En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pour Le Pen, une organisation juive a empêché les alliances droite-FN


le 02 octobre 2012 à 14h17 , mis à jour le 02 octobre 2012 à 14h18.
Temps de lecture
3min
Jean-Marie Le Pen FN Front national

Jean-Marie Le Pen/Image d'archives / Crédits : ABACA

À lire aussi
PolitiqueJean-Marie Le Pen suggère que "c'est le B'nai B'rith", une organisation juive, "qui aurait imposé" un "pacte" au sein de la droite pour ne jamais s'allier au FN, dans un entretien accordé à Minute.

L'interview de Jean-Marie Le Pen que doit publier mercredi Minute a été réalisée à l'occasion des 40 ans du FN. A travers cet entretien, le président d'honneur du Front national, aujourd'hui âgé de 84 ans,  revient sur les raisons qui, selon lui, ont empêché une alliance entre la droite et le FN. "Les chefs de la droite molle ont, je crois, signé un pacte dans lequel ils s'engageaient à ne jamais s'unir avec le Front national. Il se dit que c'est le B'nai B'rith, une sorte de franc-maçonnerie juive, qui aurait imposé cette clause", avance l'ancien patron du parti d'extrême droite. "D'ailleurs, je crois que certains représentants de l'ancien RPR se sont vantés de ce pacte qu'aurait notamment signé l'abominable Chirac", ajoute-t-il.

Jean-Marie Le Pen avait déjà tenu de tels propos en 1997, dans un livre des journalistes Nicolas Domenach et Maurice Szafran sur Jacques Chirac (Le roman d'un président, Plon). Il affirmait alors : "Chirac et le RPR ont pris un engagement devant le B'nai B'rith et d'autres organisations étrangères : pas d'alliance, jamais, avec le Front national. Même si on a besoin de lui pour former la majorité". Présent dans le monde entier, le B'nai B'rith est l'une des plus anciennes organisations représentant la communauté juive. En France, il réunit plus de 60 "loges".

"Je n'ai pas assisté à la rencontre"

Interrogé mercredi par l'AFP, Jean-Marie Le Pen a affirmé que ces propos ne sont "pas un scoop", en ajoutant : "je n'ai pas assisté à la rencontre, je n'ai pas été témoin" mais "c'est ce qui s'est dit". "C'est quand même une explication plausible. Ça fait vingt ans que je somme le RPR et l'UMP de dire pourquoi ils sont contre le Front national, ils n'ont jamais répondu (...) En tout cas, ça n'a pas été démenti", a-t-il ajouté.

Jean-Marie Le Pen avait déclenché un gigantesque tollé en 1987 en affirmant que les chambres à gaz étaient "un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale", des propos qu'il a réitérés et qui lui ont valu des condamnations en justice.

Commenter cet article

  • morob... : Pourquoi le RPR et l'UMP sont contre front national? simple....il n'y a pratiquement que des juifs dans ces deux partis!

    Le 03/10/2012 à 17h35
  • jo1934edunom : @issuors07 c'est le votre qui ne veut rien dire !

    Le 03/10/2012 à 15h10
  • roro62- : Ce sont surtout les Français électeurs qui font gagner les partis

    Le 02/10/2012 à 19h08
  • domi.76 : Et c est bien le front national et le modem qui ont fait gagner la gauche pas vrai peut-être !!!

    Le 02/10/2012 à 18h19
  • jeffrueil : A force de cracher dans la soupe, elle finit par avoir un gout amer .. Après il s'étonne.

    Le 02/10/2012 à 17h49
      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience