ARCHIVES

Pour Baylet, il faut vendre le cannabis en pharmacie


le 08 juin 2012 à 10h31 , mis à jour le 08 juin 2012 à 10h33.
Temps de lecture
3min
Jean-Michel Baylet (archives)

Jean-Michel Baylet (archives) / Crédits : www.abacapress.com

PolitiqueLe président du Parti radical de gauche, Jean-Michel Baylet, a prôné vendredi une nouvelle fois la "légalisation" du cannabis, estimant même qu'il faudrait le vendre en pharmacie, où il serait contrôlé et de bonne qualité, déplorant les "conservatismes et les clichés" sur le sujet.

La polémique Duflot a ouvert la boîte de Pandore. Vendredi matin, c'est Jean-Michel Baylet, fervent défenseur de la dépénalisation du cannabis, qui s'est exprimé sur la question. "Ma proposition, c'est de le vendre en pharmacie. C'est contrôlé, c'est de la bonne qualité et c'est dosé de façon un peu moins forte", a-t-il expliqué sur RTL. "Trois raisons majeures" rendent nécessaire une telle légalisation, a argumenté Jean-Michel Baylet, en rappelant qu'il avait développé une telle position lors de la primaire socialiste pour désigner un candidat à la présidentielle.
  
Cela "permettra de détruire cette économie souterraine mafieuse sur laquelle repose aujourd'hui la distribution du cannabis", a-t-il souligné. Mais le trafic de cannabis, c'est aussi "des problèmes d'ordre public tout à fait considérables, non seulement dans les cités, les banlieues mais également dans les centres-villes et jusqu'aux petites villes et même dans les villages". Et enfin, "c'est une question de santé publique. Aujourd'hui, il faut voir ce que l'on vend de cette manière-là. On vend n'importe quoi, y compris de la drogue trafiquée, frelatée". "Il faut légaliser le cannabis", a-t-il insisté.
  
Jean-Michel Baylet a estimé "possible" mais "pas certain" que le quinquennat qui s'ouvre puisse permettre d'avancer sur le dossier "tant je vois (...) de conservatismes et de clichés". Le président du PRG a assuré toutefois aussitôt qu'il ne visait pas là François Hollande ou Jean-Marc Ayrault.Se targuant de vouloir être le "poil à gratter, même un peu plus, celui qui fait avancer les choses" dans une majorité de gauche, il a estimé que "se voiler la face, ce n'(était) pas la meilleure des solutions... Il faudra bien un jour ou l'autre avoir ce débat".

Commenter cet article

  • didine0206 : @hotpatate je suis d'accord avec vous mais a entendre la gauche, légaliser le canabis va résoudre tous les problèmes de trafic ou autre alors que non, la seule chose qui va changer c'est plus de condamnation pour ca. Et comme vous dites certains se plaigne que la vie est cher mais pour ca ils ont les moyens.

    Le 08/06/2012 à 19h50
  • hotpatate : Quelle est la bonne solution pour faire cesser ce trafic de drogue de toutes sortes. Tout le monde se plaint de la vie chère, mais une proportion de la population peut s'acheter : du cannabis, de l'héroine etc........;moi qui ai un petit budget, même en cas de tristesse, je ne cherche pas 1 daeler pour acheter une subsantce illicite...........alors essayons de trouver une solution au lieu de toujours critiquer!

    Le 08/06/2012 à 19h03
  • didine0206 : Ha parcequ'il croit qu'en légalisant le canabis ca va arrêter le trafic ??? Mais bien sur !!! Les dealers le vendront moins cher qu'en pharmacie, ils sont plus intelligents qu'eux, certains vont bien acheter le tabac a l'etranger comme c'est moins cher. Et en cas de controle des gendarmes faudra son ticket de caisse de la pharmacie pour prouver qu'on l'a acheter la ?

    Le 08/06/2012 à 17h18
  • mireye11 : En pharmacie et, un paquet cadeau SVP ....on y arrivera avec ces jobards !!!!!!

    Le 08/06/2012 à 17h05
  • milletdom : Personnellement je ne fume pas, mais cela ne m'interdit pas d'avoir un avis sur ce sujet. Je ne suis pas homosexuel et pourtant je suis favorable au mariage et même a l'adoption de personne de même sexe (c'est un exemple parmis d'autres). L'important c'est que nous cytoyens de la république francaise gardions la possibilités de débattre de tous les sujets. S'écouter et se respecter pour avancer vers un avenir plus serein.

    Le 08/06/2012 à 14h52
      Nous suivre :

      Jugé dépressif, un panda autorisé à regarder son ami à la télé

      logAudience