, a-t-on précisé. Les adhérents voteront en réalité pour un triumvirat : un président, un vice-président délégué et un secrétaire général, tous trois sur le même bulletin de vote. Chaque candidat à la présidence devra donc constituer un triumvirat.

A ce jour, seul l'ancien Premier ministre François Fillon a officiellement fait acte de candidature, en se déclarant le week-end dernier. Il devrait affronter son grand rival Jean-François Copé. L'actuel secrétaire général de l'UMP a lui aussi bien l'intention d'être candidat mais il ne devrait entrer en lice que fin août. D'autres responsables de l'UMP pourraient eux aussi être candidats, comme Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire.

De son côté, Xavier Bertrand, ancien ministre UMP du Travail, a affirmé mercredi sur France Info qu'il prendrait position "à la fin de l'été" sur la présidence de son parti. Ce poste le tente-il ? "Pour toutes ces questions-là, je prendrai position après avoir réuni mes amis à la fin de l'été", a répondu le député de l'Aisne sans manifester, contrairement à ce que certains attendaient, de soutien public à François Fillon, pour l'heure seul candidat déclaré à ce poste. Le débat au sein de l'UMP "prendra toute sa force dès la fin de l'été, dès l'ouverture des candidatures pour le Congrès. Pour le reste pas d'opposition entre nous", a recommandé M. Bertrand.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      logAudience