En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • "Je souhaiterais savoir s'il y a un réel risque de virus Ebola en France ? J'aimerais beaucoup savoir la vérité sur le danger d'une épidémie internationale ? Savoir si on sera prévenu des règles de prévention à prendre ? y aura-il un réel danger de contamination ? .. merci de prendre au sérieux mon message car la France se pose beaucoup des questions... "

    par Pauline
     Le virus Ebola a franchi les frontières des pays riches et la communauté internationale se mobilise pour éradiquer l'épidémie. Toutes les mesures décidées par notre gouvernement pour combattre l'avancée de la maladie sont détaillées dans nos JT. De telles explications sont destinées à informer sans inquiéter plus que de raison. Tant qu'une personne infectée par le virus n'a pas développé la maladie, cette personne n'est pas contagieuse. C'est la raison pour laquelle des contrôles sont effectués dans les aéroports, les passagers fiévreux  sont isolés et pris en charge par des équipes médicales spécialisées. Des méthodes plus rapides de dépistage du virus Ebola sont à l'étude, notamment par des chercheurs français, ces nouveaux tests seront présentés ce soir dans notre journal.
    Lire toute la réponse
  • Les autres ne sont pas vous

    postée le 20 octobre 2014

    ""Bonjour je fais suite aux réactions sur les allocations familiales certaines personnes gagnant plus de 6000 euros par mois s'indignent quand est-il des personnes gagnant 1000 ou 2000 euros par mois ? "..." Franchement y a des gens qui feraient mieux d'arrêter de se plaindre ! "

    par Olivia
     
    La famille divise toutes les familles et dans les JT, le point orgue est atteint. Certains de nos téléspectateurs optent pour le nombrilisme et se focalisent sur leur propre situation. La réforme des allocations familiales ne diminue pas le budget des parents aux revenus modestes. Ces parents-là n'ont, par conséquent, pas leur place dans nos reportages sur ce projet de loi. Nous nous préoccupons, régulièrement, des Français en difficulté et nous tirons souvent la sonnette d'alarme mais nos  journaux ne peuvent pas parler que des pauvres et en particulier quand le thème abordé ne les concerne pas. Et c'est le cas cette fois-ci. Les ménages dont le revenu mensuel net est de 6.000 euros seront pénalisés par la modulation des allocations, la baisse du quotient familial les affecte également. Et, devant nos caméras, ces familles appartenant à la classe moyenne n'hésitent pas... à se  ...
    Lire toute la réponse
  • "Comment faut-il comprendre votre silence à propos de ce qui se passe réellement en Ukraine ????????? !!!!!! Cela suffit de soutenir la tuerie de gens innocents ????!!!!!!!!! Arrêter de déformer ou cacher la réalité !. "

    par Irina
       L'Ukraine n'est plus le sujet principal étranger développé dans nos JT. Cette absence de reportages n'indique pas que les combats dans l'Est du pays ne nous intéressent plus mais les nouveaux rebondissements de ce conflit ne sont plus d'ampleur internationale, ils s'apparentent davantage à des affaires de politique intérieure. Nous suivons, néanmoins, l'actualité ukrainienne, très sérieusement. Ce suivi ne signifie pas détailler, quotidiennement, dans nos journaux, les derniers chapitres de ce feuilleton. Demain, en Italie, Petro Porochenko  et Vladimir Poutine doivent discuter du processus de paix car depuis le cessez le feu instauré  en septembre, les affrontements entre les rebelles et l'armée se poursuivent près de Donetsk....
     
    Lire toute la réponse
  • Vu dans le JT le jour d'après

    postée le 15 octobre 2014

    ""Merci de voir la considération que la chaine TF1 a pour les iles de St Martin et St Barthélémy. Le cyclone Gonzalo n'est PAS PASSE AU LARGE, il est passé sur les îles. Une chaîne concurrente a trouvé le temps de faire un VRAI reportage, et pas une annonce de 15 secondes comme la vôtre. C'est une honte : Saint Martin et Saint Barthélémy sont des Collectivités d'Outre-Mer FRANCAISES ! Déjà que nous n'existons pas lors des bulletins météorologiques, ravie de voir que lorsqu'un cyclone passe, nous n'existons toujours pas !!! "

    par Mélanie
    Nos choix sont parfois dictés par la pénurie d'images, tout simplement.  Certains départements français sont moins faciles d'accès que d'autres... Nous ne sommes pas que Parisiens, nous nous déplaçons et nous possédons, par ailleurs, des antennes régionales qui supervisent l'actualité de leur territoire. Nous avons, ainsi, un bureau local aux Antilles, il est basé à la Martinique, c'est-à-dire très près de Saint Martin et de Saint Barthélémy mais très loin quand ce sont les intempéries qui constituent l'essentiel de l'information, les transports étant très limités ces jours-là. Contrairement à nos concurrents, nos accords avec les antennes des chaines publiques françaises présentes aux Antilles ne nous permettent pas de recevoir les images le jour J. Nos reportages sont, ainsi, décalés de 24 heures par rapport à l'actualité et les sujets que nous aurions aimé pouvoir diffuser dans notre ...
    Lire toute la réponse
  • Les rythmes scolaires chantent le blues

    postée le 14 octobre 2014

    "La réforme des rythmes scolaires et Marseille y'en a marre! Je suis de plus en plus ulcérée de toujours voir Marseille quand vous parlez des problèmes de mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires. Dans cette ville les problèmes sont politiques et seulement politiques"...""

    par sgris

      Les rythmes scolaires sont, il faut bien le reconnaître, devenus depuis la rentrée un sujet "refrain" repris en boucle par de nombreuses éditions. Marseille est, cependant, la deuxième ville de France. Les élèves de la très grande majorité de ses établissements publics n'ont pas accès aux activités périscolaires. Ce vide dans l'emploi du temps des enfants est devenu un problème, chaque semaine, pour des milliers de familles. Les soucis de garde que rencontrent les parents ont, certes, à l'origine, un volet politique mais ils relèvent désormais d'un manque d'organisation. La cité phocéenne, montrée du doigt pour cette logistique défaillante, a été condamnée. Marseille doit prévoir, dès le mois prochain, des garderies le vendredi après-midi dans les écoles pour pallier son retard dans la mise en place des activités périscolaires prévues par la réforme. Cette actualité récurrente ...

    Lire toute la réponse
  • Un Nobel, un prix d'excellence

    postée le 13 octobre 2014

    "On se demande pourquoi vos priorités d'informations se portent en priorité ce jeudi soir sur Le prix Goncourt pendant 10mns dont tout le monde se fout en ce moment et que d'infime personne vont lire. alors que des crues envahissent le sud, ou qu'un virus nous menace, ou la guerre menace la Syrie. Merci de revoir vos priorités Le journal TV n'est pas un divertissement. Le prix GONCOURT EST UN DIVERTISSEMENT AVEC UN PETIT TOUT PETIT DEGRE D'IMPORTANCE "

    par Bernie
    Stockholm n'est pas Paris. A Stockholm, actuellement, ce sont les prix Nobel qui sont décernés, des récompenses d'ampleur planétaire. Le prix Nobel de littérature a été attribué, cette année, à un romancier français, Patrick Modiano. Le prix Goncourt est un prix destiné à des écrivains de langue française, un évènement littéraire franco-français qui n'a pas la dimension internationale de la cérémonie des Nobel. Nous ne confondons pas le championnat de France avec la Coupe du Monde et la victoire de notre drapeau dans cette compétition particulière mérite pleinement une place de premier choix dans notre JT. Ne vous en déplaise, aujourd'hui, nous reparlerons des Nobel dans nos éditions, un autre Français, Jean Tirole, ayant obtenu le prix Nobel d'économie. Pour les autres actualités que vous mentionnez, elles sont, quand cela s'impose, c'est-à-dire souvent, développées dans nos journaux. ...
    Lire toute la réponse
  • "Au nom de Marina"

    postée le 9 octobre 2014

    "Marina, n'avez-vous rien à dire à ce sujet ? "..." Pourquoi protéger la violence qui est faites sur ces petites victimes ?"..." Les histoires de ces enfants ne vous intéressent-elles pas ? Il faut les faire connaître à tous, juste pour pouvoir les protéger d'avantage et faire en sorte que le gouvernement change de justice à l'égard de toutes ces violences et de ces petites victimes."

    par Jocelyne

    Il y a des visages qui ne s'oublient pas, celui de Marina boursoufflé, déformé par les coups en est un.  Marina, 8 ans, battue, maltraitée pendant des années est morte en 2009. En 2012, la cour d'assises de la Sarthe a condamné ses parents à 30 ans de réclusion.  Les enseignants avaient pourtant, à maintes reprises, tiré la sonnette d'alarme mais le parquet  n'avait pas donné suite et avait classé l'affaire. Deux associations, Enfance et partage et Innocence en danger, ont décidé de poursuivre l'Etat pour  faute lourde. Déboutées par le tribunal d'instance du XIIIème arrondissement de Paris en 2013, les associations avaient poursuivi leur combat devant la Cour de cassation mais la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français a rejeté, à son tour, les pourvois de deux associations. Si la responsabilité de l'Etat et le dysfonctionnement de la justice avaient été reconnus, ce ...

    Lire toute la réponse
  • "J'EN AI MARRE DE LA PUBLICITE QUI ENVAHIT L'ECRAN SUR CHAQUE SUJET!!!"

    par first74

    Les journaux télévisés informent et, de fait, médiatisent des personnes et des évènements. La publicité n'est pas autorisée dans nos JT et la publicité clandestine est, d'ailleurs, interdite par la loi, elle est définie par l'article 9 du décret du 27 mars 1992 que je cite : "constitue une publicité clandestine la présentation verbale ou visuelle de marchandises, de services, du nom, de la marque ou des activités d'un producteur de marchandises ou d'un prestataire de services dans des programmes, lorsque cette présentation est faite dans un but publicitaire". La promotion d'un produit ou d'un service ne doit pas se faire hors des écrans publicitaires. L'actualité ne semble, parfois, pas très éloignée de ces campagnes de promotion mais dans ces cas-là, le droit à l'information prévaut. Il est impossible de présenter, par exemple, les nouveautés du salon de l'Automobile, sans évoquer la ...

    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience