ARCHIVES

UMP : Juppé candidat ? Copé estime que "le débat est clos"


le 31 mai 2012 à 13h11 , mis à jour le 31 mai 2012 à 13h38.
Temps de lecture
3min
Alain Juppé et Jean-François Copé UMP

Alain Juppé et Jean-François Copé en cotobre 2011 / Crédits : AFP

À lire aussi
PolitiqueJean-François Copé a estimé jeudi que le débat était "clos avant même d'avoir commencé" en ce qui concerne les propos prêtés à Alain Juppé dans Paris Match quant à ses ambitions à la tête de l'UMP, l'intéressé ayant "lui-même démenti" les avoir tenus.

A droite, si ce n'est pas une guerre, ça comme à y ressembler. Jean-François Copé a en effet estimé jeudi que le débat était "clos avant même d'avoir commencé" en ce qui concerne les propos prêtés à Alain Juppé dans Paris Match quant à ses ambitions à la tête de l'UMP. Jeudi matin sur France Info, l'ancien ministre Alain Juppé a démenti "formellement" des propos qui lui sont prêtés dans Paris Match paru le même jour, selon lesquels il se sentirait "le plus capé" pour diriger son parti. "Je n'ai jamais tenu ces propos", "le mot capé n'est pas dans mon vocabulaire", a déclaré le maire de Bordeaux alors que l'hebdomadaire met entre guillemets dans sa bouche une phrase renvoyant Jean-François Copé et François Fillon dos à dos pour la présidence du parti, dont l'élection aura lieu à l'automne: "pour l'instant je les laisse s'écharper entre eux, mais je vais me lancer, je suis le plus capé, il n'y a pas photo".

Un coup de fil entre Juppé et Copé

"Les choses sont très claires. Alain Juppé lui-même a démenti ce matin les propos qui lui étaient prêtés. Donc, pour moi, le débat est clos avant même d'avoir commencé", a déclaré le secrétaire général de l'UMP en marge d'une visite de soutien à Elisabeth Pouchelon, candidate UMP aux législatives dans la 9e circonscription de Haute-Garonne. "J'ai lu évidemment" l'article de l'hebdomadaire Paris Match mais "j'ai surtout entendu le démenti immédiat qui a été fait par Alain Juppé", a-t-il ajouté.
 
De passage un peu plus tard à Balma, en banlieue toulousaine, pour soutenir l'ancien maire UMP de la ville rose, Jean-Luc Moudenc, candidat dans la 3e circonscription, M. Copé a précisé qu'Alain Juppé venait de lui "téléphoner très amicalement pour (lui) confirmer ce démenti". "Son appel m'a beaucoup touché, il est le reflet d'une amitié très ancienne entre nous et très sincère, qui n'a rien à voir avec les petites phrases du quotidien", a-t-il insisté en saluant en M. Juppé "un homme de conviction et de courage". Interrogé sur la guerre des chefs à l'UMP, il a estimé que "les choses (étaient) très simples": "nous sommes les uns et autres mobilisés sur une seule chose, ce sont les élections législatives". "Evidemment, la mission d'un secrétaire général de l'UMP, c'est d'apaiser, c'est de dialoguer, c'est de rassembler, c'est de rabibocher... C'est le boulot d'un chef d'équipe, d'un chef de famille, que j'exerce aujourd'hui dans le cadre de mes fonctions", a-t-il insisté.

Commenter cet article

  • menthaliste : Drole??je trouve pas il est n'inporte quoi!!!!

    Le 02/06/2012 à 09h14
  • menthaliste : La place est bonne!!!

    Le 02/06/2012 à 09h12
  • menthaliste : Heu!!heu qui sera le chef.C'est moi non c'est moi(bla bla bla)

    Le 02/06/2012 à 09h11
  • centaur-55 : Et ho capitaine de pédalo c'est deja pris ,il faut trouver autre chose.

    Le 31/05/2012 à 16h09
  • andalou2a : Mort de rire.... On parie?, a mon avis vous ne miseriez même pas une cacahuete..

    Le 31/05/2012 à 16h08
      Nous suivre :

      Zapnet : la glace plus forte que le pont ?

      logAudience