En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Santé : un temps idéal pour préparer la rentrée

Edité par
le 18 août 2006 à 07h00
Temps de lecture
3min
Les pluies attendues dimanche 13 octobre dans la Somme et le Pas-de-Calais donneront des cumuls importants.

Les pluies attendues dimanche 13 octobre dans la Somme et le Pas-de-Calais donneront des cumuls importants. / Crédits : INTERNE

A lire aussi
SciencesCanicule puis températures dignes d'un mois d'octobre, la météo semble mettre notre santé à rude épreuve. Au contraire, affirme Jean-Claude Cohen, spécialiste en biométéorologie à Météo-France.

LCI.fr : Après la canicule en juillet, une bonne partie de la France a connu une chute des températures, pour atteindre un niveau bien en-dessous des normales saisonnières. Cette différence thermique importante a-t-elle eu un impact sur notre état de santé ?

Jean-Claude Cohen (1) : Ce n'est pas sympa pour le moral mais ce changement des conditions météorologiques, qui n'est pas non plus exceptionnel, n'a pas en général d'effet notable sur la santé.

Pourtant, ici et là, les vacanciers de retour au travail se plaignent d'une certaine fatigue qu'ils mettent sur le compte du mauvais temps...

J.-C. C. : C'est une fatigue justifiée que l'on peut compenser par différents traitements et un régime alimentaire adapté. Quand on rentre de vacances, on est plus sensible à la pollution atmosphérique en ville, au manque de luminosité à laquelle on s'était habitué sur le lieu de vacances. Et puis, on vit mal les jours qui se réduisent. Tout cela fait qu'on rentre dans le début de ce qu'on appelle la dépression saisonnière.

Or, en ce moment, tous les voyants sont au vert pour passer cette phase difficile : il n'y a pas de pathologies particulières qui "traînent" ; il ne fait pas beau, il pleut, il y a du vent mais cela nous permet de bénéficier d'une très bonne qualité de l'air. Au niveau des pollens, c'est également le grand calme. Quant aux U.V., il n'y a pas de risques ; on peut au contraire profiter du bon soleil d'arrière saison, celui qui fait du bien au moral sans faire vieillir la peau. Enfin, les températures sont peut-être en dessous des normales saisonnières mais elles sont confortables et propices à un bon sommeil.

Peut-on s'attendre à un regain de chaleur à la rentrée dans le cadre d'un été indien ?

J.-C. C. : Ce n'est pas prévu dans les prévisions à sept jours mais c'est tout à fait plausible. Ce que je veux souligner c'est qu'en termes de biométéorologie, il existe des périodes à risques qu'il faut reconnaître. Pour les citadins qui craignent la pollution et les pollens, il y a actuellement des jours propices pour vivre normalement. Alors, mon message, c'est : "Profitez-en !".

(1) Jean-Claude Cohen est ingénieur à Météo-France. Spécialiste en biométéorologie, il a cosigné avec le professeur Jean-Louis Marco Météo et santé, conseils pratiques, aux éditions Le Cherche-Midi.

photo : AFP

Commenter cet article

  • Lili01 : Le temps n'est pas bon pour le moral, les factures ne sont pas bonnes pour le moral.Etc...Je vais bien tout va bien, je vais bien tout va bien, je vais bien tout va bien, sourire . Et un petit tour sur le site et en cherchant bien , il y a bien quelque chose pour donner le sourire. Même Maret de Bressuire sous l'orage arrive à me faire sourire.....

    Le 19/08/2006 à 17h59
  • Lolo : Je reviens tout juste de Los Angeles et Dallas ou il a fait entre 40 et 50 degres celcius pendant mes trois semaines de sejour. Je vous assure qu'un peu d'air frais et de pluie ne me derange pas du tout. Enfin, c'est quand meme dommage pour les personnes en vacances a la plage en ce moment.

    Le 18/08/2006 à 15h56
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience