En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une troisième ourse slovène découvre les Pyrénées

Edité par
le 17 mai 2006 à 10h33
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Lâcher de l'ours Hvala en toute discrétion
A lire aussi
SciencesHvala ("merci" en slovène) a été lâchée "dans une ambiance tendue", dans la nuit de mardi sur la commune d'Arbas, en Haute-Garonne. Deux autres plantigrades slovènes doivent rejoindre les Pyrénées avant l'été.

Et de trois ! Hvala, la troisième des cinq ours slovènes qui doivent être lâchés dans les Pyrénées, a découvert son nouveau territoire, sur la commune d'Arbas (Haute-Garonne), dans la nuit de mardi à mercredi. Le plantigrade, dont le nom signifie "merci" en slovène, est âgé de 5 ans et pèse 100 kilos. Carla Bruni et Stéphane Sanseverino seront ses parrains, a précisé mercredi matin le ministère de l'Ecologie.

De source ministérielle, ce lâcher s'est passé "dans une ambiance tendue" en raison de la présence d'opposants à l'ours, "pas très nombreux mais très déterminés". Les opposants à la présence de l'ours en France avaient empêché le 25 avril dernier le lâcher de Palouma, le 25 avril, à Arbas. La première ourse slovène à rejoindre la France avait été libérée quelques heures plus tard, sur la commune de Burgalays, 40 km plus loin. Sa "compatriote" Franska avait alors été lâchée dans le plus grand secret, le 28 avril, à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées).

Arbas a donc "récupéré" son ourse. Certainement une satisfaction pour cette commune qui avait subi par ailleurs des dégradations le 1er avril, lors d'une manifestation d'anti-ours qui avait dégénéré. La mobilisation des opposants ne faiblit pas, d'ailleurs : 5.000 personnes ont dénoncé samedi dernier à Bagnères-de-Bigorre la décision du Conseil d'Etat en faveur de la poursuite du Plan ours. Ce dernier prévoit le lâcher de cinq ours slovènes avant l'été 2006 pour renforcer la population des 14 à 18 ursidés dans les Pyrénées françaises.

Image: lâcher de Hvala en toute discrétion.

Commenter cet article

  • CATHERINE : Le plus grand prédateur (l'Homme) aurait t'il peur de l'ours? Aprés l'avoir éliminé des Pyrénées il le réintègre? Imaginons que demain un ours tue un pedi-jambus!,je donne pas cher de la peau de l'homme devant l'Humanité

    Le 19/05/2006 à 04h44
  • Jean : Tient moi j'irais bien lacher un ours ou un loup du côté d'antibe, ou Paris, ou nimes, clermont, histoire de voire ce que ça donnerait puisque l'ours et le loup sont des animaux doux comme des agneaux... Il y a des Verts qui ont de la chlorophile à la place de la matière grise!

    Le 18/05/2006 à 18h21
  • Francis ADER : Normal de prendre position pour la defense des ours mais parallelement normal aussi de chercher a savoir quel impact cela peut avoir a terme sur les populations humaines qui vivent sur ce territoire et qui ne meritent pas plus que d'autres ruraux ou urbains d'ètre considérés comme des imbéciles dégénérés

    Le 18/05/2006 à 18h11
  • Jon : Tu as bien raison Laeti, l'ours offre un potentiel incroyable au niveau touristique, mais en France le maître mot est: soyons terrifiés par tout ce qui est nouveau!! Pour ceux qui voudraient me traiter de "citadin qui n'y comprend rien", je voudrai dire que j'habite en Ariège prés d'Aston...

    Le 18/05/2006 à 15h12
  • Laeti : Je ne suis jamais allée dans les Pyrénées......découvrir la nature et surtout la montagne et peut être voir des ours accompagné de quelqu'un de compétent, je serais ravie.....Ce serait l’occasion d'apprendre l'histoire de cette région avant ours et après ours et maintenant. C’est vrai quoi si c pour aller a la montagne ou/et a la campagne sans voir le bout du nez d'aucun animaux autant resté dans ma résidence et regarder histoire naturelle. Ou aller a la plage faire la carpette et buller.

    Le 18/05/2006 à 13h03
      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience