En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les Français répondent à l'appel de Nicolas Hulot


le 24 mai 2006 à 16h08
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Satellite Terre globe asie NOAA AVHRR PlanetObserver AFP

Crédits : AFP

A lire aussi
SciencesPrès d'un demi-million de Français se sont engagés depuis un an à mettre en oeuvre au moins cinq gestes favorables à l'environnement, sur les dix proposés par le Défi pour la Terre de la Fondation Nicolas Hulot et l'Agence pour le développement et la maîtrise de l'énergie.

Eteindre ses appareils électriques, trier ses déchets, éviter les produits jetables, prendre une douche plutôt qu'un bain et conduire moins vite...voici des gestes simples qui représentent environ 80 % des engagements suivis au nom du Défi, qui célébrait mercredi son premier anniversaire. Près d'un demi-million de Français se sont engagés depuis un an à mettre en oeuvre au moins cinq gestes favorables à l'environnement, sur les dix proposés par le Défi pour la Terre de la Fondation Nicolas Hulot et l'Agence pour le développement et la maîtrise de l'énergie.

230.000 tonnes de CO2 en moins

Ces petits gestes au quotidien, qui sont pratiquement devenus une habitude pour les engagés, ont représenté sur un an 230.000 tonnes de CO2 évitées dans l'atmosphère, a souligné la présidente de l'Ademe, Michèle Pappalardo. Soit l'équivalent des émissions de dioxyde de carbone de 33.000 Français. Le CO2 est l'un des principaux gaz à effet de serre responsables du réchauffement de la planète, contre lequel le Défi pour la Terre invite à "passer à l'action". Avec le Défi pour la terre, chacun est invité à signer un "pacte" où il s'engage à diminuer son impact sur l'environnement et à opter pour un des dix gestes proposés.

Modifier ses modes de vie

Selon un sondage réalisé par l'institut Ipsos à l'occasion de ce premier anniversaire, 69% des Français (et 91% des engagés) considèrent que c'est d'abord en modifiant de façon importante les modes de vie que l'on empêchera la planète de se dégrader davantage. Seuls 19% misent sur la technique pour les tirer d'affaire et 10% pensent qu'il n'y a plus rien à faire. "Nous gardons en tête l'objectif d'un million d'engagés et ça nous paraît aujourd'hui atteignable", a déclaré Nicolas Hulot, entouré de quelques-uns des ambassadeurs sportifs du Défi (le navigateur Philippe Poupon, l'athlète Stéphane Diagana, le footballeur Emmanuel Petit ou l'aventurière des mers Maud Fontenoy).

"L'impératif écologique nous met au pied du mur et nous obligera à des mutations profondes: il s'agit d'éviter de spollier nos enfants d'un héritage dont nous étions censés être les simples usufruitiers", a encore estimé Nicolas Hulot. Mme Papallardo a également souhaité voir les adhérents au Défi "passer à un engagement plus lourd sur les cinq points les plus difficiles" et plus couteux aussi: j'isole ma maison, j'achète un chauffe-eau solaire, je prends le train plutôt que la voiture (43% aujourd'hui).

Des efforts voire des sacrifices

"La culture du confort incite à repousser à plus tard des actions qui changent les habitudes et nécessitent des efforts voire des sacrifices", notait le sociologue Gérard Mermet, commentant l'étude Ipsos. Enfin, Nicolas Hulot, qui fut conseiller en développement durable du président Jacques Chirac et veillera à la place de l'environnement dans le débat électoral en 2007, a rappelé que "l'initiative citoyenne (du Défi pour la Terre) ne doit pas dédouaner les décideurs". (Site internet: www.defipourlaterre.org)

(D'après AFP)

Commenter cet article

  • Vera : Il faudrait inventer des vitres pour fenetres avec des capteurs solaires. Quand je voit tous ces immeubles tout vitres j'imagine que cela pourrait fournir pas mal d'energie. Pourquoi pas des batteries solaires pour les lampadaires (comme a Kyoto)? Sinon, une habitude simple anti-pollution: le panier a commission au lieu des sacs plastiques.

    Le 26/05/2006 à 07h43
  • Vladi : Si on demandait à toutes les grandes enseignes lumineuses de s'éteindre en pleine nuit ????? combien d'économie réalisée ??

    Le 25/05/2006 à 22h29
  • Clamart : Super initiative de nicolas Hulot, pour laquelle notre famille s'engage chaque jour ; en attente de la campagne 2007 et des promesses des candidats ; je leur propose l'obligation faite aux collectivités d'un chauffe eau solaire sur tous les bâtiments publics, de panneaux solaires pour les piscines, pour la climatisation des maisons de retraite et hopitaux (et oui ça marche pour la clim !), des voitures pubiques électriques, des aides pour les entreprises qui veulent se reconvertir dans des activités propres, des vélos électriques en location dans les villes, ... tant de choses économiquement rentables (développement de l'emploi), non restricitives en matière de confort, et propres. Mesdames et messieurs les candidats,à vos marques ; en attendant je suis allée à la convention écologie de l'UMP, où étaient présents GreenPeace, WWf et de nombreux industriels et scientifiques : si Sarko tient le programme qu'il a ce jour là défendu avec N Hulot : BANCO !

    Le 25/05/2006 à 17h48
  • Renard : Qu'on arrête un peu de prétendre ou croire que la voiture électrique ne pollue pas. L'électricité ne tombe pas du ciel (sauf lors des orages...). Avec l'électricité d'origine nucléaire, la voiture électrique trouve son sens côté pollution par le CO²(mais pas déchets). Mais le défenseur-type de la voiture électrique étant généralement aussi anti-nucléaire, si on le suit l'énergie va donc généralement provenir d'une centrale au fioul. Et la chaîne énergétique jusqu'au moteur électrique est alors d'un rendement combiné global faible (chaudière, turbine à vapeur, alternateur, transformateurs, pertes en ligne, re-transformateurs puis batteries -lesquelles restituent au mieux 50% à 60% de l'énergie de charge, et oublions le problème de leur durée et fin de vie...-). Résultat: le volume d'hydrocarbures à brûler à la centrale sera nettement plus élevé que celui qu'on aurait besoin de mettre directement dans un moteur thermique (au demeurant plus performant). Certes, avec la voiture électrique on ne pollue pas directement chez soi, mais on pollue directement et encore plus chez d'autres, et la planète est commune.

    Le 25/05/2006 à 13h20
  • BROSSAIS : Nous prenons conscience des conséquences de cette planète où les humains,parmi certains, maltraitent des éléments essentiels de la vie, voire de rouler comme des bolides dans des agglomérations où le respect n'est plus à l'ordre du jour.

    Le 25/05/2006 à 12h31
      Nous suivre :
      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      logAudience