En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Un système de guidage pour les chauves-souris

Edité par
le 31 mars 2010 à 16h00
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] festival avignon

Crédits : AFP

À lire aussi
Actu en continu

Comment les chauves-souris parviennent-elles à éviter les obstacles et à atteindre leur destination sans encombre dans l'obscurité ? C'est grâce à un système de sonar et de guidage sophistiqués.


Ils ont ainsi découvert que les chauves-souris minimisent les interférences des ondes sonores qu'elles émettent en en modifiant la fréquence.

Dans une première étude, les chercheurs ont déterminé que ces mammifères mémorisent, lors d'un vol, chaque son émis et son écho. Ils évitent une confusion entre les sons et leurs échos respectifs qui pourraient leur être fatal. Pour cette expérience, ces scientifiques ont créé dans une pièce sombre un espace grillagé en forme de U reproduisant une forêt épaisse à l'aide de chaînes pendantes.

D'autres microphones ont été installés dans la pièce pour enregistrer les échos produits par les sons lancés par ces animaux.
Les chercheurs ont aussi filmé les chauves-souris avec des caméras vidéo à haute définition.

La seconde recherche conduite par des ornithologues de l'Institut Max Plank en Allemagne montre que les chauves-souris utilisent le champ magnétique terrestre pour s'orienter la nuit en territoire inconnu et qu'elles ajustent leur boussole naturelle en fonction de la position du soleil à son coucher.

Comment ont-ils fait ?

Ces chercheurs ont capturé des chauves-souris qu'ils ont libérées à 25 kilomètres de leur cave-perchoir après leur avoir attaché de petits émetteurs radio. Dès les premiers kilomètres, elles ont toutes pris la bonne direction.  Mais ces chauves-souris ont été désorientées quand ces chercheurs ont modifié leur champ magnétique au coucher du soleil à l'aide d'un système d'électro-aimants appelés "bobines de Helmholtz" pour l'orienter à l'est au lieu du nord. Leur vol en a été dévié de 90 degrés.

Les deux études paraissent dans les Annales de l'Académie nationale américaines des Sciences (PNAS).

Commenter cet article

      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience