En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • Récompense et polémique

    postée Aujourd'hui

    ""Pas un mot sur le trombinoscope 2014?? J'ai raté le passage du sujet? Sinon pourquoi n'avoir rien dit ? je trouve le sujet important et incroyable de ne pas en parler au moins 30 secondes..... Ordres politiques??" "

    par Zou
    Les journaux télévisés de TF1 ne communiquent JAMAIS le résultat de sondages politiques Le palmarès annuel du Trombinoscope n'échappe pas à cette règle éditoriale. Ces prix décernés après le vote de journalistes ne bénéficient pas de dérogation. Pour satisfaire votre souhait d'information,  sachez que le Premier ministre Manuel Valls a été désigné "personnalité politique" de l'année 2014. Par ailleurs, le Trombinoscope a attribué le prix "d'élu local" au maire FN d'Hénin-Beaumont. Ce choix est sujet à controverse et fait causer dans le microcosme politico-médiatique mais n'a pas de place dans notre JT.
    Lire toute la réponse
  • "Je vous ai posé une question le 26 janvier au soir, la question était: Pourquoi ne pa avoir annoncé durant le JT de 20h le crash du F16 Grec en Espagne alors que l'accident s'était produit et était annoncé sur les chaines d'infos , sur les radios et sur internet."

    par jlcapdeville

     TF1 n'est pas une chaîne d'information en continu. Un évènement détaillé dans le 13 heures ou le 20 heures a davantage d'impact sur l'opinion publique que ce même évènement répété en boucle sur des sites d'information. Avant d'évoquer une actualité nous tentons d'en évaluer l'importance et d'en prévoir les conséquences. L'ampleur d'un accident, d'un fait divers ou d'une déclaration conditionne son traitement dans nos JT. Une chaîne d'information court après l'information, les JT de TF1 l'analysent et la dissèquent avant de la communiquer. Lundi, la présence d'aviateurs français parmi les victimes a été rendue publique dans la soirée, c'est-à-dire plusieurs heures après la fin du 20 heures. Mardi, en revanche, l'hésitation ne nous était plus permise, nos JT ont, par conséquent, relaté très largement ce dramatique crash.

    Lire toute la réponse
  • Savoir n'est pas voir

    postée le 28 janvier 2015

    "Auschwitz-Birkenau, lieu de mémoire pour tenter de comprendre : c'est une honte de laisser croire que la police française qui avait fait interner des juifs à Drancy savait le sort qui les attendait. C'est en effet le 12 avril 1945 seulement que l'horreur de ces camps a été découverte par Eisenhower à la tête de l'armées américaine."

    par Cazelles

     Je me refuse à relater en quelques lignes la page la plus abominable de notre histoire. Cette même histoire est détaillée dans de nombreux livres que je vous invite à consulter. Le 12 avril 1945, le général Eisenhower découvre l'horreur à Buchenwald, un camp de concentration monstrueux mais un camp de concentration et non d'extermination comme celui d'Auschwitz. L'existence des camps nazis n'était pas ignorée de tout le monde. Le 25 novembre 1942, le New York Times parle des camps de Belzec, Sobibor et Treblinka et évoque les chambres à gaz et les fours crématoires d'Auschwitz. A cette époque, en France la police est aux ordres de Vichy.

    Lire toute la réponse
  • Pas de musique dans les camps de la mort

    postée le 27 janvier 2015

    "lamentable!!!! de ne pas mettre à la une de votre journal de 13h la mort de Demis Roussos...."

    par francois

      Lamentable, dites-vous...si vous êtes un fidèle téléspectateur du 13 heures, vous devriez savoir que cette édition ne débute jamais par un sommaire. Le décès de Demis Roussos ne pouvait, par conséquent, pas être annoncé dans les titres. Un sujet retraçant la carrière de ce chanteur grec a été diffusé au cours du journal. Les informations n'ont pas toutes la même valeur, la même importance, nous les hiérarchisons selon nos propres critères de sélection, ce palmarès est parfois contesté mais l'assumons pleinement. Hier, par exemple, nous avons choisi de parler du 70e anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz avant d'évoquer la disparition de Demis Roussos   

    Lire toute la réponse
  • L'Ukraine devra attendre...

    postée le 26 janvier 2015

    "Les 40 morts et le bombardement d'une école primaire et maternelle heureusement vide, car c'était samedi à MARIOUPOL dans l'est de l'Ukraine sont moins importants dans la hiérarchie des drames annoncés ces derniers jours, car aujourd'hui aucune information dans votre journal de midi..."

    par ecureuil85270

    Il y a plusieurs dossiers qui ont temporairement disparu de nos JT. Le contenu de nos journaux ne peut pas être le résumé des horreurs, de drames, de carnages, d'actes terroristes, d'exécutions sommaires et de conflits armés...l'actualité est, également, sportive, économique et culturelle. Ces dernières semaines, ce sont des attentats qui ont orienté nos choix reléguant à "des jours meilleurs" d'autres  tragédies. La violence en Ukraine n'a, cependant, pas été totalement oubliée, un sujet sur ce thème a été diffusé dans le 20 heures de samedi. Un reportage, c'est bien peu mais l'Ukraine n'est pas à la une de l'actualité en France, aujourd'hui, ce n'est toujours pas ce pays qui aiguillera notre ligne éditoriale mais la Grèce après la victoire historique de la gauche radicale aux élections législatives.
     

      Copie du sujet : ...

    Lire toute la réponse
  • L’Elysée a toujours la parole

    postée le 23 janvier 2015

    "Je suis lasse de votre admiration de François Hollande dont vous nous rabattez les oreilles !!! il est chef d'Etat : il n'a fait que son travail "..." Vous constatez qu'il l'a bien fait ?ce que tout le monde a reconnu, mais bon : ce n'est pas un héros ! TROP c'est TROP messieurs et mesdames les journalistes"

    par jylloue

    Traditionnellement, les vœux de janvier sont propices aux déclarations du chef de l'Etat, des phrases de ses discours sont souvent présentes dans les journaux. En ce mois de janvier 2015, la nation a été endeuillée et comme il se doit, le président de la République a pris, à maintes reprises, la parole. François Hollande s'est adressé à tous les Français et nos JT ont, sans réserve, diffusé  ses allocutions. Dans un pays traumatisé par des actes terroristes, le chef de L'Etat se place au-dessus des contingences partisanes. Le président de la République bénéficie d'un temps de parole sans limite pour des interventions régaliennes. La règle du pluralisme inhérente à notre démocratie  prévoit de comptabiliser seulement ses propos non régaliens, c'est-à-dire ceux qui relèvent du simple débat politique.

    Lire toute la réponse
  • Une seule actualité dans nos JT

    postée le 22 janvier 2015

    "Je souhaite dénoncer la "surmédiatisation" de certains évènements comme les derniers attentats. Le téléspectateur bombardé d'infos n'a pas le loisir de prendre du recul pour réfléchir et s'exprimer en tout sérénité . Trop d'info tue l'info, Je ne vous l'apprends pas ."

    par herge

    Un évènement peut réduire à néant tous les autres. Une actualité exceptionnelle  s'accapare, sans réserve, le contenu de nos JT. Les attentats et prises d'otages de ce mois de janvier en France ont bouleversé notre ligne éditoriale. Ces actes terroristes furent un électrochoc pour beaucoup de nos concitoyens, la solidarité républicaine qui en a découlé ne pouvait pas se traduire par une seule édition spéciale. L'émotion, l'unité nationale et l'enquête ont guidé nos choix et constituaient l'essentiel de nos journaux. Nous ne pouvons pas développer dans un JT un seul thème et le lendemain ne plus l'évoquer, la période de transition a, d'ailleurs, débuté, d'autres informations sont désormais présentes à l'antenne.  Ce chapitre de notre histoire n'est pas sans conséquence sur notre quotidien mais chacun l'analyse, comme il le souhaite. Certains décident, pour cela, d'éteindre leur ...

    Lire toute la réponse
  • Des visages qui dérangent

    postée le 21 janvier 2015

    "Est-il vraiment indispensable de nous montrer la photo des auteurs des attentats à chaque fois que vous en parlez ?"

    par Christian

    Les terroristes ont un nom et un visage et ces noms et ces visages nous rappellent le massacre de 17 personnes. Des tueries que la France de tous les jours a gravées dans son histoire. L'identité et la photo de ces islamistes n'ont pas été diffusées dans nos JT plus que nécessaire, plus que de raison. Notre fonction est d'informer, sans censure. Les victimes de ces trois hommes ont, je vous le précise, étaient, elles aussi, à maintes reprises, citées et montrées dans nos éditions. L'actualité se concentre désormais sur l'enquête et ce sont, donc, à ces terroristes que nos journaux s'intéressent. A la télévision, lorsqu'une personne est citée, l'habitude veut que sa photo soit montrée...

    PS : votre question mérite d'être posée.

    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience