En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Eau: mesures de restriction en Seine-Maritime à la suite d'une pollution


le 26 juillet 2012 à 18h21 , mis à jour le 26 juillet 2012 à 18h24.
Temps de lecture
2min
eau robinet

Crédits : Reuters

À lire aussi
EnvironnementDes mesures de restrictions de la consommation d'eau ont été prises à Bolbec et sa région (Seine-Maritime), à la suite d'une pollution d'origine industrielle détectée dans un captage, a annoncé jeudi le ministère de l'Ecologie.

Selon le ministère, cette pollution a pour origine l'usine pharmaceutique ORIL industrie de Bolbec appartenant au groupe Servier. A la demande du ministère, le préfet de Seine-Maritime a prescrit à l'entreprise de "faire réaliser, dans un délai de trois semaines, une étude sur les sols de l'usine et sur la nappe phréatique".

Le préfet pourra imposer le cas échéant des mesures de dépollution. "Dans
la mesure où sa responsabilité est établie dans l'origine de la pollution des
captages, la société ORIL industrie est civilement et financièrement responsable des conséquences de cette pollution", a ajouté le ministère.

Cette pollution est due à une substance, la N-nitrosomorphine, qui n'était jusqu'alors pas recherchée dans les analyses de l'eau. Elle a été détectée "en
très petite quantité" dans ce captage, selon la Communauté de communes Caux
vallée de Seine (CVS), dont l'une des compétences est l'eau. Suite à cette détection, le préfet a recommandé de ne pas utiliser cette eau pour des usages alimentaires. La CVS a mis en place une logistique de distribution d'eau minérale à l'intention des populations concernées et a commencé à prendre des mesures pour sécuriser ses approvisionnements en eau.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Le Bardarbunga : un volcan sous haute surveillance

      Le Bardarbunga : un volcan sous haute surveillance

      logAudience