En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La blague de Michel Rocard

Véronique Buonomano par
le 26 juin 2012 à 11h07 , mis à jour le 26 juin 2012 à 15h41.
Temps de lecture
2min
L'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard en 2010/Image d'archives

L'ex-Premier ministre socialiste Michel Rocard en 2010/Image d'archives / Crédits : AFP/Martin Bureau

A lire aussi
PolitiqueL'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard a affirmé mardi au micro de France Inter qu'il avait fait "une boutade", lorsqu'il avait proposé la suppression de la force de dissuasion nucléaire française pour faire des économies budgétaires.

Facétieux Michel Rocard ? L'ancien Premier ministre a affirmé mardi matin sur France Inter que sa proposition de supprimer la force de dissuasion française pour faire des économies budgétaires était en fait "une boutade".
 
"J'ai fait là une boutade", a-t-il déclaré sur la radio. Le sujet est si lourd que s'il faut le mettre en cause il faudra le faire prudemment et avec du temps pour discuter, et des conditions pour s'écouter, avec des arguments sérieux et des démonstrations", a-t-il poursuivi.  Michel Rocard a par ailleurs souligné qu'il n'avait jamais envisagé que la France puisse s'engager dans un désarmement unilatéral.  "Personne qui ait réfléchi sur ces sujets jamais n'a parlé de désarmement unilatéral", a-t-il dit.
 
Michel Rocard avait suggéré le 19 juin de "supprimer la force de dissuasion nucléaire, 16 milliards d'euros par an qui ne servent absolument à rien".   Ses propos avaient entraîné de vives réactions à droite comme à gauche, le président François Hollande rejetant notamment toute idée de supprimer la force de dissuasion française. Le coût de la dissuasion française est en fait estimé à quelque 16 milliards d'euros sur cinq ans, le budget total de la défense s'élevant à 31,5 milliards pour 2012.

Commenter cet article

  • ophalos36 : Pas mal votre réponse francisk1

    Le 20/07/2012 à 13h25
  • mireye11 : Qu'il est rigolo !!!!!

    Le 09/07/2012 à 10h58
  • salomon54 : Quel humour !!!

    Le 27/06/2012 à 16h08
  • ocykath : @blackboat merci pour ces précisions !

    Le 27/06/2012 à 14h00
  • blackboat : Je vous invite à lire la déclaration de M. Nicolas Sarkozy du 21 mars 2008 à Cherbourg. Au moins un discours sur la dissuasion nucléaire est prononcé par le président français durant son mandat. Je cite : "Tous ceux qui menaceraient de s'en prendre à nos intérêts vitaux s'exposeraient à une riposte sévère de la France, entraînant des dommages inacceptables pour eux, hors de proportion avec leurs objectifs. Ce serait alors en priorité les centres de pouvoir politique, économique et militaire qui seraient visés." "Elle est strictement défensive. L'emploi de l'arme nucléaire ne serait à l'évidence concevable que dans des circonstances extrêmes de légitime défense, droit consacré par la Charte des Nations Unies." La décision est uniquement prise par le président de la République. Le retour dans le commandement intégré de l'OTAN ne nous oblige aucunement à demander "l'autorisation" d'emploi de l'arme atomique. J'espère avoir été plus constructif.

    Le 27/06/2012 à 12h20
      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience