En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

16e conférence sur le Sida : éradiquer la maladie d'ici 25 ans


le 14 août 2006 à 07h58
Temps de lecture
4min
sida virus vih

Crédits : INTERNE

À lire aussi
SciencesLa 16e conférence sur le sida s'est ouverte dimanche soir à Toronto dans l'émotion et en présence du milliardaire Bill Gates, avec un appel à mettre un terme à la maladie d'ici 2031.

En présence de nombreuses personnalités, la 16e conférence sur le sida a lancé un appel à mettre un terme à la maladie d'ici 2031. "Nous avons aujourd'hui plus de ressources, plus de connaissances, plus d'engagement politique", a dit la co-présidente de la conférence, le Dr Helene Gayle, lors de la cérémonie d'ouverture. Mais "le VIH est toujours une sérieuse menace pour l'humanité, nous devons en faire davantage".

Devant des délégués aux yeux souvent embués de larmes, le rassemblement s'est ouvert avec le témoignage d'une Indonésienne de 24 ans séropositive et des huées pour le Premier ministre canadien absent. Un petit film d'anticipation a été projeté, au message final clair : "Ne permettez pas qu'il y ait un 50e anniversaire du sida".

Plus grande assemblée réunie autour de la maladie

Vingt-cinq ans après la naissance d'une des pires épidémies de l'Histoire, cette assemblée de 21.000 experts - la plus grande jamais réunie autour de la maladie - intervient à un moment-clé, alors que derrière les progrès apparaissent de nouvelles difficultés et la nécessité de renforcer la lutte sur un très long terme.

Le risque de relâchement est réel alors que, pour la première fois, les statistiques font apparaître une stabilisation du taux mondial de contamination avec même un recul dans une dizaine de pays comme Haïti, le Kenya, le Cambodge.

Le nombre de porteurs du virus augmente

Or ces chiffres cachent des disparités. L'Afrique du Sud, avec 5,5 millions de cas, compte 18,8% d'adultes touchés. Le taux de progression est inquiétant en Inde, en Europe de l'Est et en Chine. Le nombre de porteurs du virus augmente : la planète en comptait 38,6 millions fin 2005, quelque 4,1 millions de personnes ont été contaminées en 2005.

A la cérémonie d'ouverture, Bill Gates, aux côtés de son épouse Melinda, a appelé à "donner aux femmes le pouvoir de bloquer" le virus, soulignant que le financement des traitements sans prévention efficace deviendrait "intenable" à l'horizon de cinq ou dix ans. Le couple milliardaire a choisi de soutenir le développement d'outils de prévention comme le vaccin mais aussi les gels microbicides, source d'espoir pour les femmes qui ne peuvent pas imposer le préservatif à leur partenaire.

"Nous avons besoin de moyens qui permettent aux femmes de se protéger", qu'il s'agisse de mères de famille ou de prostituées, a continué le milliardaire philanthrope, acclamé par une salle debout. "Peu importe où elle vit, qui elle est ou ce qu'elle fait, une femme ne doit jamais dépendre de la permission de son partenaire pour sauver sa propre vie".

8,3 milliards en 2005

Quelques jours avant la conférence, la Fondation avait donné 500 millions de dollars sur cinq ans au Fonds mondial contre le sida, donnant l'exemple d'un de ces engagements à long terme qui font cruellement défaut dans la lutte contre l'épidémie. Les fonds publics internationaux ont fortement crû, de 1,6 milliard de dollars en 2001 à 8,3 milliards en 2005. Mais selon la déclaration de l'Onu adoptée en juin, 23 milliards par an seront nécessaires d'ici à 2010 pour combattre efficacement la maladie.

La conférence se penchera aussi sur les blocages économiques et culturels à la prévention et aux thérapies et sur le problème des plus exposés - femmes, détenus, toxicomanes, prostitués...

Passage obligé des célébrités engagées, le congrès attend dans la semaine l'intervention de Bill Clinton, après l'acteur Richard Gere qui a fait une apparition dimanche soir. Traditionnel lieu de revendication et souvent de colère, le rendez-vous sera aussi celui des manifestations: pour l'accès aux soins, ou pour les femmes. Jeudi soir enfin se tiendra une veillée pour les victimes. En 25 ans, le sida a fait plus de 25 millions de morts, 2,8 millions en 2005.

D'après AFP

Commenter cet article

  • Hervé : Il faudrait salué ce que fait bill gates esperons que cela donne des resultats rapidement.

    Le 14/08/2006 à 12h06
      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience