ARCHIVES

Les avalanches d'été, un phénomène difficilement prévisible


le 12 juillet 2012 à 16h50 , mis à jour le 12 juillet 2012 à 17h23.
Temps de lecture
3min
Val-Cenis savoie avalanche alpes montagne

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
EnvironnementAvalanche ne rime pas forcément avec hiver. Des avalanches se produisent même en été et ce phénomène est difficilement prévisible car il n'y a pas de bulletin avalanche de juillet à septembre.

Le phénomène des avalanches d'été, comme celle qui a tué neuf alpinistes suisses, allemands, britanniques et espagnols jeudi au Mont Maudit dans le massif du Mont-Blanc, est difficilement prévisible, en l'absence notamment du réseau d'alerte des stations de ski sur lesquelles Météo France s'appuie en hiver. (Lire notre article : Avalanche près du Mont-Blanc : au moins 9 morts).

Pourtant, le manteau neigeux peut connaître une grande instabilité durant la période d'été. "Il peut y avoir des avalanches en montagne même l'été. L'hiver, il y a tout un réseau de stations qui permettent de faire un bulletin avalanche, qui n'existe plus en été", explique un responsable de Météo France à Chamonix en Haute-Savoie. Ces bulletins sont émis d'octobre à juin uniquement. Mais cette absence de bulletins spécifiques n'empêche cependant pas les guides de consulter les prévisions de Météo France, qui en l'occurrence n'étaient pas alarmantes jeudi matin, en l'absence de chutes de neige importantes et malgré un vent restant fort.

Le vent était fort dans ce secteur jeudi

L'avalanche a été déclenchée par le décrochage d'une "plaque à vent" selon la préfecture de Haute-Savoie. "Une plaque à vent, c'est une plaque de neige instable qui s'est formée suite à l'action du vent", explique un météorologue. "Les avalanches sont un phénomène plus rare en été, car après une chute de neige, la neige se ramollit" habituellement, ne restant donc pas sous la forme de poudreuse propice au glissement, a-t-il ajouté.

Or, avec des températures restant froides pour la saison en altitude, la neige a tendance à ne pas se ramollir et à rester instable. Météo France a précisé que le vent était fort dans ce secteur jeudi, avec des pointes de 60 à 70 km/heure dans le secteur de l'Aiguille du Midi, après des pointes allant jusqu'à 100 km/h mercredi. "Hier, on avait du mal à tenir debout. Aujourd'hui, on devait être pas mal secoué", a expliqué un responsable local de Météo France.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Entre Morano et Philippot, ça clashe, ça clashe...

      logAudience