ARCHIVES

Canicule jusqu'à dimanche (au moins), quelles précautions prendre ?


le 18 août 2012 à 09h55 , mis à jour le 18 août 2012 à 14h07.
Temps de lecture
4min
À lire aussi
Services
EnvironnementLa vigilance orange canicule touche 21 départements samedi, selon le dernier bulletin national de suivi de Météo France. Voici quelques conseils pour passer au mieux cet épisode de chaleur.

L'épisode caniculaire devrait durer au moins jusqu'à dimanche. Et depuis samedi,  15 nouveaux départements sont placés en vigilance. Il s'agit de ceux de la Bourgogne et du Limousin, ainsi que l'Allier, la Charente, le Cher, la Dordogne, l'Indre, la Loire, le Puy-de-Dôme et le Rhône. Les six départements déjà en vigilance orange étaient ceux de Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne.  

 

Des records de température ont été battus ou devraient l'être au cours du week-end, avec des sommets parfois jamais atteints une deuxième quinzaine d'août, voire parfois l'ensemble du mois d'août, selon Météo France. Il devrait faire par exemple 38 degrés à Paris ce samedi ou dimanche, un record pour après le 15 août (il n'a jamais fait plus de 36 à cette époque de l'année). Mais il ne s'agit que d'un "pic de température" ne nécessitant pas une entrée en vigilance orange : la forte chaleur ne devrait pas durer les trois jours nécessaires pour qu'on parle de canicule, puisqu'on attend 29 degrés à  Paris lundi. A Strasbourg on attend 38 degrés, un chiffre très proche du record d'août  2003 de 38,5, et à Metz 39 degrés (record 2003 : 39,5). En région Centre, du côté d'Orléans, on devrait atteindre 39 degrés samedi après-midi, "un record pour une deuxième quinzaine d'août". D'ailleurs, selon Météo France, on pourrait battre le record pour tout le mois d'août dans cette région. Dans le sud-ouest, on a battu à Bordeaux un record pour la deuxième quinzaine d'août avec 39,1 degrés, contre 38,7 le 21 août 1922. La chaleur maximum d'un mois d'août avait été le 4 août 2003 de 40,7 degrés. A Grenoble, on pourrait battre dimanche le record absolu pour un mois d'août, avec 40 degrés attendus.

 

Le niveau 2 du plan canicule a été déclenché, qui en compte 3, vise principalement à mettre à l'abri des fortes chaleurs les personnes âgées en établissement (le dispositif est dénommé "plan bleu") et redoubler de vigilance, via les communes, pour celles qui résident à leur domicile.


Voici quelques conseils:

 

- Rester au frais


Il faut rafraîchir son habitation en maintenant les fenêtres fermées, tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Il faut également éviter de sortir à l'extérieur aux heures les plus chaudes (11H-21H), se rafraichir régulièrement en prenant des douches ou en se mouillant le corps.

 

- Boire abondamment


Même sans soif, particulièrement les enfants et les personnes âgées. 1,5 à 2 litres minimum par jour. Faire trop boire les personnes âgées, au delà d'1,5 à 2 L, cela ne sert rigoureusement à rien, c'est même dangereux, explique cependant le professeur Jean-Louis San Marco, professeur de médecine à l'Université de Marseille, car leurs glandes sudoripares ne fonctionnent pas correctement et ils risquent de faire des oedèmes. Il faut les refroidir en mouillant leur peau avec de l'eau et en accélérant l'évaporation avec un éventail ou un petit ventilateur. Le même conseil vaut pour les insuffisants cardiaques qui consomment trop d'énergie pour transpirer.  Eviter l'alcool et les boissons à forte teneur en caféine qui augmentent la secrétion de l'urine, précise la Direction générale de la santé (DGS). Les signaux d'alertede déshydratation sont une grande fatigue, des difficultés inhabituelles à se déplacer, des maux de tête, des étourdissements et des crampes musculaires.


- Limiter son activité physique


Le risque de déshydratation et de coup de chaleur est important chez les sportifs et les personnes qui travaillent dehors. Ces personnes travaillant en extérieur doivent boire un verre d'eau toutes les 15 à 20 minutes, se protéger la tête du soleil, et si possible aménager leurs plages de travail pour éviter les périodes les plus chaudes. L'autre erreur concerne le sportif amateur qui se contente souvent de boire 2 litres d'eau, alors qu'il lui en faudrait jusqu'à 8 litres pour compenser ses pertes.

 

- Vigilance sur certains médicaments

 

Certains médicaments ne font pas bon ménage avec la canicule et aggravent les effets de la chaleur, avertit l'agence du médicament ANSM, qui demande toutefois aux malades de ne pas interrompre brutalement leurs traitements. L'agence préconise ainsi une vigilance accrue pour les diurétiques qui peuvent augmenter l'élimination d'eau au niveau des reins et aggraver la déshydratation liée à une température élevée. D'autres médicaments peuvent empêcher le fonctionnement normal du rein comme l'aspirine à une dose supérieure à 500 mg/jour ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou encore certains antibiotiques comme les sulfamides. Les neuroleptiques peuvent dérégler le thermostat central de l'organisme tandis que les anti-épileptiques peuvent devenir toxiques en cas de déshydration, tout comme les médicaments traitant des troubles du rythme cardiaque. Les antimigraineux et certains antidépresseurs sont susceptibles de gêner la transpiration, tandis que les médicaments contre la tension et l'angine de poitrine peuvent aggraver une hypotension, ajoute l'ANSM sur son site. L'ANSM recommande également aux patients de ne prendre aucun médicament sans avis médical, y compris les médicaments délivrés sans ordonnance.

Commenter cet article

  • ophalos36 : Boire abondamment ... une bonne façon d'éliminer les sels minéraux !.. Pitié cessez de nous bassiner avec ce coup de chaud -

    Le 18/08/2012 à 17h20
  • nezdegoret : Il faut arrêter tout ce cinéma!!!on nous prend pour des poires!!

    Le 18/08/2012 à 13h18
  • mcg35 : Quel cirque!!! Il faudrait peut-être passer à autre chose ... Comment faisaient nos ancêtres? Que l'on soit attentif aux jeunes enfants et aux personnes fragiles et malades oui ... Mais il faut arrêter d'INFANTILISER les Français!!!

    Le 18/08/2012 à 11h47
      Nous suivre :

      Zapnet : la glace plus forte que le pont ?

      logAudience