En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
Rejoignez-nous sur Facebook
Retrouvez les coulisses de l'info TF1 et LCI et partagez les meilleures vidéos avec vos amis
Devenez fan

Feu vert pour la chasse de la baleine à bosse

Edité par
le 25 juin 2010 à 17h11
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu


Le moratoire autorise la chasse aborigène

Les Inuits groenlandais ont défendu "leurs droits à gérer leurs ressources marines" sur leur territoire, se référant à la Déclaration de l'ONU sur les droits des peuples autochtones.
La chasse aborigène de subsistance est la seule autorisée sous le moratoire et la seule sous contrôle de la Commission baleinière internationale, chargée d'attribuer des quotas au communautés du Grand nord et de Sibérie extrême-orientale.
Le comité scientifique de la Commission baleinière internationale estime aussi que le stock de baleines à bosse du Groenland est en bon état pour autoriser cette ponction.

Pour obtenir un feu vert de la Commission baleinière internationale, l'Union européenne a négocié un compromis avec le Danemark. Simple curiosité... quel est ce compromis ? réduire les prises de rorquals communs de 10 à 19 en échange des baleines à bosse (le Groenland a aussi droit à 212 petits rorquals). L'accord sera valable jusqu'en 2012. A cette date, les quotas seront réexaminés.
 
La Commission baleinière internationale, qui termine ses travaux vendredi soir à Agadir, n'est pas arrivée à un compromis entre pro et anti-chasse. Ce compromis lui aurait permis de reprendre le contrôle sur les chasses baleinières de l'Islande, de la Norvège et du Japon, qui s'attribuent leurs quotas unilatéralement, en échange d'une réduction des prises pendant dix ans. Ces trois pays font fi du moratoire international. Depuis l'entrée en vigueur du moratoire en 1986, plus de 33.000 baleines ont été tuées.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      Une journaliste démissionne en direct pour se battre pour la légalisation du cannabis

      logAudience