En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les adolescents britanniques pas pressés de perdre leur virginité


le 15 août 2006 à 14h42
Temps de lecture
3min
beuverie_royaume_uni

Scène ordinaire de beuverie à Londres / Crédits : TF1

A lire aussi
Sciences69% des adolescents britanniques confient ne pas être pressés de perdre leur virginité et préfèrent attendre d'avoir l'âge légal fixé à 16 ans pour avoir leur premier rapport. 38% des 16-24 ans admettent cependant ne pas toujours utiliser de préservatif.

Patients mais parfois imprudents. C'est en ces termes que l'on pourrait résumer l'état d'esprit général des jeunes britanniques concernant les rapports sexuels. Sans être prudes, les adolescents britanniques ne semblent pas particulièrement pressés de perdre leur virginité, puisque plus des deux tiers (69%) attendent d'avoir l'âge légal de 16 ans avant de passer à l'acte, selon un sondage publié mardi.

Patients, les jeunes britanniques ne sont toutefois pas aussi prudents puisque 38% des 16-24 ans admettent ne pas toujours utiliser de préservatif lors d'une première relation sexuelle avec un nouveau partenaire, d'après ce sondage conduit conjointement par le ministère de la Santé, la radio de la BBC, les préservatifs Durex et la chaîne musicale MTV, auprès de 20.000 jeunes.

60% des jeunes de 22 à 24 ans ont eu plus de cinq partenaires sexuels

L'utilisation de la pilule contraceptive (44% des cas) et le fait d'être... "trop saoul" (17% des cas) expliquent cet oubli. La Grande-Bretagne est d'ailleurs le pays d'Europe occidentale qui compte le plus de mères adolescentes (42,8 pour mille femmes de moins de 18 ans). Le pays aurait aussi "le plus haut taux de prévalence de maladies sexuellement transmissibles en Europe de l'ouest", selon le quotidien The Guardian.

Le sondage, qui ne montre pas de disparité frappante entre garçons et filles, révèle également que 60% des jeunes de 22 à 24 ans ont eu plus de cinq partenaires sexuels. Dans cette fourchette d'âge, un jeune sur cinq (18%) a affirmé avoir couché avec plus de 10 partenaires. Quant aux abstinents, ils représentent 3% des filles et 4% des garçons de plus de 24 ans.

D'après AFP

Commenter cet article

  • Poe : Quel sujet ravissant, pour moi qui ne suit plus tout jeune , cela me remémmore "à nous les petites anglaises" et cela me rempli de joie et de bonheur de voir que des gens passent plus à faire l'amour que la guerre. Il est qu'à notre époque il vaut mieux être protéger dans ces ébats amoureux et je pense que cela n'enlève en rien le plaisir qui en découle de l'acte. L'acte n'est pas fautif en soi mais conserver sa santé pour le reproduire tout au long de sa vie est mieux. Voilà le simple message que je transmettrais à toute cette jeunesse. Merci de me publier.

    Le 16/08/2006 à 17h49
  • Maret : Histoire anglaise:on peut dire que vous avez loupé l'education de votre fille de 14 ans si vous la laissez fumer a table devant ses deux enfants!!

    Le 15/08/2006 à 17h32
      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience