En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

Canada et Groenland au chevet de l'ours blanc

Edité par
le 02 novembre 2009 à 16h56
Temps de lecture
2min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu

Deux pays sont désormais au chevet de l'ours blanc : le Canada et le Groenland, qui ont pris des mesures destinées à protéger les populations vivant entre le territoire du Nunavut et la grande île arctique.


Dans le texte, le Canada et le Groenland prévoient la création d'une commission mixte qui devra émettre un avis sur le nombre d'ours polaires pouvant être abattus chaque année sur leurs territoires. La commission doit comprendre des représentants des communautés inuites concernées.
Les ministres signataires ont souligné que l'ours blanc était aussi un symbole culturel important pour leurs sociétés. 
Le grand plantigrade subit l'impact du réchauffement climatique, et de nombreuses voix s'élèvent pour dire que les quotas actuels destinés à la chasse sportive ou traditionnelle au Nunavut et au Groëland sont trop élevés.


Le Canada compte 15.500 ours blancs, répartis en treize populations distinctes. Deux d'entre elles, vivant sur les plaques de glace du bassin Kane et de la baie de Baffin, sont transfrontalières et partagées entre le Nunavut et le Groenland.
"L'objectif de cet accord est de superviser les sous-populations (d'ours) que nous exploitons et gérons collectivement avec le gouvernement groënlandais" a déclaré le ministre canadien de l'Environnement, Jim Prentice.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience