En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Aménagement des berges de Seine : ce qui a été voté


le 14 mai 2012 à 16h32 , mis à jour le 14 mai 2012 à 17h32.
Temps de lecture
3min
Projet d'aménagement des berges de Seine

Projet d'aménagement des berges de Seine / Crédits : Apur - J.C. Choblet

A lire aussi
EnvironnementL'aménagement des berges de Seine, rive droite, permettant de réduire la circulation et de créer des promenades, a été voté lundi par le Conseil de Paris. En revanche, la piétonisation des voies sur berge, rive gauche cette fois-ci, a été remise à 2013.

Le Conseil de Paris a voté lundi l'aménagement des berges de Seine rive droite qui permettra de réduire la circulation et de créer des promenades. Quant à la piétonisation d'une partie de la rive gauche, elle est toujours reportée à l'été 2013, après le blocage du Premier ministre François Fillon. Prévus à la fin de l'été 2012, ces aménagements de la rive droite, notamment le long de la voie Georges Pompidou, permettront aux piétons d'accéder aux quais bas et profiter de la navigation, via la signature d'une convention avec le Port autonome de Paris actée en séance lundi.

"L'aménagement de la rive droite n'est pas du tout concerné par la lettre de M. Fillon (qui avait annoncé au maire le blocage de la piétonisation rive gauche, ndlr). Nous travaillons en lien étroit avec le Port de Paris (sous l'autorité de l'Etat)", a relevé Anne Hidalgo, première adjointe (PS) au maire de Paris. Bertrand Delanoë espère, avec l'arrivée de François Hollande au pouvoir, la relance de ce grand projet parisien. Au nom de l'UMP, qui a voté contre ces aménagements, la conseillère de Paris Laurence Douvin a soulevé des "contradictions et inquiétudes" pour l'aménagement rive droite qui entraînera selon elle des "risques d'embolisation sur les quais hauts", à cause de reports liés aux futurs ralentissements en contrebas.

La ville de Paris veut créer sur la rive droite cinq postes d'amarrage entre le Pont Louis-Philippe et le Pont-Marie, et "quatre nouveaux emplacements pour des installations flottantes d'animation et de loisirs". La mairie a dû reporter au printemps 2013 son projet de piétonisation d'une partie de la rive gauche de la Seine après que François Fillon a adressé un courrier à Bertrand Delanoë le 12 janvier, où il affirmait que l'Etat, propriétaire du site rive gauche, ne pouvait apporter sa caution au projet "dans l'immédiat", du fait de "manquements" et "défauts". Le préfet de police avait aussi fait part de ses réserves sur la piétonisation, redoutant une embolie de circulation par ricochet dans les artères alentours.

Commenter cet article

  • pourkoipamoa : C'est le contraire, je ne vois pas en quoi cela va étouffer la ville. Il va y avoir d'autres commerçants, des restaurants, des cafés, plus de touristes etc... je conçois et je sais que la circulation en voiture est compliqué et difficile il y aura certainement d'autres itinéraires plus modernes et rapide, un peu de positivisme, si New York à fait de Time Square un lieu pour piéton et la ville n'est pas morte, tout comme d'autres quartiers de la grosse pomme.

    Le 29/05/2012 à 00h09
  • 566456 : J'imagine que l'emploi n'est pas du tout dans les prioritées de monsieur Delanoé. On préfère laisser cristaliser et mourir une grande ville par pur idéologisme. Pendant ce temps Londres à complètement dépassé Paris sur tout les plans. Merci.

    Le 15/05/2012 à 11h17
  • mrpropre : C'est sympa de faire de Paris une carte postale pour touristes de passage ou habitants fortunés. Perso, j'y bosse et je dois souvent la traverser pour X raison professionnelle...bref, c'est devenu un calvaire ces dernières années et donc, ça ira de mal en pis avec ces nouveaux aménagements. Prendre les transports en commun ? J'y ai bien pensé ...mais encore faut-il avoir des transports fiables (pas d'accidents techniques ou autre), a minima "humain" ( pas collé à tous mes voisins), propres ( no comment). Or aujourd'hui, : 30 min de RER ou de métro ...vous pouvez reprendre une douche en sortant.

    Le 15/05/2012 à 08h14
  • jean45po : Il faudrait lire l'article. Il est dit que tout un tas d'infrastructures sont sous l'autorité de l'Etat. Si le maire Delanoë décide demain de raser l'Elysée, parcequ'il est le maire de la ville il en a le droit? Bah non!!! C'est quoi Paris? La capitale de la FRANCE!!! Il est quand même normal et je dirais même capital que le gouvernement en place ait son mot à dire quand aux bouleversements que le maire PS actuel Delanoë veut infliger à Paris. Si on fait n'importe quoi, on va se moquer de nous dans le monde entier !!! Ca sert à quelque chose de faire des zones piétonnes? A mon sens non. Je me ballade dans Paris, on a vraiment de quoi faire avec les bords de Seine près des péniches, etc... Donc là il va se passer quoi. Zone piétonne sur ce qui est actuellement des routes pour voitures. Où vont aller ces voitures? Dans les rues avoisinantes, créant encore plus de bouchons et plus de nuisances. Comment y remédier? En créant plus de transports. Ah oui mais voilà, les bus il y en a un tous les je ne sais combien, archi blindé tu peux parfois même pas monter dedans. Donc je récapitule: Delanoë veut créer des zones piétonnes, bonne idée mais en réduisant la part réservée aux automobiles sans créer de nouveaux transports. Bref ça va être encore plus le cirque qu'avant. Je rappelle pour finir que depuis le réaménagement général de Paris, plusieurs endroits ou il y avait avant 4 voies se sont vues réduites à 2 voies avec encore plus d'embouteillages et une circulation plus dense. Là ou avant je faisais un trajet en voiture dans Paris en 20min, je le fais en 40min minimum. Pareil pour les parkings: il y en a mais pas dans tous les arrondissements, certains n'ont aucun parking sur plusieurs kilomètres (essayez de vous garer près du métro Alexandre Dumas) et quand on en trouve un, c'est des tarifs démentiels. 6h de parking 25?. Où va t-on?

    Le 15/05/2012 à 02h09
  • arpa463x : "Grâce" aux travaux qui ont coûté des centaines de millions les parisiens profitent déjà de la "réduction" de la pollution de 5% alors que les voitures ont réduit leur pollution de 15% dans le même espace de temps. Soit 10% de pollution en plus que si l'on avait rien fait !

    Le 15/05/2012 à 01h37
      Nous suivre :
      Extrait SEPT à HUIT : Christian Clavier pleutre, lâche et égoïste ?

      Extrait SEPT à HUIT : Christian Clavier pleutre, lâche et égoïste ?

      logAudience