En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

AZF : un nouveau dispositif de prévention en place


le 21 septembre 2006 à 07h29
Temps de lecture
3min
Les pompiers sur le site de l'usine AZF

Les pompiers sur le site de l'usine AZF / Crédits : LCI/TF1

A lire aussi
EnvironnementCinq ans après l'accident industriel à Toulouse "tout est fait" pour éviter une nouvelle catastrophe de cette ampleur selon le ministère de l'écologie.

"Le risque zéro n'existe pas. Mais l'impact d'un accident industriel de cette ampleur sur les populations serait nul", a indiqué le cabinet de la ministre, Nelly Olin. Le ministère fait valoir les nombreuses dispositions prises depuis la catastrophe de Toulouse, qui avait fait 30 morts et des milliers de blessés le 21 septembre 2001.

Les associations regroupées sous l'ombrelle de la fédération France Nature Environnement, tout en prenant acte des efforts fournis, "ont paradoxalement l'impression que l'on se préoccupe toujours bien plus de la réparation que de la prévention des risques industriels", écrivent elles dans un communiqué.

Contrôles renforcés

Le ministère fait notamment valoir la loi du 30 juillet 2003 sur la prévention des risques technologiques, dont les décrets d'application ont pratiquement tous été publiés. "L'ensemble des moyens doit permettre de réduire le risque à la source, notamment en prenant en compte l'urbanisation aux abords des sites Seveso", classés à hauts risques, selon le ministère.

Quelque 300 procédures d'expropriation et d'indemnisation sont en cours, concernant des habitations proches ou en zones considérées comme dangereuses. La loi prévoit notamment l'élaboration de 400 plans de prévention du risque technologique. Le gouvernement a renforcé les contrôles, un millier d'études de danger depuis 2003, instruites par les inspecteurs des Directions régionales de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement (Drire) ont conduit à 170 programmes de réduction du risque à la source, souligne le ministère.

Manque de moyens

Les inspecteurs d'installations classées à risques, chargés des contrôles, ont menacé de se mettre en grève jeudi pour dénoncer leur manque de moyens, en estimant que "cinq ans après (AZF), le gouvernement joue les illusionnistes".

La FNE pour sa part regrette que les décrets d'application de la loi de 2003 "aient mis plus de deux ans à sortir" et juge "la rédaction des Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) bien lente"."Si, comme le souhaitaient les associations, l'information systématique des locataires et futurs acquéreurs des habitations situées dans les zones proches d'un site Seveso est effective, les manquements en matière de prévention sont encore nombreux", note la Fédération.

D'après agence

Commenter cet article

  • Vastre : "AZF : un nouveau dispositif de prévention en place". On peut faire du vent sur AZF ! Dans l'état où se trouve l'usine, on ne risque plus grand chose sur le site, sauf de faire rire Noël Mamère.

    Le 22/09/2006 à 00h21
  • Alain : Il a été facile d'accabler Total, dans cette affaire puisqu'il existait un risque potentiel d'explosion. Mais qu'est ce qui a déclenché l'explosion ? Les experts chimistes (ceux que l'on ne veut pas entendre !!) précisent que la combinaison de ces 2 substances est tout à fait inerte. Le déclic vient d'un courant induit issu d'un transformateur situé dans l'enceinte de la Société nationales des poudres. Dans cette meme enceinte, ce jour-là, d'importantes odeurs d'hydrazine ont été ressenties (comburant de fusées) et ce gaz combiné à l'air peut former des mélanges explosifs. Ces 2 directions n'ont jamais été prises en compte dans l'enquete. Il est politiquement plus correct d'attaquer un pétrolier (Total) qu'une entreprise publique (la Société nationale des poudres) mais les morts n'ont vraiement pas besoin de ce mensonge !!!

    Le 21/09/2006 à 10h01
      Nous suivre :
      Suisse : plutôt chiens ou chats dans les assiettes ?

      Suisse : plutôt chiens ou chats dans les assiettes ?

      logAudience