En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • "Je trouve le reportage sur la chasse bien triste, et affligeant. Nous avons entendu un pauvre représentant des randonneurs se plaindre car 3 mois de l'année il ne peut pas se balader librement. Ce qui veut dire que les chasseurs n'ont que 3 à 4 mois pour exercer le leur de loisir. Le reportage de ce soir était complètement à charge et aucune place n'a été accordée pour défendre les points positifs et le côté des chasseurs. Ce manque d'impartialité est dommage et bien injuste" "

    par FX

    La chasse ne tue et ne blesse pas que des animaux. Des balles perdues ont causé la mort de 16 personnes cette saison. Dans ce reportage des chasseurs ont pris la parole et ont permis à notre équipe de participer à une chasse dite sécurisée. Pour éviter les accidents, dans les fourrés et les sous-bois le port de vêtements fluorescents y est recommandé et les tenues de camouflage déconseillées.  Les passionnés de randonnées "militent pour un partage de la nature, intelligent et respectueux" mais les défenseurs de la chasse freinent tout projet de loi susceptible de pénaliser cette activité.. et, c'est ce que nous avons expliqué dans notre journal. Les reportages sur les animaux sont toujours sujets à polémique et nous ne soutenons ni les uns, ni les autres mais nos commentaires font rarement l'unanimité. Dommage.

    COPIE DU SUJET  : ...

    Lire toute la réponse
  • Le terroir parisien se déguste en Suisse

    postée le 26 février 2015

    "A l'heure du salon de l'agriculture où les producteurs français présentent tous les bons produits de nos régions, vous parlez de la Suisse au 13 heures. Nos raclettes, fondues et autres n'ont pas à rougir et vous auriez pu les montrer, certains sont au salon à Paris. Votre semaine sur les produits suisse est mal choisie. "

    par Martine
    Les produits de nos régions enrichissent les reportages du 13 heures depuis toujours et y sont valorisés à longueur d'année. Il va s'en dire qu'aussi important soit-il, le Salon de l'agriculture n'est pas à l'origine de tous les sujets diffusés dans cette édition. Le mois où cet évènement international est programmé ne détermine pas le choix de nos séries. Paris met les petits plats dans les grands pour devenir la plus grande ferme de France mais le 13 heures maintient son cap et reste fidèle à sa ligne éditoriale. Les séries "gastronomie" y ont toujours un grand succès et réveillent très souvent, en fin de journal, nos papilles gustatives. Cette semaine, les spécialités typiquement suisses ont cet honneur.
    Lire toute la réponse
  • "J'ai été proprement scandalisé par le reportage sur l'Ukraine. Pour suivre également les informations sur les chaines Russes, je constate avec tristesse que les méthodes de diffusion des informations (ou dans ces 2 cas, de propagande) sont pour le coup les mêmes, ce qui est tout de même inquiétant pour un pays comme la France. Je ne souhaite pas que vos reportages fassent l'éloge des Séparatistes pro Russes mais j'attends au moins un souci de neutralité dans la diffusion des infos"..." "

    par Lecd

     Nous traitons le dossier russo-ukrainien au jour le jour, certains de nos sujets apparaissent pro-Russes, d'autres pro-Ukrainiens et la vérité des faits oscille entre ces deux positions. Certaines villes sont des nœuds ferroviaires, elles sont devenues des positions stratégiques et par la même le siège de combats. Nos reportages sont factuels et ne peuvent en deux minutes analyser un conflit né de tensions internationales et de divergences d'intérêts économiques et militaires. Les zones d'influence d'Etats contre Etats se traduisent dans nos JT par des sujets sur les affrontements et les négociations diplomatiques. Nous ne sommes que des journalistes, conscients de nos limites, qui évitent d'être piégés dans une guerre médiatique.

    PS : J'ai dû raccourcir votre mail car trop long pour être publié sur mon site.   

    Lire toute la réponse
  • ""Y en a marre ! Les vacanciers bloqués par la neige ? Ce n'est pas de l'info. Ils ont eu froid ? Il y a d'autres personnes qui ont froid... Parce qu'ils dorment dans la rue !!!!! Et la très très grande majorité des français ne partent jamais au ski.... Donc... On s'en fout !!!!!!!! ARRÊTEZ !!!!!!!" "

    par Evelyne

    Il y a toujours plus malheureux que soi. Les vacanciers de février ne sont pas les personnes les plus à plaindre de la planète ou encore les plus démunis des Français. C'est exact et nous n'avons pas prétendu le contraire. Ce weekend s'avérait critique sur les routes des sports d'hiver, les différentes zones académiques devaient s'y croiser. La neige a pénalisé la circulation et a entrainé la fermeture de certaines autoroutes. Bref, un épisode de galère qu'ont vécu des milliers de vacanciers, un épisode identique à celui qui avait, déjà, perturbé ces mêmes vacanciers à Noël. Un déjà vu que nous avons raconté, trajets à rallonge et hébergement d'urgence sont devenus, une nouvelle fois, une information importante. Nos reportages témoignaient de la colère des uns et de l'incompréhension des autres en relatant une situation chaotique engendrée par une réelle pagaille sur les routes des ...

    Lire toute la réponse
  • Polémique sur le jour J du 49-3

    postée le 19 février 2015

    "J'espère en vous posant cette question avoir une réponse qui me réconcilie avec les Journaux TV. Ce soir, 18 février, l'info principale était le passage de la loi avec l'article 49-3. C'est une immense déception de voir que vous traiter le sujet sans jamais expliquer le fonctionnement et la suite de cet acte mais simplement en décrivant la politique politicienne que cela provoque."

    par Max

    Devons-nous vous justifier nos choix éditoriaux ? Je ne le pense pas mais je peux vous en dévoiler, partiellement, les détails. L'actualité et en particuliers lorsqu'elle est française se traite le jour J. Ce jour J pour la loi Macron s'est tenu mardi à l'Assemblée nationale avec le recours à l'article 49-3 de la Constitution. Ce projet de loi est considéré comme adopté en première lecture et seule une motion de censure peut l'annuler en renversant le gouvernement, cette mesure aura lieu aujourd'hui. En clair, hier mercredi était le jour d'après et le jour d'avant.  
    Sujets diffusés le 17 février (jour J) :
    Jour J à L'Assemblée nationale :
    http://videos.tf1.fr/jt-20h/2015/loi-macron-recit-d-une-journee-a-rebondissements-dans-les-couloirs-8566456.html
    Détails de l'article 49-3 http://videos.tf1.fr/jt-20h/2015/loi-macron-que-prevoit-l-article-49-3-de-la-constitution-8566457.html
    L'utilisation ...

    Lire toute la réponse
  • L'INFORMATION MENACEE

    postée le 18 février 2015

    "Les directrices et directeurs des rédactions rejettent les critiques émises par le CSA concernant la couverture médiatique des attentats en France."

    par Françoise-Marie MOREL
    Les événements tragiques qui ont endeuillé la France en janvier 2015 ont frappé de stupeur les Français et le monde.  Dans ces circonstances dramatiques, les médias audiovisuels français  se sont efforcés d'informer au mieux leurs concitoyens, contribuant ainsi à leur mobilisation historique.  Ces médias sont conscients de leurs responsabilités. Ils se sont interrogés sans relâche, pendant et après les événements. 
    En l'absence de discussion contradictoire, le CSA a rendu une décision sans précédent,  infligeant  pas moins de 36 mises en demeure et mises en garde, jetant le discrédit sur le travail des rédactions de  la quasi-totalité des radios et télévisions françaises publiques et privées.
    La liberté de la presse est un droit constitutionnel. Les journalistes ont le devoir d'informer avec rigueur et précision. Le CSA nous reproche notamment d'avoir potentiellement « attenté à l'ordre ...
    Lire toute la réponse
  • "Le Cercle des médiateurs dénonce les critiques faites par le CSA à l'occasion de la couverture des attentats en France par les médias audiovisuels. "

    par Françoise-Marie MOREL
    Le Cercle des médiateurs de presse s'inquiète de la volonté du CSA de s'ériger en juge de la déontologie journalistique, outrepassant ainsi ses prérogatives. Dans l'avis qu'il vient de publier, celui-ci justifie ses mises en garde et mises en demeure par un souci de sauvegarde de l'ordre public et de la maitrise de l'antenne. 
    Ces deux notions peuvent gravement entraver les libertés de la presse.
     On ne peut que s'interroger également sur la volonté exprimée par Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication,  qui pense que « le CSA est dans son rôle, il doit réguler l'audiovisuel» et qui estime nécessaire de «  donner un cadre plus clair aux journalistes », faisant penser à un retour à des méthodes que l'on souhaitait révolues et d'un autre temps.
     
     
    Lire toute la réponse
  • Etre avec les uns en face des autres

    postée le 18 février 2015

    "Le traitement fait dans vos journaux sur la guerre menée par la Russie en Ukraine depuis un an a atteint un sommet en matière d'incompétence et de manque de déontologie avec le "reportage" de "journalistes" dignes des propagandistes de la télévision russe...."

    par Hans
    La guerre divise et n'implique pas un consensus. Les journalistes présents sur la ligne de front en sont les témoins et relatent ce qu'ils voient uniquement. De tels reportages ne sont pas sans risque, nos envoyés spéciaux ne se baladent pas, seuls, caméra au poing dans les zones de combats. Ils accompagnent  parfois les pro-russes, parfois les militaires ukrainiens mais ne sont jamais aux côtés des deux camps en même temps et ne peuvent en changer au cours d'un reportage, c'est impossible et trop dangereux. Nos JT relatent ce conflit en donnant la parole tantôt aux séparatistes, tantôt aux militaires parfois aux deux dans un même sujet lorsque celui-ci est réalisé à Paris mais sur le terrain, seule une vision des faits, partiale pour certains, est envisageable...
    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience