En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Développement durable

Réchauffement climatique : l'Antarctique sauvée par les neiges ?


le 02 juillet 2012 à 15h16 , mis à jour le 02 juillet 2012 à 15h28.
Temps de lecture
3min
L'Antarctique en 2012

L'Antarctique en 2012 / Crédits : Barcroft Media/ABACA

À lire aussi
EnvironnementPour l'Antarctique, victime du réchauffement climatique, le salut pourrait venir des chutes de neige, ont indiqué des chercheurs. En effet, la capacité de la neige à refléter les rayons du soleil pourrait ralentir ce réchauffement.

Le réchauffement climatique en Antarctique sera "moins marqué" que prévu grâce à l'augmentation des chutes de neige, ont découvert des chercheurs d'un laboratoire grenoblois associés à ceux d'une université canadienne. "Les prévisions du réchauffement devraient être revues à la baisse de 0,5°C pour le centre du continent austral", a affirmé lundi le CNRS, se fondant sur des études du Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement de Grenoble et de l'Université de Laval (Canada). Les chercheurs ont mis en évidence que la hausse des températures en Antarctique impliquera des précipitations accrues et donc, une neige plus "blanche" qui réduira l'amplitude du changement climatique au centre du continent.

Alors que sous l'effet de températures élevées l'albédo (blancheur de la neige), chargée d'absorber l'énergie solaire, diminue et provoque en conséquence une augmentation des températures, les scientifiques ont découvert que le phénomène pouvait être "partiellement compensé" par l'augmentation des chutes de neige. Grâce à des satellites observant la surface de l'Antarctique, les chercheurs ont en effet montré que lors des étés marqués par des chutes de neige fortes, l'albédo n'avait pas changé significativement et que la surface était recouverte de grains de neige fins se renouvelant constamment.

Dans le futur, sous l'effet du réchauffement climatique, "on peut s'attendre à une augmentation de la précipitation neigeuse en Antarctique", explique le CNRS. Dans le cas où la température du continent s'élèverait de 3°C, l'accroissement des précipitations augmenterait suffisamment l'albédo pour compenser sa diminution liée à la montée des températures. "Ainsi, malgré un réchauffement important de l'Antarctique, l'albédo ne variera que très peu sur une grande partie de ce continent", conclut le centre national de recherche scientifique. Ces travaux, qui ont été publiés dans la revue Nature climate change, "permettront notamment d'améliorer la prise en compte de la neige dans les modèles utilisés pour prévoir l'évolution du climat mondial", estime le CNRS.

Commenter cet article

  • jipebe29 : Les prévisions sont faites à partir de l'hypothèse que l'Antarctique se réchauffe, conformément aux projections des modèles numériques. Or, l'Antarctique s'est légèrement refroidi depuis près de 50 ans, de manière continue, ce que les modèles n'avaient pas prévu. Donc, des modèles n'ayant pu prévoir le passé, sur une période de temps significative, ne peuvent en aucun cas prévoir l'avenir. Et cette étude, comme nombre d'autres du même tabac, ne vaut pas tripette. Je ne comprends toujours pas pourquoi les modèles numériques ne sont pas entièrement revus, et pourquoi ils sont toujours utilisés, avec les mêmes hypothèses non prouvées et réfutées par nombre de données d'observation. Dans toute autre discipline, une révision de fond aurait été faite depuis belle lurette. Mais en climatologie à la sauce GIEC, cela ne se fait jamais!....

    Le 04/07/2012 à 00h54
  • fimadou : Surtout pas les scientifiques, l'antarctique ne se réchauffe pas.

    Le 03/07/2012 à 08h18
  • al38240 : Et pourtant les scientifiques admettent depuis longtemps que l'Antarctique se refroidit plus que l'Arctique et que la surface glaciaire de ce continent s'élargit de plus en plus. Alors qui croire ?

    Le 02/07/2012 à 23h28
  • m0uai : Youpi 1 continent qui surchauffera pas eu il en reste combien ? trop

    Le 02/07/2012 à 22h10
  • titemumu974 : Et ce n'est reculer pour mieux sauter.....

    Le 02/07/2012 à 17h34
      Nous suivre :
      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      logAudience