En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • La Rédaction vous répond
  • ""Une question plutôt simple : Vous nous parlez des grenades offensives qui auraient été employées dernièrement Mais pourquoi ne nous parlez-vous pas plus souvent des cocktails Molotov envoyés par préméditation sur les policiers qui défendent les intérêts de la population contrairement aux casseurs?" "

    par JR

    Le barrage de Sivens est l'actualité qui génère cette semaine le plus de remarques. Dans nos reportages, nous avons, à maintes reprises, mentionné la présence de radicaux anarchistes, des casseurs comme vous dites, dont les actions violentes ont été filmées par des militants écologistes plus pacifistes. Des extraits de ce document ont été diffusés dans notre journal, l'utilisation de cocktails Molotov y est évidente, les gendarmes en sont la cible.
    Dans ce sujet comme dans tous les autres, nous relatons des faits rien que des faits et notre commentaire est parfaitement neutre et décrit un champ de bataille: "Comme une guerre de position incessante filmée de l'intérieur par un militant, pour atteindre le chantier, certains activistes, les plus radicaux vont essayer de contourner la zone déboisée par la forêt.Pris de cours, les gendarmes demandent des renforts et sont contraints d e ...

    Lire toute la réponse
  • Mourir dans la nuit

    postée le 29 octobre 2014

    ""15 minutes sur la mort de Remi Fraisse avec un sujet orienté. Les vieilles recettes sont là : CRS SS. .Quand ces casseurs viendront brûler les écoles de vos enfants ou dévaster vos bureaux, vous serez bien contents que les forces de l'ordre vous protègent. Nous sommes dans un état de droit avec ses règles et ses devoirs. Il serait bien de s'en souvenir."

    par Michel

     Le décès d'un jeune homme, membre d'une association environnementale, venu protester contre la construction d'un barrage a choqué l'opinion publique. Le procureur privilégie la thèse d'un décès dû à une grenade offensive lancée par les gendarmes, ses révélations ont accentué ce malaise.  Le ministre de l'Intérieur a, aussitôt, décidé de suspendre l'utilisation de ces grenades et ce jusqu'aux résultats d'une enquête interne. Les forces de l'ordre apparaissent comme responsables de ce drame, or, depuis 1986, personne en France n'a trouvé la mort au cours d'une manifestation.... Le slogan "CRS/SS" n'a pas signé son retour, il date d'une autre époque, encore plus lointaine... La mort de Rémi Fraisse n'est pas un simple fait divers et nous ne pouvons pas l'évoquer en ne diffusant qu'un seul reportage sur ce décès, déjà lourd de conséquences.

    Lire toute la réponse
  • Payer pour payer moins

    postée le 28 octobre 2014

    ""Je viens de voir le 20 heures du 24 octobre et suis outrée par la désinformation Les indépendants dépendent du RSI par contre la dermatologue est affiliée à la C.P.A.M donc rien à voir dans les cotisations "..." Revoyez votre copie!" "

    par Geneviève

    Dans un reportage télévisé, surtout dans ce type de sujet, les chapitres d'un dossier complexe sont séparés par des virgules, des points que beaucoup ne discernent pas toujours.... Nous avons débuté ce sujet par le témoignage d'un chef d'entreprise d'une société informatique qui ne paie plus ses cotisations depuis mai 2013. La dermatologue intervenait juste après et notre commentaire était le suivant : « Cette dermatologue a exactement le même discours. Elle a arrêté de payer  la sécurité sociale et a choisi une assurance privée en Angleterre pour rembourser ses propres soins.. » Nous n'avons, donc, pas  dit qu'elle dépendait du RSI (Régime Social des Indépendants). Concernant le médecin,  nous avons précisé qu'il était soumis aux cotisations patronales de la Sécurité Sociale... je ne vais pas détailler davantage ce sujet, je vous propose de le regarder et surtout de l'écouter ...

    Lire toute la réponse
  • Le mirage de la puissance au volant

    postée le 27 octobre 2014

    "je suis effaré a la vue du reportage sur la cocaïne dans le monde de conducteurs routiers diffusé au jt de 20h du 22/10 . comment stigmatiser la population contre une profession qui ne mérite pas ce genre de traitement . des brebis galeuses il y en a dans tous les corps de métier et on ne les montre pas tous du doigt "..." comme partout il y a une minorité d'individus qui sont hors la loi ."

    par babou76

    Dans notre journal, ce sont des chauffeurs routiers qui témoignaient, des professionnels de la route conscients des dangers que provoque la consommation de drogues. Beaucoup reconnaissent préférer la cocaïne. Cet euphorisant leur permet d'avaler des kilomètres, de dépasser leurs capacités et de ne plus ressentir leur fatigue mais ceux que nous avons rencontrés connaissent les limites de cet excitant puissant. La sécurité routière met, d'ailleurs, régulièrement en garde les chauffeurs : "Au volant, la prise de cocaïne entraîne une conduite plus agressive et des erreurs de jugement". Un conducteur de poids lourd sous l'emprise de cocaïne a provoqué la mort de 5 membres d'une même famille le 25 juillet dernier dans la Meuse. La drogue est responsable ou tout du moins impliquée dans 12 % des accidents mortels. Tous les chauffeurs routiers ne consomment pas régulièrement de la cocaïne et ...

    Lire toute la réponse
  • Attentat contre attentat

    postée le 24 octobre 2014

    "Pourquoi ne pas avoir parlé d'un attentat qui a eu lieu hier à Jérusalem, perpétré par un individu du Hamas et qui malheureusement a tué un bébé de 3 mois ? Cela est très important !!!!"

    par danlag

     Mercredi soir, la plus grande confusion régnait à Ottawa, cible d'une attaque terroriste. Le canada devenu membre de coalition contre l'Organisation de l'Etat Islamique, venait de relever son niveau d'alerte. Cet acte terroriste était loin d'être achevé à 20 heures, le député que nous avons interviewé en direct, dans notre journal, était, encore confiné dans son bureau, comme l'exigeaient les forces de l'ordre. Cette fusillade a occupé une grande partie de notre JT. L'attentat qui s'est déroulait le même jour à Jérusalem a, c'est vrai, moins centralisé notre attention mais il a été, clairement, relaté, dans notre 20 heures. Le commentaire du présentateur était le suivant : "...autre attaque terroriste probable, cette fois-ci, à Jérusalem. Un conducteur a lancé sa voiture sur un groupe de piétons devant l'arrêt d'un tramway. Un bébé a été tué, 9 personnes ont été blessées, dont 3 ...

    Lire toute la réponse
  • Un décès et trois morts

    postée le 23 octobre 2014

    "Les différents journaux télévisés ont fait l'éloge de M. De Margerie, c'est bien ! Il est très regrettable que les 3 autres personnes qui ont péri avec lui soient oubliées de vos services, à moins que vous ne les considériez comme de la quantité négligeable. Vraiment je constate de plus en plus que vous ne vous intéressez qu'au gotha ou aux truands. Je suis très déçu de votre comportement journalistique!"

    par Gérard

     Tous les jours des Français meurent, des Français dont nos JT ne parleront jamais. Pour les proches des disparus, un décès n'est que douleur. Pour ceux que nous ne connaissons pas cette douleur restera invisible pour nos caméras. Outre le gotha et les truands que vous mentionnez, les victimes d'assassinat, de meurtre, de catastrophe échappent à cette indifférence médiatique. Nous n'avons pas nommément cité toutes les personnes qui ont péri dans l'accident de l'avion du patron de Total mais et ce "mais" contredit votre affirmation, aucune d'entre elles n'a été oubliée. Nous avons toujours annoncé quatre morts dans nos journaux, pour preuve, voici une phrase  issue d'un de nos nombreux commentaires : "Un crash d'une extrême violence qui n'a laissé aucune chance aux trois membres d'équipage français et à Christophe de Margerie leur unique passager..."

    Lire toute la réponse
  • "Suite au reportage sur la possibilité que les pharmaciens pratiquent un jour la vaccination, je trouve cela un peu léger de votre part. Sachez que les infirmières libérales pratiquent la vaccination contre la grippe depuis quelques années. dans votre reportage nous avons l'impression que c'est un débat entre médecins et pharmaciens."

    par kakou

     Les Français boudent les vaccinations et en particulier celle de la grippe. Pour favoriser cette pratique, le gouvernement propose d'étendre les compétences des pharmaciens en matière de vaccinations. Cette mesure fait partie du projet de loi "santé", le texte n'est, donc, pas encore voté. Dans nos JT nous avons, comme c'est souvent le cas, focalisé notre attention sur ses conséquences. Vacciner est un acte médical relativement simple que pratiquent régulièrement les infirmières. Votre profession a été, à juste titre, mentionnée dans notre reportage, plus précisément dans celui diffusé à 13 heures. A 20 heures l'angle choisi était différent, les pharmaciens peuvent vacciner dans les officines dans plusieurs pays européens, cette pratique est même devenue une habitude aux Etats-Unis et c'est ce volet qui nous avons expliqué dans notre journal.

    Lire toute la réponse
  • Ebola est là sans vraiment être là

    postée le 21 octobre 2014

    "Je souhaiterais savoir s'il y a un réel risque de virus Ebola en France ? J'aimerais beaucoup savoir la vérité sur le danger d'une épidémie internationale ? Savoir si on sera prévenu des règles de prévention à prendre ? y aura-il un réel danger de contamination ? .. merci de prendre au sérieux mon message car la France se pose beaucoup des questions... "

    par Pauline
     Le virus Ebola a franchi les frontières des pays riches et la communauté internationale se mobilise pour éradiquer l'épidémie. Toutes les mesures décidées par notre gouvernement pour combattre l'avancée de la maladie sont détaillées dans nos JT. De telles explications sont destinées à informer sans inquiéter plus que de raison. Tant qu'une personne infectée par le virus n'a pas développé la maladie, cette personne n'est pas contagieuse. C'est la raison pour laquelle des contrôles sont effectués dans les aéroports, les passagers fiévreux  sont isolés et pris en charge par des équipes médicales spécialisées. Des méthodes plus rapides de dépistage du virus Ebola sont à l'étude, notamment par des chercheurs français, ces nouveaux tests seront présentés ce soir dans notre journal.
    Lire toute la réponse
  1. Précédent
  2. 1
  3. 2
  4. 3
  5. 4
  6. 5
  7. 6
  8. 7
  9. 8
  10. 9
  11. 10
  12. Suivant
  1. 32 pages : (
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. >>
  11. )
logAudience