En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les 9 erreurs d'Une Vérité qui dérange

Edité par
le 11 octobre 2007 à 17h08
Temps de lecture
5min
TF1-LCI, Al Gore

Al Gore / Crédits : LCI

A lire aussi
Environnement Un juge britannique a autorisé le film d'Al Gore à être diffusé dans les écoles mais a relevé neuf affirmations erronées ou objet à débat. Le politicien américain est l'un des favoris pour le Nobel de la paix, décerné ce vendredi.

Dossier LCI.fr - Grenelle de l'environnement
Découvrez notre dossier
sur le  Grenelle de l'environnement
 

Encensé par les experts, les critiques et le public lors de sa sortie en salles, Une Vérité qui dérange, la conférence filmée d'Al Gore sur le réchauffement climatique, présente neuf affirmations qui n'ont pas été validées par la majorité de la communauté scientifique. C'est en tout cas ce qu'affirme le juge Burton de la Haute Cour de justice de Londres. Tout en reconnaissant que le film est "globalement précis", il estime que les neuf erreurs qu'il comporte participent à un "climat d'alarmisme et d'exagération".
 
La Haute Cour devait statuer sur le feu vert des autorités britanniques pour diffuser le documentaire dans les écoles. Une décision contestée par un parent d'élèves du Kent, Stewart Dimmock. Selon le Daily Mail, ce chauffeur routier, membre du New Party, dénonce l'utilisation par le parti travailliste au pouvoir de "propagande" pour "laver le cerveau" des enfants.

Le juge a toutefois autorisé Une Vérité qui dérange à être diffusé dans les établissements scolaires britanniques à la condition d'être accompagné d'un document évoquant les différentes thèses en débat sur les neuf erreurs pointées. Le Daily Mail les résume dans un tableau :

 Affirmations d'Al Gore

 Réponses du juge

La fonte des glaces dans l'Ouest de l'Antarctique et le Groenland provoquera une montée des eaux d'environ six mètres "dans un futur proche". Une affirmation "clairement alarmiste", cette hausse du niveau de la mer n'intervenant pas avant au moins un millénaire.
Certains atolls du Pacifique au niveau de la mer ont été évacués. Aucune preuve à ce jour.
 Le Golfe Stream, qui réchauffe l'Atlantique, pourrait disparaître. C'est "très peu probable" mais il pourrait ralentir.
 Des graphiques font coïncider exactement la hausse du CO2 et celle des températures sur 650.000 ans. Il y a un lien mais "les deux graphiques n'établissent pas ce qu'affirme M. Gore".
 Le réchauffement climatique est responsable de la fonte des neiges au sommet du Kilimandjaro, en Afrique de l'Est Ce phénomène ne peut être principalement attribué à l'impact des activités humaines sur le climat.
 L'assèchement du lac Tchad est dû au réchauffement climatique.Insuffisant pour établir la cause exacte.
 Des ours se sont noyés après avoir parcouru "à la nage de longues distances - jusqu'à 100 kilomètres - pour trouver de la glace". "La seule étude scientifique [trouvée] indique que quatre ours polaires ont récemment été retrouvés noyés à la suite d'une tempête".
 Le réchauffement planétaire est à l'origine de l'ouragan Katrina. Pas de preuve "suffisante".
 Les coraux se blanchissent du fait du réchauffement climatique et d'autres facteurs. Il est difficile de séparer l'impact du changement climatique des autres impacts (sur-pêche, pollution).

La décision de justice satisfait Stewart Dimmock, même s'il regrette la diffusion du documentaire dans les classes. Selon BBC News, le gouvernement britannique souligne quant à lui que "rien dans les commentaires du juge" ne remet en cause le message central d'Une Vérité qui dérange, à savoir que "le changement climatique est principalement causé par les gaz à effet de serre émis par les activités humaines et cela aura des conséquences importantes et nuisibles". Reste à savoir si ce jugement aura des conséquences sur l'éventuelle attribution du prix Nobel de la paix à Al Gore.

Le Nobel de la paix pour Gore et une Inuit ?

L'ancien vice-président américain et l'Inuit canadienne Sheila Watt-Cloutier, tous deux champions de la lutte contre le changement climatique, conjointement nominés, sont les principaux favoris pour le Nobel de la Paix, qui sera attribué vendredi à Oslo.
Parmi les 181 candidats en lice -dont la plupart ne sont pas connus officiellement, le comité Nobel pourrait en effet décider de braquer les projecteurs sur la question du réchauffement planétaire, perçue comme une menace majeure pour l'Humanité dans son ensemble.  Une victoire de Gore et Watt-Cloutier tomberait à point nommé à quelques semaines de la conférence de Bali qui doit, du 3 au 14 décembre, explorer la voie pour de nouvelles réductions des émissions de gaz à effet de serre après 2012. Outre Al Gore et Sheila Watt-Cloutier, le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), et son président, l'Indien Rajendra Pachauri, pourraient également être distingués.

 

Commenter cet article

  • Bernard : "Un vérité qui dérange" : un documentaite d'Al GORE truffé d'erreurs. Neuf affirmations non validées par le communauté scientifique..... Ce prix Nobel, c'est un gag.....

    Le 12/10/2007 à 16h59
  • David : J'adore ces débats de qui est responsable de quoi !! Excusez moi, mais on s'en fou ??? On a pas besoin d'un coupable, on a besoin de solutions. 1. Tous ces changements climatiques, ... sont naturels, peut etre, et ce changement s'effectue normalement sur plusieurs milliers d'années. 2. Les mutations génétiques sont la pour faire s'adapter les espèces vivantes, c'est sur, et ces changements s'effectuent dans le meme temps que le point 1. 3. L'homme a accéléré le mouvement, sans doute, et la ou la nature faisait bien les choses (1 et 2),elle n'aura plus le temps, c'est une certitude. ==> conséquence finale ? En effet, si vous avez remarqué entre 2 questions sur "qui est coupable ?", dans la nature tout fonctionne au milimètre; il n'y a pas de place pour l'approximation (qui est d'ailleurs une notion purement humaine), donc même un impact de 5% (cf. remarque précédente sur l'effet des accords de Kyoto) peut etre énorme à l'échelle planétaire. C'est bien humain ca, de chercher "à qui la faute" mais surtout de ne rien faire pour changer les choses.

    Le 12/10/2007 à 16h51
  • Mo : Pour le moment tout va bien... Le plus dur c est pas la chute c est l'atterissage.. La terre ne nous appartient pas, c est un pret de nos petits enfants...

    Le 12/10/2007 à 16h28
  • Jean Christophe : Le problème c'est que le grenelle qui est actuellement en cours ne va pas nous aider à lutter contre le réchauffement climatique. au lieu de voter des lois et financer des projets pour modifier nos habitudes ils n'ont qu'un mot à la bouche : - TAXES !!! du coup on va encore payer comme des vaches à lait. Créez des emplois prés de chez nous si vous ne voulez pas qu'on se déplace en voiture ......vous croyez que c'est un plaisir pour moi de travailler à 100 Bornes de mon appartement ? (encore un message qui ne sera pas publié)

    Le 12/10/2007 à 16h26
  • Céline : En réponse à Jean de Reims. En dehors de tout contexte politique vous n'avez pas le droit de remettre en cause le fait que M Allègre soit un scientifique reconnu. Il a en effet reçu la Médaille Crawford (équivalent du prix Nobel de géologie). Si vous remettez ceci en cause vous discréditer toute une population scientifique qui lui a attribué et son domaine par la même occasion. Alors il ne serait pas impossible de remettre en cause Al Gore comme prix Nobel de la Paix parce qu'on ne partage pas sis idées politiques. Si vous avez des commentaires politiques à faire sur cet homme, libre à vous de les mettre dans la rubrique politique mais ici vous êtes dans la rubrique Sciences.

    Le 12/10/2007 à 15h37

      Céline Dion VS Britney Spears, le match des divas

      logAudience