En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • "Dans l'édition du 20h du 21/04/2015), votre journaliste, lors du reportage sur l'ancien SS de 93 ans actuellement jugé, a employé le terme de ""camps d'extermination polonais"". Étant de descendance polonaise, je suis profondément choqué par cet amalgame car il s'agissait de camps d'extermination allemands/nazi en Pologne et non polonais (la Pologne était un territoire occupé et c'est l'armée allemande qui a construit et géré ces camps) "

    par Nicolas
    L'histoire n'est pas à réécrire et dans le 20 heures, nous ne le faisons jamais. Les mots ont certes de l'importance mais ce ne sont que des mots qui ne nient pas l'existence de cette période sordide. Un adjectif mal choisi ne bouleverse pas notre connaissance des crimes et atrocités nazis. Auschwitz est le plus grand camp de concentration et d'extermination du Troisième Reich, il est situé en Pologne. Un camp basé en Pologne et non pas un camp de concentration polonais, comme vous nous l'avez signalé, à juste titre.  
    Lire toute la réponse
  • Un cimetière trop loin

    postée le 16 avril 2015

    ""Peut être pourriez parler des 250 tombes profanées dans le TARN ! ! Évidemment il s'agit de tombes de chrétiens donc pas intéressant................" "

    par Claude
    Nous n'avons jamais envisagé de ne pas en parler, rassurez-vous, dans nos JT, toutes les religions ont la même place et les mêmes droits. Si nous n'avons fait état, de cette profanation, que très brièvement hier, dans le 20 heures, c'est tout simplement car la diffusion d'un sujet ou de simples images nous était impossible. Nous avons eu connaissance de ces actes de vandalisme dans le Tarn à 18 heures, notre antenne régionale la plus proche de Castres est située à Toulouse, la circulation en fin de journée et la distance qui sépare notre bureau du cimetière Saint-Roch nous ont imposé ce choix. Aujourd'hui, cette contrainte de l'espace-temps n'est plus. Un reportage sur ce saccage, sur ces dégradations de tombes chrétiennes sera présent dans le journal de 13 heures.   
    Lire toute la réponse
  • Des euros à payer et à déclarer

    postée le 15 avril 2015

    "Déclaration de REVENUS, pas d'impôts !!!...si on ne paie pas d'impôts, que déclare-t-on ??? "

    par JP
     Une erreur classique, une faute qui pollue nos oreilles chaque année, le langage parlé privilégie des phrases toutes faites. Les expressions populaires véhiculent, parfois, des contresens, la déclaration d'impôts est l'une d'entre elles. Nous déclarons nos revenus et non nos impôts, vous avez, bien évidemment raison, mais le français de tous les jours, le français de la rue n'est pas, toujours, à censurer.
    Lire toute la réponse
  • 230km/h pour "El diablo"

    postée le 14 avril 2015

    "Je souhaitais vous remercier pour le reportage sur le pilote moto Fabio Quartararo."... ". Ça fait du bien de voir de la moto sur TF1. C'est super et c'était un très beau reportage ! Les pilotes français ne sont malheureusement pas assez mis en valeur dans leur pays...donc merci :)"

    par Marine

    Les compétitions motocyclistes ne sont pas très souvent sur le devant de la scène et par la même dans les journaux. Les passionnés des grands prix s'en plaignent, parfois. Les téléspectateurs sont, il est vrai, des éternels insatisfaits et préfèrent critiquer que complimenter. Nos choix éditoriaux dépendent de l'actualité du jour et ce sont rarement les bonnes nouvelles qui gagnent la course dans cette sélection imposée, certaines informations sont prioritaires. Aujourd'hui, j'ai choisi votre message parmi tant d'autres moins agréables pour simplement vous dire, à mon tour, merci.

    Copie du sujet : http://videos.tf1.fr/jt-20h/2015/fabio-quartararo-nouveau-jeune-prodige-de-la-moto-8593716.html

    Lire toute la réponse
  • Le Rafale a le vent en poupe dans le JT

    postée le 13 avril 2015

    "Je ne suis pas une adepte des critiques mais là vous nous rappelez toutes les minutes que le France a vendu des rafales on s'en fout totalement. Quand le réveil sonne le matin on ne va pas se dire ah la France a vendu des rafales......écoutez la grogne qui monte en France écoutez simplement les gens qui n'en peuvent plus. Alors les rafales..........on s'en fout"

    par Edwige
     La vente de 60 avions Rafale construits en France et livrés clé en main est une opération commerciale prestigieuse qui met sur un piédestal le savoir-faire français. Cette vente et ce ne sera pas pour vous déplaire, représente des milliers d'emplois supplémentaires, le chiffre de 8000 est évoqué. 500 PME participent à la fabrication de cet avion de combat avec Dassault Aviation, Thales et le motoriste Safran, des sous-traitants qui ne sont plus menacés d'inactivité et donc de plans sociaux, c'est une bonne nouvelle que les téléspectateurs méritent de connaître. Depuis 25 ans, la France essayait de vendre ses Rafale sans succès mais après le oui de l'Egypte pour 24 appareils, l'Inde en achète son tour 36. Les Emirats arabes unis pourraient être les prochains, si signature d'un nouveau contrat il y a, nous le mentionnerons et, dans nos JT, du Rafale nous reparlerons.
    Lire toute la réponse
  • "Je suis scandalisé qu'un journaliste ait ce soir laissé Marine Le Pen lire les statuts du FN en direct au 20h. La dédiabolisation recherché par les Le Pen est largement appuyé par les médias. C'est une honte."

    par Alain

    Le Front National est parti politique qui, comme tous les partis politiques, a ses propres statuts. Un parti politique est une association reconnue comme telle par la Constitution de la Vème République. "Le pluralisme et la mise en concurrence de différentes formations politiques sont un des fondements de la démocratie et de la liberté d'opinion." Cette exigence est inscrite dans notre constitution. Le temps de parole des politique est, également, soumis à des règles strictes supervisées par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, règles que nous respectons. Nous n'arborons aucune couleur politique et nous revendiquons notre neutralité. Les statuts d'un parti politique ne sont pas confidentiels et les électeurs ou sympathisants ont le droit de les connaitre. Il est primordial qu'il en soit de même pour tous les partis politiques français. Il est vrai qu'il n'est pas dans nos habitudes ...

    Lire toute la réponse
  • "Au sujet des allocations familiales, je suis choquée d'entendre se plaindre des gens qui gagnent 6000? par mois. Certes ils ne les ont pas volés mais ceux qui gagnent la moitié moins ne les ont pas volés non plus et les ont gagnés aussi. Nous sommes un couple avec un enfant à charge, nous gagnons à nous deux péniblement 3000? par mois et ....on ne se plaint pas. Donc quand j'entends ces dames se plaindre qu'elles vont perdre une centaine d'euros, ça me choque....! "

    par Frédérique
    Toutes les personnes qui ont accepté de nous répondre ne se plaignent pas, certaines sont bien conscientes de la notion de partage et adeptes d'une justice sociale plus réelle. Comme nous l'avons rappelé dans nos reportages les allocations familiales indépendantes des revenus datent d'une autre époque. Ce principe d'égalité n'est plus d'actualité,  la crise et le déficit l'ont rendu obsolète. 500 000 ménages sont concernés par cette mesure qui vise à réduire, à diviser par 2 ou par 4 même, le montant de ces allocations. Il serait mentir que de dire dans un de nos JT qu'une telle diminution  n'affecte aucune famille.
    Lire toute la réponse
  • "Pourquoi ne pas avoir parlé de l'affiche des Prêtres, censurée par la RATP, où figurait la mention "Pour les chrétiens d'Orient" ? Cette décision de la RATP fait polémique ! Curieux que TF1 ignore ce sujet ! .. Les choix des sujets sur TF1 me laisse perplexe !!!"

    par désinfo

      Cette décision a, effectivement, été très commentée y compris dans nos JT. En se réfugiant derrière le "principe de neutralité du service public" dans "le contexte d'un conflit armé à l'étranger", la RATP a réussi à faire l'unanimité contre elle, c'est ce que nous avons précisément dit. "La laïcité n'impose pas le silence" pouvait-on entendre dans les milieux ecclésiastiques et politiques. Sous la pression médiatique, la régie des transports parisiens a été contrainte, lundi, de faire marche arrière. Hier, elle a annoncé qu'elle "procèdera gracieusement" à une nouvelle campagne d'affichage pour le concert du trio "Les Prêtres", assortie de la mention "pour les chrétiens d'Orient".

     Copie du sujet que vous n'avez pas vu : http://videos.tf1.fr/jt-20h/2015/chretiens-d-orient-la-ratp-autorise-finalement-l-affiche-des-8590321.html

    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience