En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • ""Vous venez de donner l' info suivante concernant le marché de l' emploi : pôle emploi aide les personnes dans leur déplacement, hébergement et repas lorsqu'elle trouve un emploi a + 60 kms de leur domicile. Je peux affirmer que cela n'est pas vrai"..." Aucune aide n'est possible ! "

    par Simon
     Vous êtes nombreux à nous avoir écrit et vous avez eu raison de le faire. Les informations dont nous disposions et que nous avons communiquées mardi dans le 13 heures étaient, certes, exactes mais ne concernaient qu'une catégorie bien précise de chômeurs. Nous avons donc rectifié ou plutôt complété nos dires dans le JT de ce jour. Depuis le 1er janvier 2014, la prise en charge des frais engagés dans le cadre de l'aide à la mobilité est accordée aux demandeurs d'emploi qui ne sont pas indemnisés au titre de l'allocation chômage. Ceux qui perçoivent l'allocation minimale (ARE), c'est-à-dire l'équivalent du RSA, peuvent, également en bénéficier. 
    Lire toute la réponse
  • Un mot et pas un autre

    postée le 30 septembre 2014

    "Les choses, ou plutôt les mots, progressent, hélas en proportion du progrès de l'horreur subie par les otages de Daesh : 'Assassinés' remplace ainsi de plus en plus 'exécuté' qui renvoie à l'idée d'une sentence judiciaire "...." fût-ce le droit de la guerre- l'on aboutit à la minimisation des atrocités perpétrées contre les otages. Est-ce la peur qui dicte les propos de vos JT ??" "

    par Max
    Notre JT n'est ni un film d'horreur, ni le journal des Bisounours. Notre JT résume l'actualité du jour. Certains faits divers épouvantables ne méritent pas d'être évoqués car trop cruels et sans signification sur notre société. Leur lecture ne délivre pas de message particulier. Dans nos reportages, nos commentaires sont écrits. Répéter le même mot dans une phrase n'est pas très heureux et choisir un synonyme s'impose, parfois. Pour répondre directement à votre remarque, je préfère vous communiquer la définition exacte du dictionnaire....
    Exécuter :
    -Tuer quelqu'un sur décision de l'autorité par pendaison, électrocution, etc. : Exécuter un condamné sur la chaise électrique.
    -Tuer quelqu'un pour se défaire de lui, l'abattre : Les truands ont exécuté leur complice
    Lire toute la réponse
  • Après le jour, ce n'est plus l'heure

    postée le 29 septembre 2014

    "Comment se fait-il que le journal de 13 h et de 20 h, n'aient pas parlé du meeting de Nicolas Sarkozy.... c'est un manque de respect énorme pour tous les Français qui croient en lui... "...""

    par el carvalheiro

    Le retour sur la scène politique de Nicolas Sarkozy ne s'est pas fait dans la discrétion et nous avons, au total, diffusé 16 sujets sur ce come-back, sur l'entrée en lice de l'ancien président dans la course à la tête de l'UMP. La première réunion publique de Nicolas Sarkozy depuis sa défaite à l'élection présidentielle n'a pas eu la même place dans nos JT que cette annonce très médiatisée. Son premier meeting a, cependant, bien fait l'objet d'un reportage dans notre journal. Le discours de Nicolas Sarkozy a débuté à 19 heures le jeudi 25 septembre, c'est, donc, dans le 20 heures qui suivait que nous avons résumé ses annonces et sa rencontre avec les militants. Copie du sujet : http://videos.tf1.fr/jt-20h/2014/meeting-de-sarkozy-45-minutes-de-discours-rattrapees-par-l-actualite-8491234.html
     La couleur politique de nos téléspectateurs importent peu, nos JT s'adressent à tout le monde et ...

    Lire toute la réponse
  • Comparaison n'est pas raison

    postée le 26 septembre 2014

    "Tant de battage autour de la mort d'Hervé Gourdel ! personnellement, j'aimerais mieux que l'on me dise si on a pu trouver les odieux assassins d'un pauvre homme, à AUBIGNOSC, sauvagement assassiné devant sa femme et son fils. Pourquoi des rassemblements, des drapeaux en berne, les JT monopolisés, pour quelqu'un que certes, je respecte, mais qui était parti sciemment en Algérie dans une zone réputée dangereuse ? La lâcheté, l'horreur, on la trouve aussi chez nous!!!!!"

    par lusitaine

    Certes, les crimes odieux ne constituent pas un évènement en soi. Le drame que vous mentionnez appartient à la rubrique "faits divers". La semaine dernière, une famille a été séquestrée et le père violemment frappé par des malfaiteurs est décédé des suites de ses blessures. Ce cambriolage mortel, nos journaux l'ont relaté comme le prouve la copie du sujet ci-jointe :  http://videos.tf1.fr/jt-20h/2014/cambriolage-mortel-dans-les-alpes-de-haute-provence-les-trois-8487231.html
    La mort de ce père de famille, aussi horrible soit-elle, n'a pas de répercussions à l'échelle nationale, ni d'écho sur la scène internationale. Ce maçon décédé à Aubignosc n'est pas mort parce qu'il était Français. Hervé Gourdel, lui, a été enlevé et décapité en raison de sa nationalité. Son assassinat est lié aux opérations militaires lancées contre le Daech en Irak et en Syrie. Un deuil national de trois jours a été ...

    Lire toute la réponse
  • Après le choc, le désir de comprendre

    postée le 25 septembre 2014

    "Je suis choqué par votre manière de couvrir l'information de ce soir: en de telles circonstances ne peut-on pas avoir la décence de respecter l'intimité de la famille d'Hervé Gourdel? Quel est l'intérêt de se jeter de la sorte sur la détresse de la famille et des voisins? Ne pensez-vous pas que vos téléspectateurs attendent plutôt des informations leur permettant de comprendre le contexte international et la position de la France dans ce contexte ? "

    par Xavier
     L'information est un tout : le drame d'une famille confronté à un assassinat odieux, un crime horrible dont les causes, les conséquences n'ont rien de familiales. Le soutien d'un pays, d'un village, d'une région, des proches pour être significatif se doit d'être visible, la diffusion de témoignages dans nos JT médiatise ce soutien. Nous ne sommes pas des paparazzis comme vous le sous-entendez,  nous respectons toujours la douleur d'une mère, d'un père, d'un enfant. L'assassinat d'Hervé Gourdel  relève d'un acte terroriste et la guerre, contre ces groupuscules extrémistes que livre la France et ses alliés, a été expliqué, à maintes reprises dans nos éditions. Depuis le début des frappes aériennes françaises en Irak, la semaine dernière, les ramifications de la nébuleuse du Daech ont été détaillées, une nouvelle fois.  Ce conflit contre la barbarie est loin d'être clos, d'autres dossiers ...
    Lire toute la réponse
  • "Je n'essaie pas de passer pour une victime ou un quelconque pleurnicheur mais juste comme un citoyen Français aimant la France, tout d'abord je suis jeune, d'origine maghrébine , musulman et pour ceux qui en doutent, j'adore la France comme des millions de maghrébins . Merci de nous donner la parole car nous sommes les premières victimes de ces chiens moyenâgeux"

    par driss

    Des pays arabes ont participé, aux côtés des Etats-Unis, aux frappes aériennes en Syrie. Dans le monde musulman,  la majorité des responsables religieux condamne l'État islamique et ses actes barbares. Le 12 septembre dernier, dans toutes les mosquées de France et d'Europe une prière dédiée à la mémoire des chrétiens d'Orient "victimes de l'intolérance et de la barbarie" a eu lieu et ce message de paix, je vous rassure,  n'est pas passé sous silence dans nos JT. Hier, nous avons, une nouvelle fois, bien distingué l'Etat islamique des autres communautés religieuses, nous ne voulons pas que nos téléspectateurs puissent faire des amalgames entre l'islam et ce mouvement terroriste. Ce ras le bol de l'islamophobie dénoncée par plusieurs organisations musulmanes, nous nous en faisons, régulièrement, l'écho. Les massacres faits au nom du Daech ne le sont pas au nom de la communauté musulmane ...

    Lire toute la réponse
  • Un retour scénarisé

    postée le 23 septembre 2014

    ""Plus de la moitié des électeurs de ce pays ont choisi de ne pas voter pour Sarkozy "..." Dans tous les journaux, on nous rabat les oreilles avec lui N'y a-t-il pas d'autres informations intéressantes ? "

    par Biche
     Le retour de l'ancien président de la République sur la scène politique est une information digne de ce nom. Un évènement médiatique que nous ne pouvions pas annoncer sans le détailler et l'analyser. Dans le parti de l'opposition, les cartes sont à redistribuer et c'est ce que nous avons expliqué.  Ma réponse sera brève et pour cause, beaucoup de vos remarques ne correspondent pas à notre chaîne : Nicolas Sarkozy n'était pas, dimanche dernier, l'invité du 20 heures de TF1.
    Lire toute la réponse
  • Intempéries et étiquettes politiques

    postée le 22 septembre 2014

    ""Est-il pertinent quand vous interviewez un maire sur un sujet NON politique dans sa commune (inondations, incendie, manifestation commerciale... ) de préciser après son nom son étiquette politique ? ma remarque est valable pour les trois JT""

    par Alain
    Un maire est un élu et son appartenance à un parti politique n'est pas neutre pour ses électeurs. De surcroît, un maire qui arbore une étiquette a bénéficié des structures d'un parti pour les élections municipales, un parti politique a épaulé sa campagne. A ces données de base s'ajoutent des règles édictées par le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) qui supervise le temps de parole des politiques. Quels que soient les thèmes abordés : politiques, économiques ou autres, la réglementation est appliquée et les phrases d'un élu même les plus anodines sont décomptées. Il n'y a pas de distinction entre un leader politique ou le maire d'une petite commune, leur présence dans un JT participe au même titre au calcul du temps de parole. Tous les trois mois les compteurs sont remis à zéro et à la fin de chaque  trimestre l'équilibre doit être respecté. La pluie, le beau temps, le prix des ...
    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience