En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le tabac bientôt interdit dans tous les lieux publics ?

Edité par
le 01 août 2005 à 16h16
Temps de lecture
3min
cigarette

Crédits : INTERNE

A lire aussi
SciencesLe tabagisme interdit dans tous les lieux publics est au coeur d'une proposition de loi qui sera présentée à la rentrée, selon Libération. Une mesure justifiée, explique le professeur Yves Martinet, président du Comité national contre le tabagisme.

"Une proposition de loi visant à interdire le tabagisme dans les lieux publics, y compris les lieux de travail, sera déposée à l’Assemblée [nationale] à la rentrée", à l’initiative d’Yves Bur, député UMP d’Alsace, a révélé Libération dans son édition de lundi. Réaction d’Yves Martinet, professeur de pneumologie au CHU de Nancy et président du Comité national contre le tabagisme (CNCT).

tf1.fr : Que pensez-vous de ce projet d’interdire la cigarette dans les lieux publics ?

Yves Martinet : Au CNCT, nous sommes depuis longtemps dans cette direction. En septembre dernier, nous avions indiqué que la question n’était pas de savoir si [une telle interdiction était souhaitable] mais quand. Nous soutenons l’interdiction de fumer dans les lieux publics, clos et couverts. Mais pour que cette mesure soit efficace, il faut l’expliquer et l’accompagner.
Beaucoup de Français n’ont pas conscience des dangers du tabagisme passif. Au cours des deux dernières années, des études ont montré qu’il provoquait des risques cardiovasculaires très importants et quasiment immédiats. Outre cet effort d’explication, il faut aider d’abord les responsables d’entreprises à faire en sorte que cette mesure soit comprise et appliquée. Il faut aussi aider les fumeurs à arrêter la cigarette. Quand une entreprise met en place une interdiction de fumer, 4% des employés fumeurs arrêtent.

tf1.fr : Les interdictions de fumer ne sont pas toujours respectées en France ; pensez-vous que cette interdiction totale le sera davantage ?

Y. M. : Il est clair que dès que l’on crée des espace "ceci" et des espaces "cela", c’est très difficile à appliquer. Par contre, dès qu’il y a interdiction, on s’aperçoit que c’est facilement appliqué. Les Italiens y arrivent, les Irlandais aussi, pourquoi pas les Français ? Il faut bien comprendre que nous, les ONG, ne sommes pas des illuminés qui menons un combat solitaire : nous relayons la volonté de la majorité du public. On vole au secours de la victoire !

tf1.fr : L’interdiction de fumer dans les bars et restaurants a-t-il un impact économique ? Les avis semblent partagés sur les bénéfices pour les établissements…

Y. M. : Ce que l’on sait, c’est que dans tous les pays européens, il y a eu baisse de la fréquentation des bars-cafés, en dehors des interdictions de fumer. En Irlande, la baisse a été de même nature, même s’il y a eu une reprise des ventes alimentaires : les gens ont été plus nombreux à venir manger en famille dans les pubs. A New York, l’impact est positif, avec une reprise claire de la fréquentation. Face à nous, il y a cinq ou six grosses compagnies qui veulent faire fumer un maximum de gens. Elles travaillent au corps les cafetiers et restaurateurs, en disant que pleins de bars ont fermé mais elles oublient de dire que pleins de bars [interdits à la cigarette, NDLR] ont également ouvert. L’argument économique n’est pas à négliger : il faut peut-être quelques mesures d’accompagnement. Mais les cafetiers sont malins, ils crient plus fort qu’ils ne sont nombreux.

photo : archives

Commenter cet article

  • Chtitange : Depuis le temps que je l'attendais cette loi ! VIVE LES ANTI-TABACS ! ils iront fumer chez eux !! Mes poumons vous remercient !!

    Le 02/08/2005 à 16h11
  • Max : Une fois de plus, cela montre que nous sommes dans une société d'interdit ! A quand la taxe sur l'air ?

    Le 02/08/2005 à 15h57
  • L INDIEN : COMMENT VAS TON FUMER LE CALUME DE LA PAIX.

    Le 02/08/2005 à 14h14
  • Mikawa : Il y a beaucoup de polémique sur le respect des non-fumeurs...qu'en est-il du respect des fumeurs? Il serait plus souhaitable à mon avis de conserver des espaces fumeurs, certes mieux délimités, tout en conservant les zones non-fumeurs sans aucun contact entre ces deux zones. Il est également obligatoire de mieux faire respecter la loi afin que chacun y gagne.

    Le 02/08/2005 à 13h50
  • Jean louis : Je suis absolument d'accord qu'il y ait des bars ou restaurant non fumeurs par contre je suis un peu "géné" qu 'il ny ait pas de bars exclusivement fumeurs Libre aux fumeurs d'y aller et aux non fumeurs de ne pas y aller ce qui me gène c'est que cette loi comme les autres vont toujours dans le sens des restrictions des libertés car il faut savoir qu'il est interdit ( encore une interdiction) d'ouvrir un bar ou restaurant ou autre lieu réservés aux fumeurs et je pense qu'il s'agit d'une attenite aux libertés des uns à aller s'enfumer s'il le veulent! Les raves parties sont autorisés et les gendarmes avec la complicité des "ONG" regardent les raveurs et les marchands d'ectasy et autres drogues "interdites" se vendre et se consumer librement. Si on veut être logique il faut interdire le tabac purement et simplement et détruire tous les champs de tabac Assez d'hypocrisie Mr BUR Ne vous faites pas votre propre pub sur ce thème Pronez si vous en avez le courage l'interdiction du tabac au même titre que le cannabis dont je suis sur que vous êtes pour la dépénélisation!!!!!!!

    Le 02/08/2005 à 13h17
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience