ARCHIVES

27 millions d'euros pour le nouveau plan anti-douleur


le 04 mars 2006 à 07h25
Temps de lecture
3min
chikungunya réunion urgences hopital
À lire aussi
SciencesLe ministre de la santé Xavier Bertrand a présenté un plan 2006-2010 d'amélioration de la prise en charge de la douleur, en particulier pour "les plus vulnérables": enfants, polyhandicapés, personnes âgées et en fin de vie.

Aujourd'hui, plus des 80% des médicaments antalgiques administrés aux enfants sont des médicaments d'adultes. Ce chiffre devrait être revu à la baisse puisque le nouveau plan de prise en charge de la douleur prévoit, notamment, le développement de médicaments pédiatriques mieux adaptés.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, souhaite aussi une meilleure information des patients sur les centres anti-douleurs existants. Un "tiers des départements n'en ont pas", a-t-il reconnu, souhaitant que "la consultation anti-douleur rime avec proximité" et qu'il y en ait au moins "une par département".

Massages, kinési, hypnose, relaxation...

Les hôpitaux seront incités à s'impliquer davantage grâce à un nouvel indicateur de qualité qui doit porter sur la prise en charge de la douleur.

Ce plan prévoit aussi une meilleure diffusion des traitements médicamenteux ou non pharmacologiques. Parmi ces derniers sont cités massages, kinésithérapie, physiothérapie, balnéothérapie, éducation posturale et gestuelle, ainsi que hypnose, relaxation et sophrologie. Améliorer la prévention des douleurs induites par les soins fait également partie des mesures préconisées. 

Meilleure prise en charge des douleurs chroniques

Une meilleure structuration de la filière de soins (hôpitaux, réseaux de soins), en particulier pour la prise en charge des douleurs chroniques dites rebelles (dans le cas du cancer notamment), est le quatrième volet du plan.

Son coût total est maintenant évalué par le ministère à 26,74 millions d'euros, contre 14 millions (11 millions financés par l'Assurance maladie et 3 à la charge de l'Etat) lors de sa présentation en Conseil des ministres en octobre. Xavier Bertrand a assuré que le coût supplémentaire, qui pourrait encore augmenter si une consultation anti-douleur est mise en place dans chaque département, sera "pris sur le budget de l'Etat".

Commenter cet article

      Nous suivre :

      The Voice Italie : Soeur Cristina gagne sa battle !

      logAudience