En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

En 2051, le Japon sera débarrassé de Fukushima


le 21 décembre 2011 à 06h52 , mis à jour le 08 mars 2012 à 16h08.
Temps de lecture
3min
La centrale nucléaire endommagée de Fukushima, en novembre 2011

La centrale nucléaire endommagée de Fukushima, en novembre 2011 / Crédits : www.abacapress.com

A lire aussi
EnvironnementLe gouvernement japonais a présenté un nouvel échéancier de travaux pour la centrale accidentée de Fukushima prévoyant un démantèlement plus long que prévu, compte tenu de l'état désastreux du site.

Il faudra attendre la deuxième partie de ce siècle pour être complètement débarrassé de la centrale de Fukushima. Le gouvernement japonais a présenté mercredi un nouvel échéancier de travaux pour la centrale accidentée prévoyant un démantèlement s'étalant sur une durée de 40 ans, compte  tenu de l'état désastreux du site et des techniques nouvelles nécessaires.
 
"Le travail se fera en plusieurs étapes", a expliqué Goshi Hosono, ministre  de l'Environnement chargé de l'accident, lors d'une conférence de presse. Le retrait du combustible usé des piscines de désactivation devrait débuter  dans environ deux ans et durer plusieurs années, délai durant lequel seront  également renforcés les systèmes de refroidissement pour les réacteurs et  piscines ainsi que les diverses installations. L'extraction du combustible fondu dans les réacteurs 1 à 3 sera quant à lui mis en œuvre dans dix ans, et durera plus de deux décennies. Dans les deux cas des techniques nouvelles seront nécessaires, la situation à Fukushima étant inédite, avec des bâtiments détruits, un niveau de radioactivité élevé et du combustible tombé en tout ou partie sur le plancher de béton de l'enceinte de confinement dans trois réacteurs sur les six du complexe. "Nous devons effectuer ces travaux en évitant de générer de nouveaux  risques", a pour sa part insisté le ministre de l'Industrie, Yukio Edano.
 
Le gouvernement japonais avait décrété vendredi dernier l'état d'arrêt à  froid des réacteurs accidentés de la centrale de Fukushima, une étape  importante qui marque la stabilisation du site et ouvre la période de  préparation du démantèlement. L'état d'arrêt à froid, qui signifie le maintien de la température à  l'intérieur des réacteurs sous 100 degrés Celsius et le contrôle des émissions  radioactives, était un des objectifs clefs de "l'étape 2 du plan de travail"  établi par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) dans le but de venir à  bout de cette catastrophe. Parallèlement au démantèlement progressif, les autorités vont devoir  s'occuper des alentours contaminés et de la population évacuée.

Commenter cet article

  • pagan29200 : Non, justement ce coût n'a jamais été intégré par les tenants du tout nucléaire, tout simplement parce qu'on en ignorait le montant ...Donc, de fait, cette énergie va s'avérer très chère en plus !

    Le 21/12/2011 à 16h44
  • alain-paris : Est-ce qu ces cout ont été intégrés par ceux qui disent que le nucléaire, c'est pas cher, comparé aux énergies renouvelables, où alors, ils laisssent l'addition aux générations futures (quand je pense à toute la morale qu'on fait sur les dettes et ce qui a justifié la réforme des retraites, mais bon, on est plus à une contradiction près)?

    Le 21/12/2011 à 14h34
  • gpar2 : C'est balot ça, je serai plus là pour le voir.

    Le 21/12/2011 à 14h17
  • rojo48 : Mais les sequelles humaines demeureront !

    Le 21/12/2011 à 10h30
  • kikigigi44 : Ce genre d'annonce me faire doucement sourire, quand on sait que la centrale nucléaire de Brennilis arrêtée en 1985, n'est toujours pas démantelée alors qu'il ne s'agit que d'une petite cocotte minute en comparaison de la centrale de Fukushima (Pour la centrale de Brennilis, le coût de la déconstruction a été estimé, par la commission Péon, à l'origine du parc nucléaire, en 1985 à 24 millions d'euro, ce même coût a été ré estimé en 2005 à 482 millions d'euro, autrement dit ce site a encore de beau jour devant lui !!! )

    Le 21/12/2011 à 10h09
      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience