En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Développement durable

Les glaces du Groenland plus fragiles que prévu au réchauffement


le 13 mars 2012 à 16h40 , mis à jour le 13 mars 2012 à 16h51.
Temps de lecture
3min
Image d'archives

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
EnvironnementLa calotte glaciaire du Groenland est plus vulnérable que prévu au réchauffement climatique selon une énième étude. Qu'en pensent les scientifiques ?

Il semblerait que la calotte glaciaire, qui recouvre le Groenland, soit plus sensible que prévu au réchauffement climatique. Dans les études précédentes, les climatologues avaient établi que le réchauffement de +3,1°C par rapport à l'époque préindustrielle correspondait au seuil limite. Si ce seuil était finalement franchi, les glaces du Groenland pourraient fondre totalement d'ici plusieurs millénaires. Mais une nouvelle étude abaisse désormais ce seuil à +1,6°C (dans une plage allant de +0,8°C à +3,2°C). Notons que la planète s'est déjà réchauffée de 0,8°C depuis le milieu du 18e siècle.

Une fonte totale de la calotte (ou inlandsis) du Groenland dépend de la durée et de l'ampleur du dépassement de ce seuil : elle pourrait avoir disparu en 2.000 ans en cas de réchauffement de +8°C mais en 50.000 ans en cas de hausse contenue à +2°C, selon les chercheurs de l'Institut de Potsdam (PIK) et de l'Université Complutense de Madrid. Ce dernier chiffre correspond à l'objectif que s'est fixé la communauté internationale. Malheureusement, les émissions actuelles de gaz à effet de serre semblent montrer que la planète bleue se dirige plutôt vers une hausse de +3 à +4°C.

Souvenez-vous du film Waterworld avec Kevin Costner. Après une catastrophe écologique, la Terre est recouverte par les océans. Les rares survivants ont trouvé refuge sur des atolls artificiels. La fiction pourrait donc rejoindre la réalité car une fonte importante de la calotte glaciaire, qui recouvre environ 80 % du territoire, pourrait contribuer à une élévation de plusieurs mètres du niveau de la mer et affecter la vie de millions de personnes, rappellent les auteurs. Après l'Antarctique, le Groenland constitue la seconde retenue d'eau sur terre.

Commenter cet article

  • cacest4vrai : Le greenland n'est pas une absurdité puisque c'est un fait historique. C'est vrai que çà n'est pas enseigné à l'école, mais rien n'empêche les gens d'acheter des livres ...çà existe encore...pour combien de temps, par contre, c'est une bonne question... Quant aux espèces qui y vivent actuellement, elles s'adapteront ...comme les espèces du greenland l'ont fait quand çà s'est refroidi... Toute l'histoire humaine, animale, et de notre planète est une évolution... Je m'étonne qu'une personne s'appelant emmanuelle (même si c'est un pseudo...choisi) manque à ce point d'informations, étant donné que votre fête traditionnelle est le jour de noel (comme les noel, manuel, manuela, ...), et que les gens ayant ce genre de prénom ont en général une bonne intution leur permettant de trouver facilement toutes les infos qui les intéressent ...par exemple, sur ce qu'elles aiment beaucoup: la fête, le soleil, la nature et son histoire.

    Le 09/05/2013 à 15h27
  • emmanuelle2407 : Chl92, les scientifiques nous disent que, toute la glace du groenland va fondre ce qui provoquerait l'élevation de la mer de plusieurs dizines de mètres. Et ce n'est pas un glaçon dans un ricard qui pourrait nous le démontrer..

    Le 04/05/2012 à 17h03
  • emmanuelle2407 : La preuve que non: plusieurs émissions montrent que cela pourrait arriver bien plus tôt que vous ne le pensez; et je trouve l'idée de vertes prairies du grOenland absurde ; vous ne pensez donc pas aux espèces qui vivent là-bas dans des conditions météos précises (le froid, pour vous aidez....).

    Le 04/05/2012 à 16h57
  • emmanuelle2407 : Chl92, d'après des scientifiques, lorsque les glaciers auront tous fondu, le niveau de la mer montera de 80 m, et ce n'est pas un glaçon dans un verre de ricard qui pourra nous le démontrer.

    Le 04/05/2012 à 16h51
  • jipebe29 : A partir d'hypothèses non validées, on peut imaginer tout et n'importe quoi, même avec des modèles numériques, aussi sophistiqués soient ils. Ces modèles ne savent pas expliquer le plateau de T depuis 1998, ni l'Optimum Médiéval, ni le Petit Age Glaciaire, ni l'Holocène.... Alors, quel niveau de crédibilité leur accorder? En effet, le fait que depuis 14 ans T soit stable alors que le taux de CO2 a continué à augmenter linéairement montre que : soit des processus naturels inconnus masquent l'effet du CO2, soit le CO2 n'a qu'un impact très marginal sur T (je penche pour cette seconde proposition). Dans les deux cas de figure, les modèles sont insuffisants dans le premier cas, faux dans le second. Donc toutes les projections que l'on peut faire avec ces nouvelles « Pythies technologiques » n'ont, dans l'état actuel de nos connaissances, aucune crédibilité, et le fait de prétendre le contraire n'est pas légitime.

    Le 15/03/2012 à 00h38
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience