En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Thomas Hollande sur Valérie Trierweiler : des propos "déformés"


le 11 juillet 2012 à 20h45 , mis à jour le 11 juillet 2012 à 21h24.
Temps de lecture
3min
thomashollande

Crédits : Patrick Kovarik/AFP

À lire aussi
PolitiqueLe fils aîné du chef de l'Etat a affirmé mercredi à l'AFP que ses propos rapportés par Le Point au sujet de la compagne de son père "ont été déformés" ou "sortis de leur contexte".

"Je démens avoir accordé une interview au Point. Les propos rapportés, dont certains sont déformés ou sortis de leur contexte, ont été tenus lors d'une conversation informelle" avec une journaliste de l'hebdomadaire. Thomas Hollande, fils aîné du chef de l'Etat, a affirmé mercredi à l'AFP que ses propos rapportés par le newsmagazine au sujet de la compagne de son père, Valérie Trierweiler, "ont été déformés". Cette journaliste, Charlotte Chaffanjon, a rapidement répliqué sur son compte twitter. "Aucun propos n'a été déformé", a-t-elle écrit, soulignant qu'il s'agissait d'un "article" et à aucun moment d'une "interview".
 
Dans son édition datée du 12 juillet, Le Point relate la conversation tenue avec Thomas Hollande et dans laquelle le jeune homme s'exprime sur le tweet de soutien que Mme Trierweiler avait envoyé à Olivier Falorni, rival et vainqueur de sa mère Ségolène Royal aux législatives à La Rochelle.
 
"C'est hallucinant"
 
"Ce que je reproche au tweet, c'est d'avoir fait basculer la vie privée dans la vie publique", dit l'avocat de 27 ans, selon l'hebdomadaire. "Ca m'a fait de la peine pour mon père, il déteste tellement que l'on parle de sa vie privée. Ca a détruit l'image normale qu'il avait construite", ajoute-t-il, selon les propos rapportés. "Je savais que quelque chose pouvait venir d'elle (Valérie Trierweiler) un jour, mais pas un si gros coup. C'est hallucinant", déclare encore le jeune homme selon le magazine. (Lire notre article : "Pour Thomas Hollande, Trieweiler a "détruit l'image normale" de son père.)
 
L'Elysée n'a fait aucun commentaire sur cet entretien. "Cette affaire est derrière nous", a déclaré pour part sur BFM-TV la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Commenter cet article

  • shooby02470 : Tout ce que j'espère michalowice, c'est qu'ils en abuse pas, du côté "laisser nous tranquille" alors qu'ils sont les premier à aller voir les journaleux. Les VIP qui font tout pour montrer leurs enfants et qui après portent plainte contre les paparazzi quand ils jouent leurs jeux, j'apprécie pas, que cela soit des acteurs, des chanteurs ... ou des politiciens

    Le 13/07/2012 à 16h47
  • shooby02470 : En effet ophalos, quand je me remémore ses "nous sommes des modestes" et assimilé, je me demande si vraiment elle sait se taire

    Le 12/07/2012 à 17h23
  • shooby02470 : De la part d'une catégorie de personne qui n'arrête pas de comparer Hollande (et ses actions) à Sarkozy (et ses actions) à longueur de journée et qui prétend qu'il aurait mieux fallu voter pour le second, votre demande d'arrêter de parler de Sarkozy s'avère délicieuse. Comment se fait-il que vous vous avez le droit de comparer les deux et pas les autres ? Quand à dire que monsieur Sarkozy a moins mentis au peuple, on fait le décompte des promesses non tenues ? Genre genre "je suis pour les class action", "je suis contre la fusion d'EDF Gaz de France car cela pèsera sur le pouvoir d'achat des français", "j'irais chercher la croissance avec les dents", "Je veux permettre à chaque ménage d'être propriétaire, parce que la propriété est le rêve de chacun d'entre nous", "Je soutiendrai l'agriculture et l'industrie agroalimentaire", "J'aiderai les familles à chacune des étapes de leur existence. En particulier, j'allouerai des allocations familiales dès le premier enfant.", "Comme souvent en France, en matière de chômage ou en matière de minima sociaux, on indemnise chichement, mais longtemps. Alors qu'il faudrait indemniser fortement, mais brièvement pour que chacun soit incité à reprendre rapidement un emploi. Je propose que l'allocation chômage ne puisse pas être inférieure au salaire minimum", "Je ne crois pas à la République sans un minimum d'ordre, l'ordre républicain, je ne crois pas qu'on peut tout faire, je crois à la justice, mais je crois aussi à la fermeté.". Quant à dire " ou alors ca veut dire que pendant 5 ans tout ce qui va se passer va etre ramene au gvt precedent", moi cela me rappelles qu'à chaque mauvaise nouvelle dans les médias certains n'arrêtent pas de dire "merci les 35 heures", "merci Mitterrand" ... Bref, comme d'hab avec les droitards, c'est "faites ce que je dis, pas ce que je fais" !

    Le 12/07/2012 à 16h57
  • morob... : Oh oui alors!! elle se prend pour la first lady mais elle n'est qu'une maîtresse....et vous savez ce que l'on dit d'une maîtresse.....en langage châtié populaire!

    Le 12/07/2012 à 15h29
  • ophalos36 : C'est une plaisanterie je suppose ?

    Le 12/07/2012 à 13h40
      Nous suivre :
      EXTRAIT Sept à Huit : Le mari d'une meurtrière raconte comment une vie peut basculer

      EXTRAIT Sept à Huit : Le mari d'une meurtrière raconte comment une vie peut basculer

      logAudience