En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Voeux 2012 : Hollande souhaite "une bonne année du changement"

Edité par
le 31 décembre 2011 à 12h03 , mis à jour le 31 décembre 2011 à 22h50.
Temps de lecture
5min
À lire aussi
PolitiqueFrançois Hollande a présenté ses voeux par téléphone samedi matin, aux personnes ayant communiqué leur numéro lors des primaires socialistes. D'autres candidats ont aussi déjà présenté leurs voeux.

La nouvelle année n'était pas encore arrivée, mais les candidats à l'élection présidentielle avaient déjà décoché leurs vœux. Samedi, le candidat PS à l'Elysée, François Hollande, a adressé un message de vœux par téléphone à quelque 250.000  électeurs de la primaire socialiste. Dans un communiqué, le PS indique que ce message a été envoyé en fin de  matinée "aux 250.000 électeurs des primaires citoyennes ayant laissé leur numéro de téléphone". Environ 2,9 millions de personnes avaient participé à  cette consultation en octobre dernier.

"Bonjour c'est François Hollande qui vous parle", démarre le candidat, qui  commence par remercier ceux qui lui ont donné "la légitimité de conduire cette  campagne au nom, bien plus que des socialistes, au nom de la gauche". "Je viens vous souhaiter une bonne année 2012, ce sera l'année du  changement. Le changement c'est maintenant", poursuit-il. "Nous sommes à quelques mois du choix essentiel. J'aurai besoin encore de vous pour cette campagne et aussi pour ce qui nous attendra après la victoire",  déclare encore le député de Corrèze. "Alors formons ce vœu ensemble, préparons-nous une belle année 2012 et faisons en sorte que notre pays retrouve fierté, considération et confiance,  bref tout ce qui lui a manqué depuis cinq ans et tout ce qu'il doit retrouver avec nous tous ensemble pour le quinquennat qui vient, et qui commence en 2012. Bonne année", conclut-il. Le PS avait indiqué vendredi que des vœux par vidéo du candidat seraient  mis en ligne sur son site de campagne samedi en fin d'après-midi.

Vendredi, certains de ses rivaux l'avaient précédé, sur le web. Dominique de Villepin, candidat pour République solidaire: "Nous sommes dans un moment  décisif (...) Une fois tous les cinq ans, vous avez les moyens d'agir, vous  avez les moyens de changer les choses. Je refuse la fatalité, l'impuissance de  la politique, surtout, ne vous laissez pas confisquer votre choix. La  République des partis, ce n'est pas la France. L'élection présidentielle, c'est  le choix d'un président de la République, nous n'avons pas besoin d'un  président de droite, nous n'avons pas besoin d'un président de gauche ou du centre (...). C'est l'occasion d'ouvrir une nouvelle page dans l'histoire de notre pays".

Pour Europe Ecologie-Les Verts, Eva Joly a souhaité "une année de  courage, de justice et de fraternité. (...) L'austérité n'est pas une fatalité,  d'autres choix politiques sont possibles. (...) Le mot égalité est inscrit sur  le fronton de nos écoles mais dans la réalité, l'égalité et la justice sont  délaissées. (...) Nicolas Sarkozy pendant cinq années n'a eu de cesse d'opposer  les Français les uns aux autres, créant l'exclusion et la haine. (...) Je  formule enfin un voeu pour tous les enfants à naître dans le courant de l'année  2012 je leur souhaite de grandir en paix et en liberté. (...) En 2012, vous pouvez changer de vision, en 2012 avec votre bulletin de vote, vous pouvez changer la France".

Pour le MoDem, François Bayrou assure que la France "va s'en sortir" (...) Il faut "que l'on dise la vérité aux  citoyens. Je dis citoyens, ça veut dire que les citoyens ne sont pas des gogos,  qu'ils sont des responsables et qu'il faut les traiter comme tels, leur dire  les choses comme elles sont. Ils prendront les décisions qu'ils doivent  prendre". Il faut aussi "dire ce qu'on va faire (...) Il faut recommencer à  produire en France, parce que c'est ça qui fait les emplois et c'est ça qui  fait les richesses du pays. (...) Il faut que nous retrouvions la meilleure  éducation du monde parce que l'éducation, c'est la vraie justice, c'est ça le vrai ascenseur social".

D'autres personnalités politiques ont adressé leurs voeux. Corinne Lepage veut "faire de la santé publique un impératif politique" Elle souhaite aussi "revenir à une justice indépendante, un véritable pouvoir judiciaire qui permet de lutter avec efficacité contre les affaires, contre la corruption, contre le trafic d'influence qui en France comme ailleurs minent aujourd'hui nos pays. L'année 2012 va être une grande année pour nous, celle où nous allons pouvoir changer de destin". Pour Nicolas Dupont-Aignan, "2012 s'annonce pour les Français une année difficile et pourtant c'est l'année où nos compatriotes pourront se choisir un autre destin. (...) Je veux une France libre des agences de notation, libre des multinationales, libre de cette petite caste bruxelloise  qui nous impose ses lois et sa récession"

Pour l'UMP, Jean-François Copé n'a "évidement aucun doute : c'est au côté de Nicolas Sarkozy que nous sommes et que nous serons engagés de telle manière que tout puisse être fait pour sa réélection afin qu'il continue de porter ce projet de réformes au service de la France. (...) Que ce soit l'injure, l'invective, la polémique, tous les registres sont utilisés par nos adversaires (...). Il faut donc être très solides durant cette période et je sais bien que vous l'êtes les uns et les autres. Nous aurons besoin de beaucoup de courage, nous aurons besoin d'être rassemblés, nous aurons besoin d'avoir en tête de dire la vérité aux Français parce que c'est ça que les Français  attendent de nous".

Marine Le Pen, candidate FN a adressé ses voeux par ces mots : "2011 s'achève. Pour beaucoup cette année aura été une mauvaise année. Pour la France, on peut parler d'une année épouvantable: le chômage explose et atteint des niveaux historiques, le pouvoir d'achat de la plupart des ménages continue de se rétracter, la dette de la nation croit d'une manière parfaitement déraisonnable (...). 2012 peut être le début du redressement de la France, le retour de l'espoir pour tous les oubliés de notre pays" (www.marinelepen2012.fr).

Hervé Morin, candidat Nouveau centre a dit de son côté : "J'ai constaté qu'il y avait un immense décalage entre le pessimisme incroyable de la société française (...) et l'énergie positive qui peut exister chez chacun d'entre nous (...). Plutôt que d'avoir des voeux compassés où pendant trois minutes je vais souhaiter la bonne année et expliquer quels sont pour moi les grands sujets, j'ai souhaité que nous ayons un échange (...). Nous vivons une période de forte instabilité (...). Cette France-là, inquiète, incertaine sur son avenir, je suis convaincu, persuadé qu'elle a aussi le ressort pour réussir" (wwwhervemorin.fr).

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Parti de gauche : dans une vidéo, le candidat FG répond aux voeux prononcés par une dizaine de Français. "Prenez le pouvoir, mes chers compatriotes, sur vous-mêmes d'abord, contre la peur, la résignation l'idée qu'on n'y arrivera pas alors qu'on peut y arriver tous ensemble. Prenez le pouvoir politique, prenez le pouvoir en Europe, prenez le pouvoir face aux riches et aux puissants, vous pouvez, c'est dans nos main (...). 2012 c'est l'année où on chamboule tout. C'est votre tour" (www.jean-luc-melenchon.fr)

Commenter cet article

  • bibismill : Le changement ? quel changement ? N'avez vous tous pas compris que qui que ce soit qui se retrouve à la tête de la France il n'y aura aucun changement dans votre vie. Tout cela n'est que de la poudre aux yeux pour nous faire croire qu'il existe une solution "aimable" à la m... dans laquelle une grande partie du monde occidental se trouve. Les différents gouvernements et cela depuis plusieurs décennies ont vécus à crédit. Que ce passe t'il si l'un d'entre vous use et abuse du crédit c'est simple il se retrouve en surendettement et obligé de réduire son train de vie où même contraint à tout juste pouvoir se nourrir !.. La planche à billets ou les emprunts pour les États c'est facile, indolore ( sauf pour nous actuellement)? Mais cela ne dure qu'un temps et heureusement que la sonnette d'alarme a été tirée (bien que certains ne l'ont semble t'il pas entendue). Alors maintenant c'est nous tous qui allons payer pour les inconséquences de tout ces politiques qui n'ont qu'une idée en tête et j'espère que vous allez enfin le comprendre : MOI MOI MOI. Quelque soit leur bord ils ne sont pas des humanistes croyez moi Alors ras le bol faisons entrer du sang neuf dans la politique pour remuer un peu tout ce panier de crabe !... En attendant bonne année à tous et surtout BONNE SANTE car cela c'est un BIEN que l'on achète pas forcément

    Le 04/01/2012 à 11h32
  • 421123 : Il a l'air crispé! Peut-être est-il inquièt, au cas où il serait élu...

    Le 02/01/2012 à 12h11
  • 421123 : Courage, battez-vous!

    Le 02/01/2012 à 05h43
  • juigne11 : Le changement oui, mais pas avec lui.

    Le 01/01/2012 à 23h39
  • titizom : Le téléphone pleure....et nous avec ...

    Le 01/01/2012 à 21h23
      Nous suivre :
      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      logAudience