En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Non, le pacu pêché dans la Seine n'est pas un "mangeur de testicules" !

par
le 04 septembre 2013 à 10h46 , mis à jour le 04 septembre 2013 à 18h14.
Temps de lecture
3min
Un cousin végétarien du piranha a été pêché vendredi dans la Seine par un pêcheur à la ligne, a indiqué mardi la préfecture de police de Paris.

Un cousin végétarien du piranha a été  pêché vendredi dans la Seine par un pêcheur à la ligne, a indiqué mardi la  préfecture de police de Paris. / Crédits : Préfecture de police de Paris.

A lire aussi
Environnement INTERVIEW. Un pacu, un poisson d'Amérique du Sud a été pêché vendredi dans la Seine. Réputé "mangeur de testicules", ce cousin du piranha est pourtant "herbivore et frugivore", explique Bernard Hugueny, chercheur.

Vendredi, un pêcheur parisien a eu la surprise de découvrir au bout de sa ligne un pacu, un poisson cousin du piranha. Ce poisson sud-américain est réputé être un "mangeur de testicules". Les adeptes de la baignade dans la Seine, peu nombreux toutefois, doivent-ils s'inquiéter ? Bernard Hugueny, chercheur à l'IRD et au muséum national d'histoire naturelle, dément la rumeur : le pacu est "herbivore et frugivore".

MYTF1News : Le pacu, présent en Amérique du Sud, est réputé "mangeur de testicules". Est-ce vrai ?

Bernard Hugueny, chercheur à l'IRD et au muséum d'histoire naturelle : Pas du tout. Ce poisson est de la famille des piranhas, mais il n'est pas carnivore. Il est herbivore et frugivore - il mange des fruits tombés dans l'eau et ces dents lui servent à manger des noix. Cette espèce n'a donc aucune raison de nous attaquer. Le seul risque est que les pêcheurs se fassent un peu mordre car le pacu a de grosses dents. Mais cette espèce n'est pas territoriale non plus, c'est-à-dire qu'elle ne fait pas de nids donc elle ne vous attaquera pas si vous vous approchez.

MYTF1News : D'où vient cette légende alors ?

B.H : Je ne sais pas exactement, mais après quelques recherches, elle a l'air d'avoir été lancée par un Anglais, Jeremy Wade,  qui fait des documentaires animaliers à sensation. Pour se faire mousser, il a raconté qu'en Nouvelle-Guinée des pêcheurs s'étaient fait mordre les testicules par un pacu qui avait faim. Je n'ai rien trouvé à propos de cette histoire. Un article dit bien que des pêcheurs ont été attaqués, mais rien ne dit que c'est par un pacu. Et puis, ce n'est pas parce que les poissons ont faim qu'ils vont nous attaquer, sinon les brochets le feraient aussi.

MYTF1News : Comment ce pacu s'est-il retrouvé dans la Seine ?

B.H : Ce poisson a certainement été relâché par un aquariophile. Dès que les poissons qu'ils achètent sont trop gros - la pacu peut mesurer jusqu'à 90 centimètres - ils les relâchent car ils ne peuvent plus les garder dans leurs aquariums. C'est assez courant. Un autre pacu avait été découvert en Suède en août dernier. On trouve aussi parfois des piranhas dans des rivières françaises.  

MYTF1News : Relâchés dans les rivières françaises, ces poissons peuvent-ils être dangereux pour les autres espèces ou pour l'écosystème ?

B.H : Pas vraiment car en Europe, ces espèces ne peuvent pas passer l'hiver dans nos rivières et nos fleuves. Il fait trop froid. Dès que l'eau va refroidir, le pacu va mourir et ne pourra pas se reproduire. Il est aussi peu probable que cette personne en ait relâché 50. 
 

Commenter cet article

  • phididicarabao : "herbivore et frugivore", explique Bernard Hugueny, chercheur. Ce chercheur dit n'importe quoi ! J ai personnellement un élevage de pacu en Thaïlande dans un étang, ce poisson appeler Chalamette là-bas, mange tous: fruit, pain, poisson mort ou vivant, riz, viande, grenouille ect. Je les pêche avec des rapalas ( poisson artificiel ) que j'utilise pour le haed snaek ou autre gros carnivores et il pourrait très bien vous mordre les couilles en confondent avec des noix ou d'autres fruit, attention à la banane et au tétons pour les filles héhéhéhéhé. Ne croyez pas toutes les explications des experts chercheurs historiens égyptologues ou autres ils parlent beaucoup mais ne connaisse pas grand chose et suppose beaucoup. Allé a +

    Le 26/08/2015 à 21h39
  • rockyqui : Le titre initial de l'article voulait être accrocheur. Imaginez le nombre de lecteur si le titre avait été "Un poisson herbivore péché dans la Seine". Oui, effectivement, j'ai écris le nombre de lecteur au singulier.

    Le 10/09/2013 à 07h11
  • castor1911 : Non c'est un poisson naturel .

    Le 04/09/2013 à 23h42
  • resyl77 : De toute façon pour se baigner dans la seine, il faut avoir le coeur bien accroché vu son niveau de pollution et les milliards de bactérie, même Jacques Chirac y a renoncé looool

    Le 04/09/2013 à 20h08
  • carte2 : Mais c'est quoi cette horreur...on dirait le résultat de certains "chercheurs" un peu maboule sur les bords, qui ont voulu tenter une expérience...!!!!

    Le 04/09/2013 à 14h19

      EURO. Traduit c'est encore plus drôle : le commentateur "fou" islandais se lâche de plus belle

      logAudience