En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nouvel organigramme de l'UMP : Dati et Karoutchi vice-présidents ?

Edité par
le 15 janvier 2013 à 07h09 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 09h32.
Temps de lecture
3min
Rachida Dati

Rachida Dati / Crédits : LCI

À lire aussi
PolitiqueLes ennemis d'hier vont s'entendre pour doublonner tous les postes au siège de l'UMP. L'organigramme sera connu mardi après-midi. S'il est déjà acquis que Luc Chatel et Laurent Wauquiez seront vice-présidents, d'autres pourraient les rejoindre comme les copéistes Rachida Dati et Roger Karoutchi.

L'UMP devrait annoncer mardi après-midi une nouvelle direction mariant les soutiens de Jean-François Copé et François Fillon, un préalable à la fin du groupe parlementaire filloniste R-UMP. La dissolution du R-UMP, qui regroupait 70 députés et trois apparentés, et son retour au sein de l'UMP, doit intervenir, sauf nouveau rebondissement, mardi matin à l'Assemblée nationale, avant la reprise de la session parlementaire. L'après-midi, une nouvelle équipe sera présentée, symbole de l'entente signée le 17 décembre entre le président de l'UMP et l'ancien Premier ministre, qui ont convenu d'organiser un nouveau vote des adhérents d'ici septembre 2013 pour désigner leur leader.
 
Les négociations se sont poursuivies toute la semaine dernière dans un climat que tous qualifient de "très apaisé" et "constructif". Il faut dire que les deux adversaires ont vu leur cotes de popularité fortement baisser, voire s'écrouler pour M. Copé, qui se retrouve dans certains instituts de sondage derrière Marine Le Pen. "Maintenant, le premier qui franchirait la ligne jaune paierait très cher les conséquences auprès des sympathisants et de l'opinion", déclare Roger Karoutchi, qui avait dirigé la campagne de M. Copé, et pour qui l'urgence est de "remettre la machine en route", "remobiliser le parti" et préparer les élections municipales de 2014. Le tout, dans un contexte financier très difficile pour le premier parti d'opposition.
 
Dati à la direction ? 

Mais, signe que rien n'est simple, seuls les postes purement opérationnels devraient être annoncés (projet, élections, fédérations etc...) dans un premier temps. "L'étage des vice-présidents et secrétaires généraux adjoints, c'est pour plus tard", confie une source à l'UMP. Une direction élargie, qui pourrait tenir compte non seulement de l'équilibre Copé-Fillon mais aussi des motions (Droite forte, Droite sociale, France moderne et humaniste, etc.), interviendra donc ultérieurement. S'il est déjà acquis que Luc Chatel (pro-Copé) et Laurent Wauquiez (pro-Fillon) seront vice-présidents, d'autres pourraient les rejoindre à ce niveau de responsabilité. Les nom  du copéiste Roger Karoutchi circule notamment ainsi, affirme le Parisien, que celui de Rachida Dati, ce qui signifie que deux fillonistes supplémentaires se verraient attribuer une vice-présidence. "Les choses ont été évoquées mais rien n'est acté", a-t-on déclaré dans l'entourage de Mme Dati. Même prudence chez M. Karoutchi, qui refuse de confirmer.
 
Le principe du dédoublement a également été retenu pour les délégués généraux. Ainsi, Nadine Morano (pro-Copé), qui était déléguée générale aux élections dans la précédente équipe, devrait travailler avec Dominique Bussereau (pro-Fillon). Idem aux fédérations, où devraient officier Edouard Courtial (pro-Copé) et Eric Ciotti (pro-Fillon) et à l'animation, qui serait confiée à Jérôme Chartier (pro-Fillon) et à Philippe Cochet (pro-Copé).

Le poste de délégué général au projet pourrait être attribué à un "non-aligné", le député de la Drôme Hervé Mariton, figure de l'Entente parlementaire pour la famille qui combat avec fermeté le projet de loi instaurant le mariage homosexuel. Selon plusieurs sources, Jean-François Copé et François Fillon devraient avoir directement la main sur la commission chargée de rédiger de nouveaux statuts à l'UMP, en co-présidant l'instance. Ce même principe pourrait être retenu pour la commission d'investiture, stratégique en vue des municipales de 2014

 

Commenter cet article

  • trop07 : C'est un allusion à la reconnaissance de l'enfant de Mme Dati ? Je vous en prie, un peu plus de respect !!!

    Le 15/01/2013 à 23h21
  • trop07 : Finalement Dati n'y est pas. C'est normal, elle a tant à faire avec tous les postes qu'elle occupe déjà !!!

    Le 15/01/2013 à 23h18
  • kline972 : Mdr et tellement vrai !!!

    Le 15/01/2013 à 19h43
  • alcyon01 : Parmi les 65 millions de Français que nous sommes, cela n'interesse que les adhérents soit environ 300.000 . Ils peuvent bien changer tous les quatre matin. Ce qui est plus grave c'est eux qui font l'opposition en ce moment.

    Le 15/01/2013 à 11h53
  • dom145 : Et avec dati, la guéguerre à l'ump va encore durer !!!

    Le 15/01/2013 à 10h15
      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience