En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les requins encore plus meurtriers en 2011


le 14 février 2012 à 15h37 , mis à jour le 14 février 2012 à 16h55.
Temps de lecture
3min
requin

Crédits : REUTERS

A lire aussi
EnvironnementDeux fois plus de nageurs et de surfeurs ont été tués par des requins dans le monde en 2011 par rapport en 2010, selon les dernières estimations de référence. Le tourisme et le réchauffement expliqueraient ces chiffres en hausse.

Amateurs de grand bleu, attention sous l'eau d'un lagon paradisiaque peut se cacher de redoutables prédateurs. L'année dernière 75 attaques de squales ont fait douze morts, soit deux fois plus qu'en 2010, rapporte l'ichtyologiste George Burgess, de l'Université américaine de Floride  qui publie chaque année en février l'International Shark Attack File, (un recensement sur les attaques de requins dans le monde),  la référence statistique dans ce domaine.

Le tourisme est une des causes avancées pour expliquer ce phénomène. Par exemple, les statistiques montrent une "diminution depuis 10 ans" des attaques de requins en Amérique, notamment en Floride, ce qui s'expliquerait, selon Georges Burgess, par la crise économique. "La récession paraît coïncider parfaitement avec un nombre moindre d'attaques de requins", souligne-t-il. Les Etats-Unis ont tout de même enregistré la plupart des agressions avec 29 sur les 75 attaques signalées dans le monde, mais aucune meurtrière. Une absence de mortalité qui s'explique "par les mesures très efficaces déployées sur les plages où les requins sont souvent présents",  selon Georges Burgess.  

En revanche les trois pays réunis, la Réunion, les Seychelles et la Nouvelle-Calédonie, ont enregistré sept agressions et cinq morts, soit près de la moitié des décès. "Des régions qui n'étaient pas traditionnellement des zones touristiques mais qui ont connu ces dernières années un afflux important de vacanciers",  rapporte l'ichtyologiste.  C'est l'Australie qui paye le plus lourd tribut en attaques meurtrières (trois morts pour onze attaques), suivie de l'Afrique du Sud (deux morts pour cinq attaques).

60 millions de requins tués

Le réchauffement climatique pourrait aussi expliquer ces attaques meurtrières,  avec des requins qui se retrouvent dans des zones qu'ils ne fréquentaient pas avant.  En août dernier, les autorités de l'Exrême Orient russe ont fait part de trois attaques non-mortelles  dans le Primorie. Des  experts estiment  que l'apparition de ces prédateurs dans cette région qui jusqu'alors n'en avait pas serait due au réchauffement climatique.

Mais comme souvent, le plus grand prédateur de la planète est l'homme. Ce bilan est plus que modeste eu égard aux 30 à 70 millions de requins tués annuellement par les humains. Une tragédie car les populations de requins, un animal dont la lignée remonte à plus de 400 millions d'années et le premier prédateur du milieu marin, diminuent rapidement, regrette l'expert. Un tiers des espèces est menacé, dont le grand requin blanc, qui pourrait disparaître en raison de la demande en Asie pour ses ailerons considérés, à tort, comme aphrodisiaque. Alors l'homme un loup pour les requins ?

Commenter cet article

  • staker : Hé oui, de plus en plus de "touristes", de "surfistes" qui ne sont pas les plus nuisibles, mais qui se font grignoter à la place des tortues de mer qui sont de moins en moins nombreuses!...

    Le 17/02/2012 à 12h10
  • quincy08 : 30 à 60 millions de requins tués par l'homme chaque année... 12 humains tués par le requin en 2010... Je ne pense pas que le prédateur soit le requin dans tout ça...Laissons vivre ces magnifiques animaux.

    Le 17/02/2012 à 11h47
  • cathyrurale : Nous en sommes peut être aussi responsable par la surpêche et l'anéantissement de leur habitat.

    Le 16/02/2012 à 12h23
  • rozennbretagne : Moi, je trouve que c'est l'être humain qui est plus meutrier que jamais ! Il détruit tout sur son passage, faune, flore et même la pauvre planète où il vit !

    Le 14/02/2012 à 19h38
  • tabernak514 : Voila encore un article qui ne fait pas l'éloge de ce fabuleux prédateur, qui risque de disparaitre rapidement, voir définitivement,et les conséquences seront désastreuses,mais ca l'homme s'en fout complétement et c'est bien triste...

    Le 14/02/2012 à 18h55
      Nous suivre :
      Mort du PDG de Total : les premières images du crash

      Mort du PDG de Total : les premières images du crash

      logAudience