En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Gélules minceur : les extraits thyroïdiens bannis


le 18 mai 2006 à 13h47
Temps de lecture
3min
tabac médicament comprimé pilule gellule pharmacie

Crédits : INTERNE

A lire aussi
SciencesLes autorités sanitaires françaises ont interdit jeudi l'utlisation d'extraits thyroïdiens dans la préparation de gélules minceur. De tels médicaments sont à l'origine de cas récent d'intoxication grave.

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a annoncé jeudi l'interdiction de "l'importation, la préparation, la prescription et la délivrance de préparations magistrales" à base d'extraits thyroïdiens. Cette interdiction ne vise pas les médicaments "contenant des hormones thyroïdiennes, dont l'utilisation thérapeutique est validée" pour d'autres indications que des régimes amaigrissants.

"La réalisation de préparations magistrales n'est pas justifiée" et "peut exposer les patients à des risques graves", explique l'Afssaps, qui avait été saisie par le ministre de la Santé Xavier Bertrand après la survenue en avril de cas d'intoxications ayant entraîné un décès et l'hospitalisation de 17 autres personnes. La commission d'autorisation de mise sur le marché (AMM) a considéré que pour les régimes amaigrissants, "le bénéfice apporté à base de poudre, d'extraits, de dérivés ou d'hormones thyroïdiens n'est pas établi", ajoute l'Afssaps. En ce qui concerne les autres utilisations thérapeutiques et notamment le traitement de l'hypothyroïdie (glande fonctionnant au ralenti), la commission relève que la "réalisation de préparations magistrales n'est pas justifiée" car il existe plusieurs médicaments "contenant des hormones thyroïdiennes, dont l'utilisation thérapeutique est validée".

L'Afssaps rappelle que, "comme pour les médicaments, les effets indésirables survenant lors de l'utilisation de préparations magistrales doivent être obligatoirement déclarés par les professionnels de santé à leur centre régional de pharmacovigilance". Au delà de la décision de l'Afssaps, qui a consulté les ordres et organisations professionnelles concernés, Xavier Bertrand entend "engager un large débat sur le marché de l'amaigrissement".

Quatre patientes toujours hospitalisées

Au total, 172 personnes ayant pris la préparation à base d'extraits thyroïdiens effectuée par la pharmacie Demours (80 rue de Prony, dans le 17e arrondissement à Paris) ont pu être retrouvées, selon le ministère de la Santé. Quatre patientes restent hospitalisées, mais leur état "continue de s'améliorer", ajoute le ministère, relevant qu'aucune nouvelle hospitalisation n'a été signalée depuis le 27 avril. Le pharmacien parisien dont l'officine avait préparé des gélules amaigrissantes a été mis en examen le 28 avril, notamment pour "homicide involontaire" et "blessures involontaires" et placé sous contrôle judiciaire.


Commenter cet article

      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience