En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Séisme à Washington et en Grèce

Edité par
le 16 juillet 2010 à 12h30
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu

 
Un léger séisme de magnitude 3,6 a été ressenti dans la région de Washington (Etats-Unis), vendredi matin.
Selon le service géologique américain (USGS), il s'agit d'un phénomène rare dans cette région des Etats-Unis.
Cette secousse s'est produite à 11h04 (heure française) et son épicentre a été localisé à Gaithersburg à environ 35 kilomètres au nord-ouest de la capitale fédérale, dans l'Etat du Maryland.

La secousse a été ressentie pendant plusieurs secondes dans de nombreuses zones du nord de Washington ainsi que dans le centre ville, près de la Maison Blanche.

Pour Amy Vaughan, une géophysicienne de l'USGS, le séisme est le plus important jamais enregistré dans un rayon de 72 kilomètres autour de l'épicentre depuis la création d'une base de données en 1974. La plus grande secousse auparavant ressentie remonte à 1993 : un séisme de magnitude 2,7.

 
Un séisme d'une magnitude de 5,1 a été enregistré vendredi à 10h11 (heure française) au sud-ouest des côtes de l'île de Kos dans le Dodécanèse (sud-est), a indiqué l'Institut géodynamique de l'observatoire d'Athènes.
Le séisme a été ressenti particulièrement dans les îles de Kos et d'Astypalaia.
L'épicentre de la secousse, qualifié de "forte" par l'Institut, a été localisé en mer, au sud-ouest de Kos, à 310 kilomètres d'Athènes. Il n'y aurait aucune victime, ni dégât important.
 
La Grèce est le pays d'Europe le plus exposé aux séismes, avec la moitié des secousses enregistrées sur le continent.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience