En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Grippe aviaire : début de la vaccination en France

Edité par
le 27 février 2006 à 09h22
Temps de lecture
3min
Vaccination grippe aviaire

Crédits : TF1

À lire aussi
Sciences700 000 oies et canards des Landes sont vaccinés préventivement contre la grippe aviaire depuis lundi. L'Ain, premier département touché, a renforcé dimanche ses mesures de protection et fermé l'accès aux marais de la Dombes, très prisés par les oiseaux migrateurs.

Trois vétérinaires et leurs équipes ont commencé lundi une vaste opération de vaccination des oies et des canards dans les Landes. 700.000 volatiles de 148 élevages doivent ainsi être protégés préventivement contre la grippe aviaire. Dans un premier temps, la vaccination ne concerne que les volatiles en pré-gavage, soit ceux âgés entre 4 et 8 semaines. L'opération durera un mois et demi, les équipes ayant besoin de deux semaines pour vacciner cette première tranche d'animaux qui devront avoir une piqûre de rappel un mois plus tard.

Pour faire face à une épizootie et aux risques de contamination de l'homme, la France a décidé le 15 février de vacciner tous les élevages de plus de 100 canards ou oies, situés à proximité des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs et n'ayant pas la possibilité de confiner leurs volailles. Quelque 900.000 oies et canards situés en Vendée, dans les Landes et la Loire-Atlantique étaient potentiellement concernés par la mesure. Seul le département des Landes procédera finalement à la vaccination, les éleveurs des deux autres départements ayant décidé de procéder au confinement.

"Sans alternative"

Retrouvez notre dossier spécial
Par ailleurs, l'Ain, premier département français touché par la grippe aviaire, a renforcé dimanche ses mesures de protection et fermé complètement l'accès aux marais de la Dombes, très prisés par les oiseaux migrateurs. Le ministère de l'Agriculture a confirmé la présence du virus H5N1 chez quinze cygnes dans les communes des étangs de la Dombes proches de Joyeux, épicentre de l'épidémie. En plus des périmètres de protection de trois et dix kilomètres dressés autour de Joyeux, un arrêté ministériel impose désormais le "confinement sans alternative possible" de toutes les basses-cours, quelle que soit leur taille.

Les premiers cas de grippe aviaire français ont été détectés au coeur des marais de la Dombes sur des canards sauvages dans un premier temps puis, pour la première fois sur le territoire de l'Union européenne, dans un élevage de dindes de Versailleux.

Commenter cet article

  • Pierre : Bonjour les réactions. Quelle inculture. Les animaux que nous consommons ont déjà le droit à des vaccinations. Ca n'a jamais fait de mal à personne et si ca peut éviter la propagation de ce virus tant mieux. Obscurantisme quand tu nous tiens!

    Le 28/02/2006 à 15h18
  • BRIGITTE : La vaccination me faire plus peur que la maladie par elle même.. BB

    Le 28/02/2006 à 10h39
  • Pierre marie vallez : Quelle histoire!!!!, voilà comment "on tient" en haleine tout un peuple, c'est mieux que dallas !!!!!

    Le 28/02/2006 à 07h53
  • Oliver : 3 vétérinaires ! pour 700 000 bestiolles, wow bel effort en 2007 ils auront surement fini. Et il vont dans les Landes alors que les cas se trouvent dans l'Ain magnifique... Y a pas un truc qui trouve pas rond là ?

    Le 27/02/2006 à 13h48
  • Marc : Bravo !! comme ca si vous n'attrapez pas la grippe version "nature" au moins vous aurez celle sciemment concu en laboratoire... Et vous ferez profitez plusieurs fois nos "sauveurs" de la chimie.. ils vendent quand on vaccine, et ils vendent leurs antiviraux quand ca vous rends malade....

    Le 27/02/2006 à 13h11
      Nous suivre :
      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      logAudience