En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

La Chine veut réduire ses émissions de CO2

Edité par
le 22 septembre 2009 à 17h56
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu


Et ce n'est pas tout !

"Deuxièmement nous allons vigoureusement développer les énergies renouvelables et l'énergie nucléaire" a-t-il ajouté. Le but est de faire en sorte que la part des énergies non fossiles en Chine atteigne environ 15% d'ici 2020, a aussi précisé M. Hu, lors du sommet de l'ONU sur le changement climatique.


Le président chinois s'est aussi engagé à augmenter la capacité du pays à absorber le CO2 émis dans l'atmosphère en augmentant la couverture forestière de la Chine de 40 millions d'hectares d'ici 2020 comparativement à 2005.
Nous allons accélérer nos efforts pour développer une économie verte, une économie à faible taux de carbone, l'accélération de la recherche et du  développement et de la dissémination des technologies vertes" a-t-indiqué.

La réduction des gaz à effet de serre vraiment prioritaire ?

Il semblerait que non ! Hu Jintao a en effet indiqué que pour "les pays en développement la première priorité est maintenant la croissance économique, l'éradication de la pauvreté et l'amélioration du niveau de vie" laissant clairement entendre qu'une réduction de leur gaz à effet de serre n'est pas prioritaire.
Il faut savoir que la Chine, pays émergent, est devenue le premier émetteur de gaz à effet de serre de la planète devant les Etats Unis. Et ces émissions dites polluantes sont responsables en grande partie du réchauffement climatique. Ces deux pays comptent ensemble pour 40% des émissions mondiales de CO2.


L'envoyé spécial américain pour le changement climatique, Todd Stern, a noté que M. Hu n'avait pas avancé de chiffre précis. "Tout cela dépend de l'ampleur que cela a. Je pense que ce dont parle le président Hu, c'est de passer d'une mesure calculée en intensité énergétique à une mesure en intensité carbonique, cela peut être bien, mais tout dépend du chiffre" a-t-il dit.

Commenter cet article

      Les dernières infos

      Le Britannique a été sacré champion du monde pour la deuxième fois après sa victoire au Grand Prix d'Abou Dhabi, dimanche. Son dernier rival, son coéquipier allemand Nico Rosberg, a fini un tour derrière lui à cause d'un problème moteur.
      Nous suivre :
      Un incendie dans le métro de Londres

      Un incendie dans le métro de Londres

      logAudience