En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sécheresse : 8 nappes phréatiques sur 10 ont soif


le 17 juin 2011 à 11h29 , mis à jour le 17 juin 2011 à 11h32.
Temps de lecture
3min
A lire aussi
Environnement79% des nappes phréatiques françaises affichaient au 1er juin un "niveau inférieur à la normale", selon le Bureau de recherches géologiques et minières. Fin avril, ce déficit concernait 68% des réservoirs.

Les récentes pluies de juin n'ont pas comblé le manque. Après 2 mois de sécheresse, la plus grande majorité des réservoirs aquifères (79%) de France affichaient au 1er juin un "niveau inférieur à la normale", selon un nouveau bilan publié vendredi par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM). Fin avril, ce déficit concernait déjà 68% des réservoirs.
 
Les grands aquifères déficitaires, après "plusieurs années de déficit pluviométrique" précise le BRGM dans son communiqué, sont les nappes de la Beauce, du Bas-Dauphiné, du Champigny en Ile-de-France ou encore les nappes du bassin de la Garonne. En France, seules les nappes du Languedoc-Roussillon présentent des situations "proches de la normale". "La grande majorité des niveaux (88%) est en baisse" en mai, indique le BRGM. Ils sont en hausse pour 3% des nappes et restent stables pour les 8% restantes. "Les données du mois de mai confirment, avec le déficit pluviométrique conséquent observé depuis le début de l'année, que la période de recharge des nappes a été très peu effective sur une grande partie du territoire", ajoute-t-il.
 
En mai, les cumuls de précipitations ont rarement dépassé 30 mm en plaine. La reprise de la pluie ces derniers jours a surtout permis de répondre aux besoins des végétaux mais ne devrait avoir qu'un impact marginal, pour l'heure, sur les nappes. Des mesures de restriction d'eau ont été prises dans 60 départements, et onze autres étaient placés en vigilance, selon le dernier décompte du ministère de l'Ecologie en date du 16 juin. Alors que pour l'instant le gouvernement a exclu de renouveler l'impôt sécheresse décrété en 1976 pour aider les agriculteurs, le président Nicolas Sarkozy a très récemment annoncé, outre plusieurs millions d'aides financières, un plan sur cinq ans de création de retenues d'eau et de réduction des volumes d'eau utilisés par l'agriculture.

Commenter cet article

  • -dd- : évidemment, pour vous, c'est la faute des agriculteurs ? je ne dis pas qu'ils sont irréprochables, mais quand même ...!!

    Le 20/06/2011 à 09h05
  • -dd- : Il y a de l'eau disponible dans les bassins de refroidissement des centrales nucléaires, et vu le nombre en France, on devrait remplir pas mal de truc, non ?

    Le 20/06/2011 à 09h04
  • hiboux12 : Dédé aussi , ..............il a soif............8 fois sur 10 ....au moins...............................haha .. !!

    Le 19/06/2011 à 19h04
  • dom145 : Pourquoi ne remplit-on pas les nappes à partir des fleuves, dès que le débit le permet; la france le fait déjà à plusieurs endroits en creusant des bassins immenses au dessus des nappes........qui se remplissent naturellement !!!

    Le 17/06/2011 à 20h04
  • bebert59560 : Exactement la même photo qu'en 1976 photo qui à l'époque avait été prise dans la vase sèche et craquelée d'une mare aux canards alors que l'environnement était encore bien vert! L'éxagération est toujours de mise et on nous prend pour des ignares!

    Le 17/06/2011 à 19h03
      Nous suivre :
      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      logAudience