En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

Cosmétiques pour enfants : encore des lacunes

Edité par
le 10 février 2009 à 18h08
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a souligné les lacunes de l'évaluation de la toxicité des produits cosmétiques destinés aux jeunes enfants mais a toutefois dressé un premier bilan "rassurant" des contrôles qualité effectués. L'Agence a décidé de durcir le contrôle du marché des produits cosmétiques destinés aux jeunes enfants.


Il y a un aspect rassurant

18 inspections, portant sur une quarantaine de produits (lingettes, gels moussants...), ont été effectuées depuis l'automne en collaboration avec la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des Fraudes (DGCCRF).
"A l'heure actuelle, sur les produits contrôlés, il y a un aspect rassurant" a indiqué Jean Marimbert, directeur général de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé". Il a ajouté : "Ces produits étaient en grande majorité conformes à la législation, aussi bien pour leur composition que pour la qualité microbienne.
En revanche, les inspections n'ont pas été suffisamment probantes sur le plan de l'évaluation par les fabricants de la toxicité des produits sur les jeunes enfants.

Un produit a été suspendu

En revanche, des demandes de précisions ont été adressées à plusieurs fabricants et un produit a été suspendu. Il s'agit du gel moussant cheveux et corps de Cattier dislab.
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a décidé de mettre en place un groupe de travail sur ce problème. Il  est chargé d'identifier les paramètres importants de l'évaluation, afin d'élaborer des recommandations.

Parabens, il n'y a pas de certitudes sur la toxicité à long terme

Interrogée sur l'éventuelle toxicité à long terme de certains composants, comme les perturbateurs endocriniens (phtalates, bisphénol A...), Françoise Bartoli, adjointe du directeur général de l'Agence, a toutefois reconnu que "la question reste entière à ce jour", suspendue aux résultats des études scientifiques en cours.
Concernant les parabens (conservateurs), elle a souligné qu'"il n'y a pas de certitudes sur la toxicité à long terme", mais qu'en revanche ces composants ont l'avantage d'éviter la contamination microbienne des produits cosmétiques, avec un risque réduit de réactions allergiques
 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      logAudience