En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Traité européen : "le reste du monde nous regarde", prévient Ayrault


le 02 octobre 2012 à 12h35 , mis à jour le 02 octobre 2012 à 15h18.
Temps de lecture
3min
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault devant l'Assemblée nationale, mardi 3 juillet 2012.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault devant l'Assemblée nationale, mardi 3 juillet 2012. / Crédits : LCI

À lire aussi
PolitiqueA 16 heures, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault doit monter à la tribune de l'Assemblée nationale pour défendre la ratification du traité budgétaire européen. Le chef du gouvernement a donné le ton de son intervention ce matin.

C'est une séquence délicate qui s'ouvre pour Jean-Marc Ayrault. Ce mardi, après la séance des questions au gouvernement, le Premier ministre doit prononcer un discours d'une demi-heure au sujet des "nouvelles perspectives européennes". En d'autres termes, il s'agira pour le chef du gouvernement de défendre la ratification du traité budgétaire européen. Dans la matinée, Jean-Marc Ayrault a donné le ton de ce que sera son discours pour défendre le traité européen, qui prévoit de ramener rapidement le "déficit structurel" à 0,5% du produit intérieur brut (PIB) maximum. "Le reste du monde nous regarde. L'Asie, l'Amérique, l'Afrique se disent : que fait l'Europe ?", a prévenu le chef du gouvernement en arrivant à la réunion du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, à quelques heures du débat parlementaire. Pour le Premier ministre, ratifier le traité revient à "sauver l'euro" et mettre la monnaie européenne "au service d'un rebond ambitieux de l'Europe", pour "la croissance, l'emploi mais aussi pour inventer de nouvelles filières industrielles".

Cette ratification ne devrait pas poser de problème, mais la manière va compter politiquement. Le texte a en effet été négocié alors que Nicolas Sarkozy était encore à l'Elysée, et une partie de la gauche n'y est pas favorable. L'objectif du gouvernement est donc d'être en mesure de se passer de ce soutien de l'opposition pour faire passer ce texte, qui doit être ratifié par l'Assemblée nationale et le Sénat d'ici la fin octobre.

L'optimisme du gouvernement

Ce mardi matin, seuls dix députés socialistes et trois "chevènementistes" du Mouvement républicain et citoyen (MRC) (sur 297) ont voté contre le texte lors de la réunion du groupe PS. Un chiffre qui pousse le gouvernement à l'optimisme. "Il n'y a pas d'inquiétude à ce stade que le gouvernement puisse avoir besoin des voix de la droite. Je pense qu'il y aura une majorité de gauche. Elle me paraît atteignable avec une certaine sérénité", a ainsi déclaré Alain Vidalies, le ministre des relations avec le Parlement, à la sortie de la réunion.

Dans son intervention à la tribune de l'Assemblée nationale, le Premier ministre devrait aussi rappeler les apports du pacte de croissance, que François Hollande se félicite d'avoir ajouté au traité : 120 milliards d'euros d'investissements, projets de taxe sur les transactions financières et de supervision européenne des banques.

Un paquet croissance dont il devrait également être question lors des débats parlementaires. "[Ce paquet] n'existe pas", a dénoncé ce matin le président du groupe centriste à l'Assemblée (UDI), Jean-Louis Borloo. "Ce sont des choux et des carottes", mais "il n'y a ni les choux, ni les carottes", a-t-il poursuivi au micro de France 2. En face, le gouvernement devrait lui rétorquer qu'il a remporté un premier combat maintenant que la Banque centrale européenne se dit désormais disposé à racheter la dette des Etats en difficulté.

Commenter cet article

  • riviera13 : Le monde, Il nous regarde depuis le 6mai et lui non plus ne comprend rien!

    Le 03/10/2012 à 08h43
  • vansterarful : Il fait le grand écart mais sans la droite il n'y arrivera pas !

    Le 02/10/2012 à 18h22
  • alainze : Les rois du ridicule ! et ce sont nos représentants !

    Le 02/10/2012 à 17h35
  • j.bon : @mactan1 et pourquoi il n'aurait pas le choix ?! Que croyez vous qu'il se passerai ? On nous refait le coup de c'est ça ou la fin du monde, pourant mla dernière fois on a dit non et ce n'a pas été la fin du monde

    Le 02/10/2012 à 16h01
  • j.bon : Et il doit bien se marrer le reste du monde le pays qui donne des leçons de démocratie passe en force

    Le 02/10/2012 à 15h56
      Nous suivre :
      Record du monde : 613 selfies en une heure !

      Record du monde : 613 selfies en une heure !

      logAudience