En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Mondial de l'Auto

Les voitures diesel interdites à Paris ?


le 13 septembre 2012 à 07h12 , mis à jour le 24 septembre 2012 à 12h00.
Temps de lecture
3min
TF1-LCI, Jean Marie Le Guen

Jean Marie Le Guen / Crédits : LCI

A lire aussi
PolitiqueLe socialiste Jean-Marie Le Guen, adjoint au maire de Paris en charge de la santé, a proposé mercredi l'interdiction des véhicules diesel dans Paris pour lutter contre les particules fines.

Après les salles de shoot, le député socialiste de Paris sort une nouvelle proposition choc de son chapeau : interdire les véhicules diesel dans Paris pour lutter contre les particules fines. "Le danger que font peser les particules fines sur la santé de nos concitoyens n'est plus une hypothèse mais une vérité scientifique Je  propose d'avancer vers l'interdiction de circuler aux véhicules diesel dans la  capitale", écrit sur son blog le député de Paris, qui est médecin.

Jean-Marie Le Guen suggère que les "Franciliens fragilisés par la crise et qui  n'ont d'autre choix que de recourir à leur voiture diesel pour venir travailler" bénéficient d'une "politique de soutien renforcée" pour remplacer leurs véhicules. Près de 12 millions de Français ont vécu en 2011 dans des zones où la pollution aux particules fines PM10 (inférieures à 10 micromètres) a excédé les  normes européennes, selon un bilan annuel du ministère de l'Ecologie.

Emises par la circulation en ville mais aussi par le chauffage au bois, l'industrie et l'agriculture, les particules fines seraient à l'origine de  42.000 décès par an en France. La lutte contre la pollution de l'air sera au menu de la Conférence environnementale des 14 et 15 septembre, organisée par le gouvernement. Le ministère de l'Ecologie réunira aussi le 20 septembre sept collectivités  volontaires pour expérimenter des "zones d'accès prioritaires pour l'air"  (ZAPA), où l'accès des véhicules les plus polluants serait restreint : Paris,  Saint-Denis, Lyon, Grenoble, Bordeaux, Clermont-Ferrand et Aix-en-Provence.

Commenter cet article

  • denisehaddou95 : Encore une fois on va mettre la charrue avant les b?ufs. On interdit et on propose des solutions palliatives sans pour autant s'assurer que les Français auront les capacités financières. A c'est joli une prime de x? mais franchement si tous les gens qui ont une voiture diesel ancienne avaient les moyens ils auraient peut-être changé de voiture. Même avec l'aide (dont il faudra nous expliquer comment elle va être prise en charge et par qui), certains Français n'ont plus que 100? pour finir le mois au 05. Alors comment vont-ils faire ? Ah sur la photo ça va être joli mais plus d'un va rester sur la brèche. Et quant on pense qu'il y a eu une incitation au diesel il y a quelques années. En résumé, l'ordre, le contre ordre, le désordre et les plus modestes qui trinquent car les riches (qui rappelons le font tourner l'économie) ont déjà quitté la France mais les sans dents vous encore devoir payer. Au fait Mme le Maire, je fais comment dans les transports en commun avec tous mes sacs ?

    Le 10/02/2015 à 11h14
  • shooby02470 : Oh vous savez avecsarko, quand on voit le culte que voue les allemands envers leur automobile, je me dis que nous, français, sommes battus dans ce domaine : leur voitures ne sont que des 4 places, qu'importe, un couple allemand n'aura que 2 enfants maximum. Ils passent à côté de beaucoup de choses avec de telles mentalités

    Le 17/09/2012 à 12h03
  • shooby02470 : Impossible morob, ils sont déjà au gouvernement. on ne peut interdire l'actions de ceux qui nous gouvernent ... sinon on l'aurait déjà fait ces 5 dernières années.

    Le 17/09/2012 à 11h55
  • morob... : Et si on interdisait tout simplement les socialistes? quelle bouffée d'air pur nous aurions là!!!!

    Le 15/09/2012 à 07h56
  • phil38100 : Je ne comprends pas qu'il ne puisse pas y avoir de communication entre l'industrie automobile made in france et un gouvernement sur des mesures à venir, définissant de nouvelles normes: les industriels français anticiperaient la conception de modèles normalisé. En l'état cette interdiction est un coup de bâton à l'industrie automobile française au profit des petits moteurs essence allemands (TSI) me semble t-il, allemands qui ont déjà bien avant nous pris la mesure de la dangerosité des particules.

    Le 14/09/2012 à 17h30
      Nous suivre :
      Brésil : seule face à des zombies dans le métro... Le poisson d'avril qui cartonne sur la Toile

      Brésil : seule face à des zombies dans le métro... Le poisson d'avril qui cartonne sur la Toile

      logAudience