En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Halte au "light" trop sucré !


le 17 mai 2006 à 16h11
Temps de lecture
3min
femmes obèses obésité poids gros DR: AFP

Crédits : INTERNE

A lire aussi
SciencesPour lutter contre l'obésité, le Parlement européen a adopté une nouvelle législation qui encadre davantage la publicité sur les produits alimentaires. Objectif: rendre plus fiables les étiquettes des aliments, très suivies par les consommateurs.

Les produits alimentaires "light", "riches en fibres" ou en " calcium" n'ont qu'à bien se tenir. Avec la nouvelle législation adoptée par le Parlement européen, l'utilisation de ces termes, savamment appelés "allégations nutritionnellles", sera contrôlée de près. Objectif: lutter contre l'obésité en informant clairement le consommateur sur la valeur nutritionnelle de ce qu'il mange.

Cette législation, initiée en 2003 par la Commission européenne, permet d'éviter par exemple que les fabricants de sucettes ne mettent en avant sur les emballages la faible teneur en matière grasse de leurs produits, sans mentionner la forte proportion de sucre.

Sel, sucre et matières grasses sous contrôle

A l'avenir, l'utilisation des termes "light", "riches en calcium" ou "riches en fibres" sera possible à condition que les produits ne dépassent pas certaines quantités de sel, matières grasses et sucre fixées dans ce qu'on appelle le "profil nutritionnel", pour au moins deux de ces éléments.

On pourra donc utiliser ces termes si la quantité définie est dépassée seulement pour l'un de ces trois éléments. Une seule condition à cela: sur "la même face" de l'emballage, "à proximité de l'allégation et de la même taille" devront figurer aussi, selon les cas, l'indication "riche en..." sucre, ou sel, ou matière grasse.

53 % de consommateurs font confiance aux étiquettes

Les "allégations nutritionnelles" figurent sur toutes sortes de produits. Beurre, céréales, boissons, plats préparés...et sont très suivies par les consommateurs. Selon un sondage réalisé l'an dernier par le Bureau européen des consommateurs (BEUC), 53% d'entre eux leur font confiance. Le commissaire européen à la Santé et à la Protection des consommateurs, Markos Kyprianou, a "salué" le vote des eurodéputés. Pour lui, "cette législation va garantir aux consommateurs européens une information vraie et fondée sur la science". (D'après AFP)

Commenter cet article

  • Tonio : Ce n'est pas le light qui resoudra quoi que ce soit ... le light est caloriquement plus riche que du non light, sans compter que l'aspartame peut creer des dependances chez certaines personnes entrainant alors une surconsommation. Comme dit Feawing, l'organisme "croit" boire du sucre et donc ne libere le sucre contenu dans le foie ... bonjour l'hypoglycemie, malaise ou autres ... et a terme du diabète ...

    Le 18/05/2006 à 11h58
  • Claire : Merci. Laurent enfin quelqu'un qui a un discours censé!!!

    Le 18/05/2006 à 11h25
  • Laurent : Quand les gens comprendront que ce n'est pas la teneur des aliments en sucre en graisse ou autres qui est un problème mais bien les habitudes alimentaires, on aura fait un grand pas en avant. Les fromages light, les boissons light, les viandes allégées(sisi je vous jure), non mais sérieux un peu de bon sens. On peut manger des trucs normaux, pas allégés, à condition que les repas soient équilibrés. Le light ne fait que déplacer le probleme, il ne le résout pas.

    Le 18/05/2006 à 09h58
  • Gilberto : Pipeau!! le sucre est une vraie drogue, regardez les caddies dans les hypers, moins on a de fric, plus on bouffe..mal (souvent), le gras ça rassure

    Le 17/05/2006 à 18h56
  • Feawing : Et n'oublions pas que les produits allégés en sucre 'mentent' ausystème digestif, qui attends un sucre qui ne vient jamais... allô service diabète j'écoute?

    Le 17/05/2006 à 17h25
      Nous suivre :
      Les lémuriens fêtent Thanksgiving

      Les lémuriens fêtent Thanksgiving

      logAudience