En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Myriam El Khomri sur TF1 : "Trouver un point d'équilibre, ce n'est pas un recul"


le 14 mars 2016 à 21h17 , mis à jour le 14 mars 2016 à 21h27.
Temps de lecture
3min
La ministre du Travail Myriam El-Khomri invitée du 20H de TF1 le 14 mars 2016.
A lire aussi
Politique Invitée du 20h de TF1, la ministre du Travail Myriam El Khomri a jugé qu'il "était légitime (...) d'amender le texte pour avancer". Le projet de loi Travail sera présenté en Conseil des ministres le 24 mars.
Manuel Valls a présenté lundi une réécriture du projet de réforme du Code du travail qui éloigne la perspective d'un front syndical uni tout en s'efforçant de ménager le patronat, après 15 jours de consultations ponctuées de manifestations. Invitée du 20h de TF1, la ministre du Travail Myriam El Khomri a jugé qu'il "était légitime (...) d'amender le texte pour avancer." "Pour moi, trouver un point d'équilibre ce n'est pas un recul", a-t-elle précisé Elle a vanté l'extension de la garantie jeunes, les nouveaux droits pour les salariés dans le compte formation et les prises en compte des attentes des syndicats réformistes.

La voie était étroite entre les exigences d'un patronat divisé mais dont la principale organisation, le Medef, avait salué dans le texte initial une rupture salutaire, les syndicats inquiets d'une précarisation des salariés, et des organisations de jeunesse dont l'exécutif redoute la mobilisation.

De son côté, Manuel Valls a dit lundi soir qu'il pensait pouvoir "convaincre" sa majorité à l'Assemblée nationale après les modifications apportées au projet de loi Travail, tout en défendant "les grands équilibres" trouvés sur le texte après la concertation avec les partenaires sociaux. Reconnaissant "des ratés" sur un texte "avouons-le mal parti", le Premier ministre a défendu un "compromis nécessaire" en réponse aux reculs annoncés lundi, notamment sur le barème des indemnités prud'homales, qui ne sera plus impératif. Le gouvernement a pris deux semaines supplémentaires pour faire des corrections "plutôt que de s'entêter". Il a vanté un texte qui vise à donner un emploi à "ceux qui sont exclus du marché du travail".

 

VIDEO -  Projet de loi El Khomri dans les PME : "Pour nous il n'y a plus aucune réforme"

 

 

 

 

 

 

 VIDEO - Reculades des gouvernements : les jeunes, un contre-pouvoir ?

 

VIDEO -  Nouveau projet de loi El Khomri : les PME partagées entre inquiétude et déception

 

 

VIDEO - Révision du projet de loi El Khomri : ce qu'il faut savoir du nouveau texte

 

VIDEO - El Khomri : "Trouver un point d'équilibre n'est pas un recul"

 

 VIDEO -  Myriam El Khomri : "l'objectif est de faire embaucher en CDI"'

 

Commenter cet article

  • toutamis : En efffet. Un recul, c'est le cpe. On dira que la loi MEK en sera un si le gouvernement l'abandonne sous la pression des syndicats. Pour le moment, c'est pas le cas

    Le 21/03/2016 à 11h37
  • dan751 : L'argumentation, c'est ce qui est appris dans les grandes écoles, écoles de commerce et autres business school. C'est gens veulent tout contrôler, hors il n'ont aucune idée et ne savent absolument pas menés un projet à son terme.

    Le 15/03/2016 à 07h46

      800m d'escalade sur une échelle en bambou: des Chinois sur le chemin de l'école au péril de leur vie

      logAudience